PDA

Voir la version complète : L’Opep doit baisser sa production si le plafond de 30 millions de barils/jour est dépassé (Yousfi)


nacer-eddine06
08/06/2012, 18h10
L’Opep doit baisser sa production lors de sa prochaine réunion à Vienne s’il s’avère que le plafond de 30 millions barils/jour qu’elle s’est fixée en décembre 2011 a été dépassé, a estimé jeudi à Kuala Lumpur le ministre de l’énergie et des Mines, M. Youcef Yousfi, en ajoutant que tous les pays membres de l’organisation " s’inquiétaient de la détérioration du marché".

"J’espère que nous allons trouver un consensus pour corriger la situation s’il s’avère que le plafond de 30 millions de baril/ jour a été dépassé, s’il ne l’est pas nous allons encore examiner la détérioration des prix de ces derniers jours", a déclaré le ministre à l’APS en marge de la conférence mondiale du gaz.

M. Yousfi tient à souligner qu’il était encore prématuré de se prononcer sur les raisons de la détérioration du marché tant que l’organisation des pays exportateurs de pétrole n’a pas encore établi son constat.

"Nous allons nous réunir dans une semaine et examiner les propositions de chaque membre. Il est clair que le marché est en train de se détériorer, il faut examiner les causes" de cette chute, ajoute le ministre.

C’est après examen "qu’on peut déterminer si la raison de cette baisse est économique, due à une chute fatale de la demande ou un dépassement" des quotas, précise-t-il.

"Il faut analyser sérieusement la situation, les stocks sont en train d’augmenter un peu partout si nous avons dépassé le plafond qu’on s’est fixé en décembre à 30 millions de barils/ jour j’espère que nous allons parvenir à avoir les consensus qu’il faut au sein de l’Opep pour corriger la situation". Mais il "va falloir observer l’évolution du marché les prochaines jours", estime toutefois le ministre.

Le prix du baril a fortement baissé depuis trois mois, tombant aux alentours de 90 dollars ces derniers jours après un pic au-dessus de 110 dollars début mars.

Interrogé sur la discipline de l’Opep dans l’application des quotas, critiquée par des membres de cette organisation, le ministre a affirmé que " tous les membres s’inquiétaient de cette baisse, il n’est dans l’intérêt de personne de voir les prix chuter ", a-t-il dit.

Fin mai l’Iran avait accusé l’Arabie saoudite de pomper plus de brut que le quota qui lui a été fixé par l’Opep.

La production saoudienne a augmenté de 250.000 barils par jour depuis le dernier trimestre 2011, pour s’établir à 9,9 millions de barils par jour (mbj)en avril, selon les estimations de l’Opep.

Parallèlement, du fait des sanctions économiques notamment, la production de l’Iran aurait baissé de plus de 300.000 baril/jour durant la même période, pour tomber à 3,2 mbj en avril, son plus bas niveau depuis 20 ans, selon la même source.

Mais l’Iran a soutenu officiellement que les sanctions n’ont pas eu d’impact sur sa production, démentant ces chiffres et en annonçant au contraire une hausse de la production à 3,750 mbj.

APS

portesperance
08/06/2012, 19h59
" L’Opep doit baisser sa production si le plafond de 30 millions de barils/jour est dépassé (Yousfi) "

les pays du golfe vont ils satisfaire la demande des USA et de l'Europe ou suivre Mr Yousfi dans sa "résistance" new look ?

bien sur que non ,

l'Algérie pourra t elle , seule appliquer ce voeux de Mr Yousfi ?,

bien sur que non

alors Mr Yousfi est dans le tort de parler ainsi : au mieux il trouvera l'Iran et le Nigeria à ses côtés ....bien sur le Venezuela ; mais vu la situation interne qui prévaut au Nigeria qui est au bord de l'implosion , et les menaces qui pèsent sur l'Iran à propos de plusieurs dossiers .....je ne crois pas que ces deux pays seront d'une grande utilité pour Mr Yousfi.

Cookies