PDA

Voir la version complète : Des notables touareg tentent de négocier la libération des diplomates algériens


Demeter
14/04/2012, 00h25
Des notables touareg tentent d’entrer en contact avec les ravisseurs des sept diplomates algériens du consulat de Gao, dans le nord du Mali, pour obtenir leur libération, a indiqué ce jeudi à TSA un des porte‑parole du Mouvement national pour la libération de l’Azawad (MNLA), Hama Ag Sid Ahmed. « Des notables touareg tentent depuis trois jours d'approcher les ravisseurs pour entamer des discussions sur la libération des diplomates algériens », a affirmé M. Hama qui ne donne aucun détail sur ces tentatives des Touareg pour libérer les otages algériens.
Ces derniers auraient été transférés dans le camp de base du Mouvement pour l’unité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) qui a revendiqué cet enlèvement, a‑t‑il ajouté. « Il semblerait que les otages algériens aient été transférés vers le sanctuaire du groupe terroriste Mujao, de peur d'un assaut pour leur libération », a déclaré M. Hama.

Pour les Touareg, l’enlèvement des diplomates algériens demeure une préoccupation majeure. « L’enlèvement de diplomates étrangers sur le territoire et la détention de ressortissants occidentaux depuis plus d'une année dans cette même région par des chefs des groupes criminels précédemment identifiés et recherchés par des organisations internationales, entre autres Interpol et l'ONU, constituent une préoccupation des notabilités de la région et de la Communauté internationale », a estimé M. Hama.

Le MNLA tente de reconquérir le terrain occupé par des groupes islamistes armés en entamant depuis quelques jours une « réorganisation de son état‑major, pour devenir plus opérationnel sur le terrain et qu'il puisse jouer pleinement son rôle dans les prochaines semaines sur le terrain pour la protection des frontières, des personnes et des biens », a assuré M. Hama.

TSA

Cookies