PDA

Voir la version complète : Repsol revoit son plan stratégique après l'Argentine


nacer-eddine06
29/05/2012, 11h32
Afin de s'adapter à la nouvelle donne après son expropriation de sa filiale argentine YPF, le groupe pétrolier Repsol revoit son plan de développement stratégique. Il prévoit d'investir 19,1 milliards d'euros.

Le géant pétrolier espagnol Repsol tente de tourner la page de ses mésaventures en Argentine où, début avril, la présidente Cristina Kirchner, a décidé de l'exproprier de sa filiale pétrolière YPF. Cette décision qui a notamment privé Repsol des réserves de ses gisements argentins (en particulier celui de Vaca Muerta, découvert en 2011, qui contient l'équivalent de 22,8 milliards de barils de pétrole) a obligé le groupe espagol à revoir son plan stratégique de développement pour les années à venir.
Le nouveau plan stratégique pour la période 2012-2016 a donc été totalement revu pour s'adapter à « l'après l'expropriation » et prévoit 19,1 milliards d'euros d'investissements. Celui-ci fait la part belle à l'exploration et à la production (l'upstream) « Près de 80% des investissements du groupe sont destinés à l'upstream, moteur de croissance du groupe », explique Repsol ce mardi matin dans un communiqué.
Dix « projets-clés de croissance »

Le nouveau plan stratégique cible donc « 10 projets-clés de croissance », situés au Brésil, aux Etats-Unis, en Russie, en Espagne, au Venezuela, au Pérou, en Bolivie et en Algérie. « La production d'hydrocarbures de Repsol augmentera à un rythme annuel moyen de 7%, pour atteindre en 2016 les 500.000 barils de pétrole équivalents jour, avec un taux de remplacement des réserves qui dépassera les 120% sur la période » ambitionne désormais le groupe.
« Le plan prévoit sur la période une croissance du bénéfice net du groupe de 1,8 fois, sans tenir compte d'YPF », précise Repsol. Un chiffre qui pourrait être bien meilleur si le groupe parvenait rapidement à obtenir réparation de son expropriation. Depuis la décision du gouvernement argentin en effet, Repsol a indiqué qu'il demanderait « une compensation à travers un arbitrage international » qui devra être « au moins égale » à la valeur de sa part dans YPF. Une part que le groupe espagnol estime à environ 10,5 milliards de dollars, soit près de 8 milliards d'euros. Mi-mai Repsol a également déposé une plainte en nom collectif devant un tribunal de New York pour demander des compensations au gouvernement argentin.
Écrit par Claude FOUQUET

Neutrino
29/05/2012, 22h30
Le nouveau plan stratégique cible donc « 10 projets-clés de croissance », situés au Brésil, aux Etats-Unis, en Russie, en Espagne, au Venezuela, au Pérou, en Bolivie et en Algérie. « La production d'hydrocarbures de Repsol augmentera à un rythme annuel moyen de 7%, pour atteindre en 2016 les 500.000 barils de pétrole équivalents jour, avec un taux de remplacement des réserves qui dépassera les 120% sur la période » ambitionne désormais le groupe.

à mon avis, l'un des facteurs des crises répétées de ces dernières années est cette "obstination" des entreprises pour la croissance. en réalité, c'est pas une obstination. soit elle trouve les moyens de faire plus de profits soit elle disparaît. je crois que c'est cette fameuse croissance qui est à la base des crises. dans le modèle capitaliste actuel basé sur la croissance, le but d'une entreprise est d'enrichir au maximum les actionnaires en consacrant l'essentiel des bénéfices au paiement des dividendes, en laissant à l'entreprise un minimum en fonds propres (cash flow) et à la fin de l'exercice, il reste quasiment rien dans la caisse. pour faire face à l'exercice suivant, l'entreprise recours à l'endettement. ce qui fait que, même l'entreprise la plus performante peut à tout moment faire faillite. l'entreprise capitaliste est sous pression permanente et est condamnée par son mode de financement à croître sans cesse... cette expropriation aurait pu faire couler Repsol.

nacer-eddine06
29/05/2012, 22h33
bien vu
a un moment donne
un arbre cesse de croitre

Neutrino
30/05/2012, 09h18
tiens, ça me fait penser à un truc. c'est peut-être ce qui rend les banques incontournables. on nous bassine tout le temps du côté consommateur/ménages avec les crédits à la consommation nécessaires pour faire tourner l'économie mais on parle très peu de la vulnérabilité des entreprises: elles aussi sont dépendantes des crédits pour continuer à fonctionner. finalement, les banques, ces institutions voyouses, ont su habilement se positionner au coeur de l'économie de telle sorte à se rendre incontournables. c'est peut-être pour ça qu'il faut sans cesse renflouer le secteur bancaire. c'est ce qui fait que paralysie du crédit = paralysie de l'économie.
il peut-être temps de repenser l'économie capitaliste. et pitié ne me parlez pas de communisme. je dis ça parce qu'à chaque fois que je critique certains aspects du capitalisme, on me taxe de communiste. comme si le communisme était la seule réponse possible. et puis le communisme, c'est une réponse à rien...

Iska
30/05/2012, 19h50
Respsol investit 400 millions d'euros dans la région de Reggan, aprés ses problèmes en Argentine .( voir topic REPSOL investira 400 millions d'euros) .

Cookies