PDA

Voir la version complète : Les ressources humaines, une garantie pour la performance de l’économie d'une Kabylie autonome


Page : [1] 2 3 4

Gironimoo
18/04/2012, 23h11
Les ressources humaines, une garantie pour la performance de l’économie de la Kabylie autonome

Dans le cadre du processus de développement de la démarche politique visant à la concrétisation de l’autonomie de la Kabylie, il ne faut pas faire du volet économique un abcès de fixation. Il faut, pertinemment, en finir avec ce complexe de vouloir, tout le temps, justifier les richesses de notre région. Il ne faut jamais dissocier la gestion économique du système politique lui-même.
18/04/2012 - 21:04 mis a jour le 18/04/2012 - 00:28 par Moussa Nait Amara

C’est les sociologies et les politiques qui font l’économie et non l’inverse. Cette modeste contribution ne rentre pas, justement, dans ce cadre justificatif mais elle se veut une partie d’une réponse qui s’impose pour rassurer notre peuple concernant les capacités de la Kabylie à se prendre en charge sur le plan économique.

Elle est, aussi, la preuve de notre conviction que le débat autour de l’autonomie de la Kabylie n’est plus au niveau de la revendication mais il se porte, désormais, sur les moyens et les politiques qui permettraient aux futures instances exécutives et consultatives de la Kabylie autonome de prendre en charge les doléances des citoyens pour déterminer les choix stratégiques des orientations économiques à suivre pour réussir le défi de rendre à notre peuple sa dignité bafouée par les politiques racistes et ségrégationnistes du pouvoir d’Alger.

L’adoption d’une approche qui doit, impérativement, se reposer sur le potentiel en ressources humaines dont dispose la Kabylie, dans le processus de la mise en application des procédures relatives au développement économique, est la plus efficace méthode qui permettrait au gouvernement régional de la Kabylie autonome de satisfaire les exigences citoyennes en termes de prospérité économique et de confort social.

La mise en valeur d’une culture de proximité pour recenser les besoins de la société à travers des compétences en matière de communication, de techniques des statistiques et des relations gouvernants – gouvernés, doit être la priorité des instances qui s’occuperont de la gestion publique Kabyle.

La valorisation des ressources humaines demeure la principale spécification des nouvelles normes du management sur lesquelles se repose la modernisation des systèmes de gestion des PME qui représentent le moteur de l’épanouissement économique, en cette ère de globalisation et de mondialisation.

Cette énergie inépuisable, contrairement aux hydrocarbures, va, certainement, constituer le fer de lance de l’économie de la Kabylie de demain. Dans l’Algérie d’aujourd’hui, la technicité dans les secteurs technologiques les plus pointus et les performances les plus réussies en termes de top management sont assurées par des compétences Kabyles qui ne cessent d’injecter de la valeur ajoutée dans des entreprises dont les décideurs politiques ne génèrent que de la plus value dans leurs comptes personnels. La rentabilisation de l’exploitation des ressources humaines est une condition sine qua non pour les organismes décideurs de la Kabylie autonome afin qu’ils adoptent les meilleures méthodes de la bonne gouvernance, dés le début de leur prise en charge du destin des citoyens de la Kabylie.

Les compétences clairvoyantes qui maitrisent le sens de la planification permettront au gouvernement kabyle d’inscrire sa démarche dans la durée et d’anticiper les mutations du marché international au lieu de les subir. Contrairement aux instances Algériennes actuelles qui n’adoptent les nouvelles stratégies que dans l’urgence des derniers quarts d’heures ; une attitude qui provoque un retard consistant dans le processus de mise à niveau des institutions publiques et des entreprises ce qui fait perdre à l’état sa fiabilité et aux operateurs économiques nationaux leur crédibilité sur le marché international.

L’exemple le plus édifiant est le rééchelonnement de la dette extérieure proposé par des spécialistes kabyles à la fin des années quatre vingt mais adopté par le gouvernement Algérien quelques années plus tard, dans des conditions dictées par les instances financières internationales.

Pour réussir cette stratégie visionnaire et prévisionnelle, les institutions de la gestion publique de la Kabylie autonome doivent se reposer sur des mécanismes qui vont assurer une veille stratégique efficace afin d’être à jour avec les mutations accélérées de l’économie mondiale.

Dans l’objectif de rassurer les investisseurs et d’installer un climat de confiance qui permettrait aux capitaux internationaux de trouver en Kabylie une terre fertile, les compétences juridiques et financières du gouvernement régional de la Kabylie autonome doivent opter pour des politiques stabilisatrices de la juridiction qui va régir les investissements, comme elles doivent éviter les changements brusques et subits du dispositif juridique et du système bancaire dont la stabilité demeure une des plus importantes garanties de la pérennité des investissements étrangers et nationaux.

Nos institutions économiques doivent asseoir des politiques publiques structurées et structurantes et non conjoncturelles à l’image de celles bricolées par les organismes de l’Algérie actuelle. Elles doivent inscrire leur vision dans le sens de produire une valeur ajoutée dans les PME Kabyles créatrices de l’emploi et non pas génératrices de capitaux informels comme celles de « l’import-import » encouragées par l’économie de bazar de la mafia politico-financière Algérienne.

En conclusion, il est très important de rappeler que les économies les plus réussies au monde sont celles qui rentabilisent le plus les ressources humaines et les compétences qui maitrisent les techniques managériales les plus actualisées.

Cette matière grise est, largement, disponible en Kabylie. Son exploitation efficace demeure la clé de la réussite de la noble mission d’assurer au peuple kabyle une vie sociale digne et prospère.

Moussa Nait Amara, conseiller auprès du président du MAK

Louny
18/04/2012, 23h15
Autonomie ou indépendance ?

Louny
18/04/2012, 23h30
Bizarre, pas de réponse. D'habitude, ça démarre au quart de tour.

Baryansow
18/04/2012, 23h38
Dans l’Algérie d’aujourd’hui, la technicité dans les secteurs technologiques les plus pointus et les performances les plus réussies en termes de top management sont assurées par des compétences Kabyles

Des Kabyles de service non?

Nos institutions économiques doivent asseoir des politiques publiques structurées et structurantes et non conjoncturelles à l’image de celles bricolées par les organismes de l’Algérie actuelle

c'est les même compétences qui assurent les autres secteurs cités en haut non?


L’exemple le plus édifiant est le rééchelonnement de la dette extérieure proposé par des spécialistes kabyles à la fin des années quatre vingt mais adopté par le gouvernement Algérien quelques années plus tard, dans des conditions dictées par les instances financières internationales.

Louny
18/04/2012, 23h42
Des Kabyles de service non?Bah non là c'est positif, donc ce sont des vrais. lol.
Il ne faut pas tout mélanger !

Louny
18/04/2012, 23h47
les 2, mon colonel.

Il faut malheureusement faire un choix car nous aussi nous voulons être indépendants.

Louny
18/04/2012, 23h56
L'autonomie comme entrée, puis l'indépendance comme plat de résistence.
Comme dessert, la laïcité (C'est à dire le christianisme).

Pas la peine de t’étouffer avec moi.
Personnellement, je ne vois pas en quoi l'indépendance des Kabyles seraient un mal en soi. Au contraire, je pense que c'est un mal pour un bien. Comme on dit, la vie continue.

Quant au christianisme, cela ne me touche pas non plus, je ne suis pas prosélyte.

Louny
19/04/2012, 00h05
je ne fais que répondre à ta question.
Comme je suis en lisaison directe avec MAK- Intosh, je te répéte ce que je glane dans les réunions secrétes.

Dans ce cas, dis-leur d'accélérer le mouvement car je pense que l'autonomie (ou plutôt l'indépendance) ferait le plus grand bien aux autres berbères qui seraient alors plus "visibles" et avec qui on pourrait discuter tranquillement sans craindre qu'un individu fasse des déclarations antagonistes à la parole de l'Algérie.

Histo
19/04/2012, 00h08
ferait le plus grand bien aux autres berbères qui seraient alors plus "visibles"

Sont éblouissant ces kabylies ils empèchent les autres berbère d'être vu ... ya mhaynek :lol:

absent
19/04/2012, 00h11
gallek ressources humaines plutôt main d'oeuvre oui !

Louny
19/04/2012, 00h12
Sont éblouissant ces kabylies ils empèchent les autres berbère d'être vu ... ya mhaynek :lol:

C'est peut-être paradoxale mais je le pense.

Louny
19/04/2012, 00h52
Quels autres berbéres?
je vois pas.
Les rifains sont marocains.Justement ceux qui ne sont pas si nombreux et qui n'ont pas de composantes extrémistes. En somme, ceux que certains d'entre vous dénigrez parce qu'ils ne sont pas assez extrémistes.
Et ceux qui ont pris les invasions en pleine gueule, celles des Banou Hilal alors qu'ils n'y étaient pour rien (invasion dûe à la volonté des Zirides ("ex-kabyles") de s'émanciper).
Tu vois ceux avec qui on peut trouver des solutions sans se faire insulter.

zaki17
19/04/2012, 01h12
Dans l’Algérie d’aujourd’hui, la technicité dans les secteurs technologiques les plus pointus et les performances les plus réussies en termes de top management sont assurées par des compétences Kabyles

C'est pour cela que l'Algérie est dans le top 10 dans le secteur technologique au monde lol

Louny
19/04/2012, 01h13
vous avez trouvé finalement un consensus, les berbéres invisibles et vous : ces berbéres acceptent de s'arabiser et en échange vous n'exigez pas que ce soit tout de suite.
Tout est parfait. Je trouve que c'est un bon compromis pour tout le monde.

Quand aux kabyles, ils sont tous extrémistes. C'est à dire extrêmement amazigh.
C'est pa beau ça. ils devraient être modérément amazigh.
Un amazigh modéré est un amazigh qui se laisse doucement arabiser par l'islam. Sur pas plus de 3 générations quand même. Y a pas que ça à faire dans la vie.

Pas du tout. C'est même carrément le contraire. C'est avec que tu peux laisser le plus de libertés, créer une grande zone berbérophone, des chaînes télé de qualité en berbère, des échanges sans risquer que cela tourne à la politique, aux insultes ou à la proclamation unilatérale de la création d'une ambassade d'Israël en Algérie. :D
C'est pour cela que je parlais d'un mal pour un bien pour les autres berbères.

river
19/04/2012, 01h36
Cette matière grise est, largement, disponible en Kabylie. Son exploitation efficace demeure la clé de la réussite de la noble mission d’assurer au peuple kabyle une vie sociale digne et prospère.

Des vendeurs de rêves, eh oui ça existe, on ne voit pas des fusées monter au ciel , ni a Tam ni a Alger , ni a Annaba ni a Oran , et ni d'ailleurs a Tizi , partout plein de chômeurs , beaucoup survivent grâce au marché parrallel ou malgré leurs ages avancés à l'argent de papa ou de maman , les universités algériennes , elles sont toutes les dernières des dernières , preuve donc a l'appui de la matière grise dont nous disposons ,

Pour drainer les naïfs et la foule tout est bon , parce que beaucoup chez nous vous croient sur parole .

Messieurs les makaques continuez a vous foutre de nos gueules de la ou vous êtes , des bistrots et gargotes parisiennes !!!

river
19/04/2012, 01h40
Autonomie ou indépendance ?

Tu veux qu'on joue a pile ou face , alors tu as une probabilité de 1 sur 2 de tomber sur la bonne réponse , vas-y , tu piges ou je pige ? ;)

ramane
19/04/2012, 01h45
je propose a tous les Algériens qui sont contre ces sujets répétitifs et créateur de fitna d’éviter de les commenter je pense que certains comprendront d'eux même

river
19/04/2012, 01h45
Kabyle de service

Est ce que kabyle de service a le sens de Harki pour certains ? ce serait intéressant d'avoir l'avis des uns et des autres !

Et puis ca veut dire quoi exactement kabyle de service , j'ai beau chercher les dictionnaires , je ne trouve aucune définition , alors ceux qui ne sont pas de service , auront-ils l'amabilité de nous expliquer ce terme qui n'exist pas dans les dictionnaires !?

river
19/04/2012, 01h49
je propose a tous les Algériens qui sont contre ces sujets répétitifs et créateur de ftna d’éviter de les commenter je pense que certains comprendront d'eux même

Tu veux laisser les rats foutre la pagaille dans la maison , tu dois limiter leurs dégâts, si on ne peut s'en débarrasser , il faut les surveiller ;)

Louny
19/04/2012, 02h02
Tu veux qu'on joue a pile ou face , alors tu as une probabilité de 1 sur 2 de tomber sur la bonne réponse , vas-y , tu piges ou je pige ? ;)

Les jeux de hasard ça ne me réussit pas. :cry:

river
19/04/2012, 02h14
pour ma part non,c'est plutôt le sens de "vendu" .

Et c'est donc harki en d'autre termes , un harki est aussi un vendu , c'est un mercenaire , il tuerait ses parents pour de l'argent ou pour tout autre statut ...

Les jeux de hasard ça ne me réussit pas.

Dans la vie , on doit des fois , heureusement que ce n'est pas souvent , on doit choisir au hasard , et surtout quand la prise de décision devient très difficile, alors c'est a pile ou face qu'on avance !!! ;)

GLP
19/04/2012, 05h56
à la lécture du titre, "économie" je me suis dit: enfiiiiiin ils ont osé le sérieux! mais ma surprise s'est rapidement refroidie!

Je ne trouve rien de "concret". c'est typiquement MAKiste !

Quand aux ressources humaine, les habitants catalans (eh oui je la ressort encore, puisque on nous a assourdit avec cet exemple trop parfait) qui se sont convertit au cannabis devaient manquer cruellement de RH ! ou ne savaient pas les valoriser :rolleyes:

Sajeed
19/04/2012, 06h05
J'espère que l'Algérie deviendra vite indépendante des pleurnicheries incessantes des producteurs de zit zaytoun.

rasibus
19/04/2012, 06h46
J'espère que l'Algérie deviendra vite indépendante des pleurnicheries incessantes des producteurs de zit zaytoun.

c'est tres exactement ce qu'espere les macaques

la fitna, la fitna encore et toujours

l'ecrasante majorité des kabyles n'a rien a voir avec les alcooliques habitués des brasseries de la sinistre banlieue parisienne

les ex-indigenes qui ne veulent pas vivre sans le colon, ceux-ci ne representent personne d'autre qu'eux-memes, un clique d'une cinquantaine de pitres qui a une existence purement virtuelle

alors il faut eviter les amalgames, les kabyles n'ont de lecons de patriotisme a recevoir de personne, et les quelques energumenes du cyber-djihad-berberiste ne sont mandatés par personne de Kabylie

il faut raison garder, et ne pas jouer le jeu des macaques ... il y a un seul peuple algerien, un seul

Anis25
19/04/2012, 17h52
Pffff de quelle indépendance vous parlez! La Kabylie c'est une région de l'ALGERIE, point. 99,9999% des Kabyles se considèrent algériens et se sentent très bien en tant qu'Algériens donc inutile de chercher la petite bête! Vive l'Algérie !

bel-court
19/04/2012, 18h32
Pffff de quelle indépendance vous parlez! La Kabylie c'est une région de l'ALGERIE, point. 99,9999% des Kabyles se considèrent algériens et se sentent très bien en tant qu'Algériens donc inutile de chercher la petite bête! Vive l'Algérie ! 99,9999% veut dire que 2 personnes seulement sont pour... rien que sur ce forum on trouvera des dizaines, pour reprendre des chiffres exorbitants :mrgreen:

traks
19/04/2012, 19h51
99,9999% des Kabyles se considèrent algériens et se sentent très bien en tant qu'Algériens donc inutile de chercher la petite bête! Vive l'Algérie !
il a était fait quand ce sondage ??? a quel moment quelqu'un c'est occupé de demander leur avis au kabyle ???

rasibus
19/04/2012, 20h07
il a était fait quand ce sondage ??? a quel moment quelqu'un c'est occupé de demander leur avis au kabyle ???

Ferhat Mehenni est le president en exercice du GPK

les elections de ce GPK ont eu lieu a la brasserie Chez Momo, en Plaine Saint-Denis, le corps electoral était composé de sa petite soeur, de son neveu et de son cousin, Ferhat a payé sa tournée et preté serment ensuite !

démocratie oblige ! :lol:

GLP
20/04/2012, 03h09
99,9999% veut dire que 2 personnes seulement sont pour... rien que sur ce forum on trouvera des dizaines, pour reprendre des chiffres exorbitants :mrgreen: sur les milliers de FAiste kabyles, ou encore en plus concret une extrapolation statistique de vingtaine d'excités qui ont marché hier à Alger sur le nombre d'universitaires kabyles au total à la capitale ?! tous abondent au fatidique chiffre de 0.0001 % :11:

river
20/04/2012, 03h51
99,9999% veut dire que 2 personnes seulement sont pour... rien que sur ce forum on trouvera des dizaines, pour reprendre des chiffres exorbitants

Oui , il a raison le belcourt , tous les narco-trafiquants sont là , ils se sentent au chaud dans FA !!! ils sont arrogants mais au fond ils sont vides et ne peuvent nuir a une mouche !!!

Cookies