PDA

Voir la version complète : Pourquoi l’Algérie n’intervient-elle pas au Mali et faire payer le sale boulot par les futures victimes...


andromed
08/04/2012, 14h03
Un chroniqueur algérien vient de poser une question, à propos du “SLATE AFRIQUE”, (le média sioniste créé pour trouver des Africains qui disent la parole de l’OTAN avec la « séduction » de la couleur locale et sous camouflage indigène). C’est une question que ne peuvent poser, pour l’instant, certains pays : Pourquoi l’Algérie n’intervient-elle pas au Mali pour stabiliser la situation ?

Mali un dommage collatéral de la démolition de la Libye

Ce chroniqueur a défendu l’intervention de l’OTAN en Libye et il est obligé de concéder un peu à l’Algérie que le Mali est un dommage collatéral de la démolition de la Libye, mais pour prévenir tout rappel de l’écrasante responsabilité de l’OTAN tout en la dédouanant par le rappel perfide que Kadhafi a beaucoup ennuyé notre pays avec ses idées sur les Touareg.

Au même moment ou presque, Alain Juppé déclare à partir du Sénégal que la France ne peut intervenir militairement mais serait prête à apporter son soutien logistique.

D’une part, personne ne voit ce que pourraient faire, sans le soutien français, les armées africaines de la CEDEAO sous le contrôle étroit de la « Coloniale » et des accords secrets qui ont accompagné le passage de l’Union française aux indépendances de beaucoup de pays de la région.

Conçues pour le maintien de l’ordre néocolonial de la Françafrique, elles ont été calibrées pour la pérennité de l’ordre néocolonial et pour les coups d’Etat au profit de Total.

Pourquoi la France n’intervient-elle pas ?

Le chroniqueur vous donne la réponse : elle serait accusée de néocolonialisme !
Traduisez : c’est à cause des sales bêtes attardées sur les notions de colonialisme qu’on empêche la France de faire son œuvre utile de défense de la démocratie et de l’unité du Mali.

Sommes-nous au début d’une campagne de pressions sur l’Algérie pour l’amener à intervenir dans les sables mouvants du nord du Mali, et dans quels buts et finalement au profit de quelle puissance étrangère ?

Car, figurez vous qu’au même moment, les journalistes mainstream se sont brusquement réveillés à la nullité militaire de la CEDEAO et notent que seul le Nigeria possède une armée capable de s’engager loin de ses frontières, et qui l’a déjà fait.
Le Nigeria possède aussi l’argent pour s’aventurer vers les frontières maliennes.
L’Algérie également et vous pouvez vous attendre à trouver plus souvent ce type de raisonnement dans la presse meanstream.

Comme le Nigeria, l’Algérie dispose de la structure militaire et de l’argent à gogo. Ce serait alors « tout à fait naturel » qu’elle apporte sa contribution à la stabilité de la région. Et patati ! et patata !

Cependant, la manœuvre des inspirateurs véritables de Slate Afrique cache mal ses vrais objectifs.

Le Nigeria serait chargé de stabiliser le sud du Mali et l’Algérie le nord de ce pays pour le compte des Etats-Unis qui viennent, par Qatar et Ançar Dine interposés, s’assurer de récolter les fruits du « chaos créateur » qui devrait remodeler la région MENA.

Ce serait faire coup double.

D’une part, utiliser les moyens de notre pays et le forcer à entrer dans la division internationale du travail pour la réalisation des nouveaux plans U.S. en direction de l’Afrique.
D’autre part, envoyer notre armée dans une opération qui lui brisera les reins, la débossèlera dans l’identification de ses ennemis et de ses urgences, tout en ruinant et en divisant le pays en attendant l’estocade que nous annonce déjà le Congrès mondial amazigh avec son appel à l’autodétermination des Berbères d’Algérie.

Le Nigeria au sud, l’Algérie au nord, c’est comme réaliser la partition du Mali en minimisant les risques et en faisant casquer les futures victimes.
Vous ne trouvez pas ?jeune-independant.net

Mohamed BOUHAMIDI

catulicarmina
08/04/2012, 17h07
Dans cette tchekchouka ....l'Algerie dispose de quelle marge pour intervenir ou laisser les autres (lesquels?) faire le sale boulot ?

Sans s'en appercevoir , le regime algerien semble s'être mis le noeud autour du cou et fait de son mieux pour que ce dernier devienne chaque jour plus étroit :
-d'un côté, agressé, humilié, son consulat pillé et ses diplomates enlevés , il a une relative légitimité pour intervenir , recuperer ses ressortissants et remettre les lignes rouges (ces lignes rouges) en réactivation
-de l'autre côté , et les 22ans de combats steriles contre les maquisards le prouvent , le regime algerien a la certitude que , malgré le nombre de leurs effectifs et l'importance de leur armement , ses forces ne peuvent à elles seules mener une bataille et la gagner : une défaite contre les maquisards equivaudrait à une chute dun régime et un émitement du pays . Ce ci sans compter la réaction des jeunes officiers qui pourraient profiter de l'operation et utiliser leur armement pour "deposer" des "seniors" qu'ils jugent incompetents, venaux et destructeurs.
Par ailleurs , echaudé par les techniques utilisées par le Printemps arabe , le regime algerien sent le piège tendu : mais ne sait quel scénario ce dernier va suivre :
-une defaite face aux maquisards qui justifierait le nettoyage total du regieme ?
-l'ouverture d'un front impossible et se trouver nez à nez avec une insurrection civile à l'interieur ?

Quelque soit l'issue de ce dilemme , le regime algerien est en train de laisser beaucoup de plumes tant sur le plan interieur que sur le plan regional et mondial :
-sur le plan interieur , je ne crois pas que le scenario , minutieusement préparé pour offrir encore un simulacre de democratie sous l'autorité de l'armée , sera applicable : d'un côté la France et les USA ont déjà averti qu'ils n'acceptent aucun rôle politique des militaires , de l'autre le peuple algerien lassé par le passé , taraudé par le présent , ne pourra plus encore mordre à l'hameçon tendu : l'exemple tunisisen, egyptien, marocain, syrien , etc lui interdisent de se plier aux caprices de l'armée.
-sur le plan exterieur , la France ,qui semble avoir "délégué" le dossier algerien à ses alliés americains (dans le cadre d'un savant jeu de rôles ) , semble avoir prononcé son verdict : les militaires doivent partir .
Les americains qui n'ont jamais apprecié l'orientation politique imprimée à l'Algerie par Boumediene , sont encore plus scandalisés par la politique agressive de ses successeurs . Ce qui explique leur verdict , prononcé par Mme Clinton , à Alger même, : les militaires doivent quitter la scene .

ahmed67
08/04/2012, 18h28
tout ce que j'ai lu ,n'est que pure affabulation ,le plus drôle c'est que tu semble y croire dur comme fer
commence a écrire des livres de fictions tu as surement un avenir la dedans:mrgreen:

catulicarmina
08/04/2012, 18h34
tout ce que j'ai lu ,n'est que pure affabulation ,le plus drôle c'est que tu semble y croire dur comme fer
commence a écrire des livres de fictions tu as surement un avenir la dedans:mrgreen:

les érudits ont trouvé le moyen pour faire la distinction entre la synthese et l'etablissement de conclusions et la science fiction : les faits .

tu n'as qu'à verifier la véracite des faits que je cite pour savoir si je parle vrai .

tout depend de ton interet pour demystifier le regime algerien ou ma modeste personne.

ahmed67
08/04/2012, 18h43
pas besoin de vérifier, tu est le roi de propagande et tu ne parle jamais vrai ,je sais ou est ton intérêt a toi sa me suffit largement et les prochaines élections montrerons que tu ferais surement un bon écrivain de science fiction et un piètre politologue
le jour ou la France ou tout autre pays décidera pour nous n'est pas encore venu mon petit

Bachi
08/04/2012, 18h47
que tu ferais surement un bon écrivain de science fiction

Salut Ahmed...
Elucubrations et science fiction, ca fait deux.
la science fiction est un art

Harrachi78
08/04/2012, 19h13
Exacte ! Je trouve insultant de comparer Star Wars à de telles vilénies !

Avucic
08/04/2012, 19h44
La France ne bouge pas...... ?

Et si par hasard la France aurait décidé que la séparation de l'Azawad ferait bien leur affaire?
N'oublions pas que cette région serait plus ou moins autonome... et la France serait intéressée par les richesses du sous sol.

En effet le secteur minier du Mali, un potentiel riche mais inexploité:
=Troisième producteur d'OR
=Prétrole
=Autres minerais tel que l'Uranium ?

Cookies