PDA

Voir la version complète : Syrie : Assad accuse les "terroristes"


nacer-eddine06
29/05/2012, 19h17
A la sortie de son entretien avec Kofi Annan, le dictateur s'en est pris une nouvelle fois aux rebelles.

La visite de Kofi Annan à Damas semble vaine. A la sortie de son entretien avec le médiateur international mardi midi, Bachar al-Assad a maintenu sa position. "Le succès du plan dépend de la fin du terrorisme (...) et de l'arrêt de la contrebande d'armes", a-t-il lancé, rejetant la faute et les violences commises en Syrie sur l'opposition. Depuis le début de la révolte en mars 2011, le régime syrien, qui ne reconnaît pas l'ampleur de la contestation, assimile les opposants à des terroristes.

Pour sa deuxième visite en Syrie en trois mois de mandat, Kofi Annan semble donc s'être une nouvelle fois heurté à un mur. Pourtant, assure Ahmad Fawzi, son porte-parole, il "a indiqué de façon franche à Bachar al-Assad sa conviction que le plan (de sortie de crise) en six points ne peut réussir si des mesures courageuses ne sont pas prises pour mettre fin aux violences et libérer les prisonniers".

Annan veut des mesures "courageuses"

Avant de rencontrer le dictateur, l'émissaire international s'est dit "horrifié" par le massacre commis vendredi à Houla. Au moment de prendre la parole à l'issue de leur entretien, Kofi Annan a réclamé des mesures "courageuses" pour ramener le calme dans un pays en proie depuis quatorze mois à une guerre civile. Plus de 13.000 personnes, dont une grande partie de civils sont morts depuis le début du conflit entre pro-Assad et rebelles.

En marge de ce rendez-vous, les Occidentaux ont décidé d'envoyer un signal fort à Damas, en renvoyant les diplomates.
Par Europe1.fr avec agences

hben
29/05/2012, 19h44
A la sortie de son entretien avec Kofi Annan, le dictateur s'en est pris une nouvelle fois aux rebelles.

Il est dans la fatalité du pouvoir absolu de ne jamais
être bien conseillé, parce que les avis sincères coûtent trop
cher à ceux qui les donnent. :22:

BMW
29/05/2012, 19h49
Syrie : Assad accuse les "terroristes"


Oui Oui biensur biensur ... !

bel-court
29/05/2012, 20h09
c'est bizarre, il faudra toujours qu'un dictateur soit exposé aux caméras du monde une fois pendu pour que son entourage commence à penser "il aurait dû faire ceci et cela". Je me demande quelle drogue prennent ces dictateurs..

SamyBey
29/05/2012, 20h12
bel-court : Exact ces régime dictatoriaux en se comportant de cette manière devienne les meilleurs alliés des occidentaux car il prètexe à des interventions !

nacer-eddine06
30/05/2012, 00h53
ils te mettent des boulahyas tu essaies de les eradiques et c toi le monstre

heureusement qu en 91
nous etions en pleine guerre froide

SamyBey
30/05/2012, 01h15
solas : c'est pas pareille en 1991 la guerre découle d'une élections mal faite donc d'un problème politique et le président algerien chadli a démissionné immédiatement donc ça a calmé les occidentaux , par contre en Syrie il y'a des massacres et assad ne veut toujours pas se retirer

En algerie o moins zeroual s'est retiré

Cookies