PDA

Voir la version complète : Législatives : Bouteflika hanté par le spectre de l’abstention


Nazim85
15/04/2012, 17h20
Le président Abdelaziz Bouteflika multiplie les appels à un vote massif aux élections législatives du 10 mai dont le coup d’envoi de la campagne électorale aura lieu demain. Dans son message à l’occasion de la Journée nationale du Savoir qui coïncide avec le 16 avril de chaque année, le chef de l’Etat a longuement insisté sur l’enjeu de la participation à ces élections qu’il compare au 1er Novembre 1954. «Nous vivons une mondialisation globale, porteuse de changement radical qui impose une prise de conscience collective de l'importance des défis à relever et de la sensibilité du contexte», a souligné le chef de l'Etat. Cette mondialisation globale, a poursuivi le président Bouteflika, «exige la mobilisation de toutes les énergies nationales afin de parachever les programmes de réformes et de construction inscrits et faire aboutir les prochaines échéances politiques que nous considérons comme une phase cruciale et un pari décisif qu'il nous incombe de gagner, car nous n'avons d'autre choix que de réussir». Redoutant fortement une abstention massive de ces élections qui, faut-il le dire, n’ont jamais été «populaires», le chef de l'Etat (re) lance un véritable cri de détresse en affirmant que l’avenir du pays se jouera le 10 mai. «L'Etat a donné toutes les garanties pour la tenue d'élections libres et transparentes. Il appartient, donc, aux partis politiques, aux citoyennes et citoyens d'assumer leur rôle et de prendre leur responsabilité, afin que les sacrifices des femmes et des hommes qui ont lutté pour l'indépendance et l'intégrité territoriale de ce pays ne soient pas vains, et que ceux qui se sont voués à la défense de sa souveraineté et de son développement puissent avoir leur part de reconnaissance», a-t-il indiqué. Depuis l’annonce de la date des élections, le chef de l’Etat ne rate aucune occasion d’appeler les électeurs à aller massivement aux urnes. Il s’engage pleinement dans la réussite de ce scrutin, chose qu’il n’a pas faite lors des deux précédentes élections législatives de 2002 et de 2007. Y a-t-il péril en la demeure ?

Sofiane B.

bledard_for_ever
15/04/2012, 17h51
Monsieur le président

Nous irons voter

Peu importe mais nous irons

Pangeen
15/04/2012, 18h55
Pas de leçons à recevoir de celui qui a accepté d'être intronisé en 1999 par une fraude massive.

Tout électeur qui conserve encore un peu de dignité doit s'interdire de participer à tout ce que cette bande de mafia entreprend.

P.

catulicarmina
15/04/2012, 19h10
logiquement , chaque algerien a un reproche à faire au régime algerien ....comme ce dernier ne donne aucune importance aux doleances du peuple ....le peuple doit rendre la pareille : rester chez soi et boycoter des elections qui vont perpetuer le regne des militaires !

en refusant d'aller voter , les algeriens vont donner au Printemps arabe de faire son travail de nettoyage......trop c'est trop !

djet 7
15/04/2012, 19h16
ne pas voter c'est ceder la place aux islamistes

slytds31
15/04/2012, 19h20
@ catulicarmina
le tot de vote sera elevé et c'est le partie d'Ouyahia futur president qui va gagner ;)

Pangeen
15/04/2012, 19h41
ne pas voter c'est ceder la place aux islamistes

Voter c'est cautionner un pouvoir despotique.

Que faire donc ?

rasibus
15/04/2012, 19h51
les zerma-démocrates tombent enfin le masque, c'est l'epreuve de verité, le suffrage populaire comme nouvelle legitimité, et non plus le blabla sterile avec des chefs democratiques qui restent secretaire general de leur parti démocratique des decennies durant ..

ce scrutin permet enfin de les voir pour ce qu'ils sont ...

djet 7
15/04/2012, 19h51
Que faire donc ?
_________________________
Choisir entre un pouvoir déspotique ,et les zombis

rasibus
15/04/2012, 19h56
il y a environ 40 partis en algerie, ce n'est pas le choix qui manque

pas la peine ensuite de venir gemir et se plaindre quand on n'a pas voulu voter

ne pas voter c'est voter pour les autres, le boycott n'est qu'une illusion

Hidhabi
15/04/2012, 20h03
aux citoyennes et citoyens d'assumer leur rôle et de prendre leur responsabilité

j'assume mon rôle et je prends la responsabilité de boycotter cette mascarade :razz:

Nazim85
15/04/2012, 20h04
j'assume mon rôle et je prends la responsabilité de boycotter cette mascarade :razz:
Moi aussi! :redface:

rasibus
15/04/2012, 20h11
soit, mais ensuite il ne faudra pas venir se plaindre

la mascarade doit rester le privilege de ceux qui y ont participé ... les autres peuvent toujours attendre que les USA viennent leur bombarder sur la gueule une democratie a l'Irakienne, ou a la Libyenne

ils vont donc attendre longtemps encore ...

Louny
15/04/2012, 20h17
Vous me faites trop marrer. Un gouvernement ou un autre, ce sera pareil. C'est la mentalité des Algériens, c'est comme ça.

Ceux qui te disent le boycott, le boycott ont quelque chose d'autre derrière la tête.

rasibus
15/04/2012, 20h23
C'est la mentalité des Algériens, c'est comme ça.

il ne faut pas confondre FA avec le peuple algérien, car sinon l'Algerie serait marocaine, makiste, israelienne, americaine et harkie ... :rolleyes:

il y aura plus de 500 observateurs internationaux, sans compter les scrutateurs de chaques partis dans chacun des bureaux de vote ... si cela ne suffit pas comme garantie, rien ne leur suffira jamais ... et leur avis on s'en passera desormais

le but est de ne pas accepter le fait democratique en Algeriem et de faire tout le possible et l'imaginable pour le saboter

une Algerie democratique est leur pire cauchemar, un peuple algerien qui donne l'exemple est pour eux totalement inacceptable

mais c'est tres exactement ce qui est train de se passer, alors ils crevent de haine, etouffent de rage impuissante,
et c'est normal, il faut les comprendre, ils aiment tellement l'Algerie, la passion, quoi !

KHORE
15/04/2012, 21h31
@ bledard for ever

citation

Monsieur le président

Nous irons voter

Peu importe mais nous irons
__________________

Pourquoi voter ?

Pour permettre au dictateur mis en place par les DAF de se refaire une virginité et passer pour être celui qui a permis le second vote libre après celui qui a vu le FIS triompher ?

L’énorme différence est que cette fois, si le bourrage des urnes est contrôlé par des observateurs internationaux, la supercherie existe des le départ. Ne sont en course que les candidats retenus par les militaires en vue de mieux les servir.

Le FIS historique est toujours interdit et ses militants pourchassés et bannis.

KHORE
15/04/2012, 21h35
absention massive ou non, s'il y a vote, les élus seront les hommes de TOUFIK

BOUTEFLIKA serviteur en premier du même général, ne tient pour sa conscience, s'il en a encore une qu'à donner le change aux occidentaux et passer pour le grand politicien nominé par le DRS pour le Prix Nobel de la Paix

rasibus
15/04/2012, 21h47
absention massive ou non, s'il y a vote, les élus seront les hommes de TOUFIK


bien entendu !

sacré toufik ! toujours la ! jamais ailleurs !

les vendus du FFS, du PT, du MSP et consort sont des agents du DRS ! tous sans exception !

.... la caravane passe ...

AMAR0001
20/04/2012, 17h18
ne pas voter c'est ceder la place aux islamistes

Y A PLUS D ISLAMISTES EN ALGERIE.

LE parain TOUFIK et ses soldats craignent la communauté internationnal, et surtout le TPI, car ils on mains pleine de sang.

y avait le FIS, mais il faisait peur alors on l a jeter aux oubliettes, mais cheikh ali Benhadj fait toujours peur aux généraux.

Pangeen
20/04/2012, 18h08
...
y aura plus de 500 observateurs internationaux, sans compter les scrutateurs de chaques partis dans chacun des bureaux de vote ... si cela ne suffit pas comme garantie, rien ne leur suffira jamais ... et leur avis on s'en passera desormais
...

Même en 2002, il y avait des observateurs européens. Ce là n'a pas empêché le pouvoir despotique de valider des circonscriptions électorales avec 1.4% et 2.64% de taux de participation. Les observateurs ont bien mentionné ces taux de participation dans leur rapport mais ça n'a pas empêché le pouvoir despotique de faire à sa guise et l'Europe de continuer à entretenir des relations avec ce même pouvoir.

Les résultats que le conseil constitutionnel avait validé sont en page 10 du dit rapport que tu peux consulter ou télécharger à cet adresse : http://www.europarl.europa.eu/intcoop/election_observation/missions/20020530_algeria_fr.pdf

Alors observateurs ou pas observateurs, les despotes décideront et ce sera ainsi jusqu'à ce que des gens comme toi se réveillent.

P.

rasibus
20/04/2012, 23h10
mais oui, bien sur

il vaudrait bien mieux se faire bombarder la democratie sur la gueule, comme en Irak, comme en Libye ... :rolleyes:

ce scrutin sera mille fois plus serieux et credible que celui qui s'est deroulé en tunisie, mais quand il s'agit de l'algerie on refuse de voir la verité en face ...


... la caravane passe ...

Cookies