PDA

Voir la version complète : Halilhodzic décortique le match : «Certains joueurs manquent toujours de confiance»


Pecos
04/06/2012, 14h06
«J’ai demandé à mes joueurs d’axer leurs offensives sur les couloirs et ils l’ont admirablement fait»
Afin de contrer le mur rwandais, les coéquipiers de Ryad Boudebouz ont souvent axé leurs offensives sur les côtés. On a enregistré un jeu en mouvement et plusieurs dédoublements qui ont, faut-il le dire, beaucoup gêné l’arrière-garde adverse. Halilhodzic assure que c’est lui qui a demandé à ses poulains de jouer latéral et profiter de la faiblesse du Rwanda sur ce registre-là. «On a bien préparé ce match et analysé comme il se doit notre adversaire. On savait que le Rwanda avait une densité dans l’axe, c’est pourquoi j’ai demandé à mes joueurs d’axer leurs offensives sur les côtés. On a vu beaucoup de dédoublements, de fixations intérieures et jeu en triangle. Il y avait aussi quelques très belles actions collectives construites sur les couloirs, qui ont amené de superbes buts. J’ai choisi les éléments qui me paraissaient capables d’assurer ce travail et ils l’ont bien fait».

«On a joué avec nos qualités et ce n’est pas le Rwanda qui était faible »
C’est la question que tout le monde se pose, lorsqu’une équipe parvient à l’emporter par un score lourd : est-ce l’équipe victorieuse qui était la plus forte ou bien l’adversaire qui était très faible ? A cette question, posée, faut-il le souligner par un confrère rwandais, Halilhodzic a répondu :
«Je pense qu’aujourd’hui, on a surtout joué avec nos qualités. Ce n’est pas le Rwanda qui était faible. Depuis mon arrivée à la tête de la sélection algérienne, j’essaye d’aider mes joueurs à développer un jeu de passes courtes, avec de la vitesse et une animation vers l’avant systématique. Tout le monde a vu qu’on a bien pressé notre adversaire et on ne lui pas laissé le temps de développer ses actions. On a, certes, commis quelques erreurs, mais l’essentiel est là».

«Cette équipe a un bel avenir»
«Je dirai qu’aujourd’hui on a démontré qu’on progressait et c’est le plus important. Depuis mon arrivée à la tête de la sélection, l’équipe a énormément évolué. Lors de mon premier match (ndlr, face à la Tanzanie), on avait réussi 200 passes. Maintenant, face au Niger, match disputé la semaine passée, on a enchaîné près de 430 passes. Avec des talents comme Feghouli ou Boudebouz, on peut encore espérer davantage. Un bel avenir attend l’EN, si tout le monde continue sur ce chemin. J’ai d’ailleurs dit aux joueurs que si vous le voulez, vous pouvez encore progresser. Je suis là pour vous guider et vous mener au sommet. On est sur une bonne spirale et on doit en profiter».

«On a commis des erreurs»
Malgré cette éclatante victoire, Halilhodzic affirme qu’il a décelé quelques imperfections, qu’il fera en sorte de vite corriger. «On a, certes, gagné, mais tout n’a pas été rose non plus. Il y a eu quelques erreurs et autres imperfections que l’on doit corriger pour évoluer encore. Ce soir, j’ai constaté que certains joueurs manquaient toujours de confiance et essayaient trop de combiner derrière au lieu de faire sortir le ballon vers l’avant».

«J’aurais aimé que Lacen et Guedioura tentent davantage des tirs de loin»
«Ce que je retiens ce soir, c’est le collectif. Les joueurs ont fourni beaucoup d’efforts et ils ont été bien récompensés. Maintenant, j’aurais aimé voir plus d’enchaînements vers l’avant et des tirs de loin, notamment du duo Guedioura-Lacen. Ce n’est pas trop grave néanmoins. Ils auront le temps de rectifier tout ça lors de nos prochains matches».

«Le geste de Boudebouz en faveur de Slimani démontre l’ambiance qui règne au sein du groupe»
Le sélectionneur national n’a pas manqué de souligner la belle attitude de Ryad Boudebouz qui a préféré servir son partenaire Slimani, à la 62’, alors qu’il pouvait aisément tirer pour marquer, au vu de son positionnement idéal face aux bois adverses «Le geste de Boudebouz est très rare. Il pouvait marquer facilement mais il a préféré quand même servir son coéquipier. Cela démontre surtout la bonne ambiance qui règne entre les joueurs et prouve aussi la générosité des joueurs à faire plaisir à leurs camarades. C’est un point très positif qu’il faut retenir».

«Content que Slimani ait marqué»
Entré à la place de Djebbour à la 57’, l’attaquant du CRB, Islem Slimani, a alterné le bon et le moins bon, et semblait pris par la pression. Toutefois, il a réussi à marquer un magnifique but de la tête qui, sans doute, lui apportera davantage de confiance. «C’était prévu au départ que Slimani entre en seconde période. Je voulais amener un nouvel élan à l’équipe et de la fraîcheur. Je pense qu’il s’est bien comporté et je suis content qu’il ait pu marquer ce but. Pour un attaquant, c’est toujours bien de marquer».

Le Buteur

bledna
04/06/2012, 14h16
effectivement, c'est toujours bien de marquer

Histo
04/06/2012, 14h17
Demande à voir la suite ....

Zeste
05/06/2012, 12h05
Sachant qu'il lui reste encore Bougherra et plus tard Yebda, il peut avoir un bon 11 type meilleur que l'équipe qui c'est qualifié au dernier mondial !

karimbarbu
05/06/2012, 12h13
le Rwanda n'est pas une référence fiable pour juger l'équipe !
mais au moins, on a vu des buts et plus qu'un seul !!

veniziano
05/06/2012, 18h30
pour ma part je vois ceci pour que l'équipe soit plus performante:

* Arrière droit : Cadamuro

* Défense centrale : Bougherra et Halliche

* le duo de la récupération : Lahcen et Guedioura doivent monter et tenter des tirs plus souvent

* les joueurs de couloir offensifs : Boudebouz et Kadir

* en pointe : Djebour le mettre dans le banc de touche, et voir le plus performant entre les autres joueurs qui jouent en pointe pour jouer à chaque match

Diamond
05/06/2012, 21h32
Halliche? Tu dois bien connaitre sa situation ca fait des lustres qu'il ne joue plus...sinon Hachoud en arriere droit a plutot laisse une bonne impression.

bledard_for_ever
05/06/2012, 23h01
coach vahid trop exigent:mrgreen:

Cookies