PDA

Voir la version complète : Maroc :commerce exterieur, le pays a exporte 60 milliards de dh au cours des quatres premiers mois de l'annee


haddou
11/06/2012, 10h59
Le commerce extérieur tourne encore au ralenti, cette année. En effet, depuis quelques mois, on ne retrouve plus l’évolution à deux chiffres, dépassant parfois même le seuil des 30%, à laquelle nous ont habitués les chiffres de l’Office des changes pour ce qui est des échanges extérieurs.

Et ce constat concerne aussi bien les exportations que les importations. Ainsi, d’après les dernières statistiques publiées à ce sujet, les exportations de marchandises ont totalisé 60 milliards de DH au cours des quatre premiers mois de cette année, contre un peu plus de 57 milliards de DH une année plus tôt, soit un accroissement de 5%. De même, au cours de la même période, les importations n’ont évolué que de 5,7% avec un peu plus de 124 milliards de DH.

Pour les exportations, ce sont surtout les produits énergétiques et les produits miniers qui sortent du lot. Ainsi, les ventes des premiers sont dopées notamment, explique l’Office des changes, par l’avitaillement du pavillon étranger en gas-oils et fuel-oils et en huile de pétrole et lubrifiants. Pour les produits miniers, on note la hausse des exportations des produits bruts d’origine minérale, dont essentiellement les phosphates (+14,6%). Par contre, les ventes des produits bruts d’origine animale et végétale ont chuté de plus de 39%, dont notamment l’huile d’olive (-80,6%).
Le coup de pouce de l'automobile

Les exportations des produits finis d’équipement sont également en hausse, grâce essentiellement aux voitures industrielles (+61,7%), aux parties d'avions et autres véhicules aériens ou spatiaux (+48,5%) aux bateaux, et ce, au moment où les ventes des fils, câbles et autres conducteurs isolés pour l’électricité sont en baisse.
De même, les ventes des produits finis de consommation ont progressé, mais plus lentement, avec une très nette hausse des expéditions des voitures particulières, une bonne progression des articles de bonneterie, des médicaments, et une baisse de 2% des ventes des vêtements confectionnés, principale composante des produits finis de consommation. Pour les ventes des dérivés de phosphates, elles n’ont évolué que de 1,6%. Par contre, d’autres groupes de produits ont cédé à la baisse. Il en est ainsi des composants électroniques, de l’argent brut, des produits laminés plats, en fer ou en aciers non alliés.
Les exportations des produits alimentaires sont également en baisse (-7%), en raison essentiellement des contre-performances à l’export des légumes, des fraises et framboises, des agrumes, de farine et poudre de poissons. Et ce, au moment où l’on note des hausses au niveau des exportations de poissons.
En ce qui concerne les importations, la hausse est due principalement aux produits énergétiques (+15,6%), aux produits des industries métallique, métallurgique et électrique et aux produits chimiques et parachimiques.
Il est à noter que le prix moyen de la tonne importée du pétrole brut s’est établi à 7 013 DH/T contre 6 100 DH/T à fin avril 2011, soit un renchérissement de 15%.
Ce qui fait que les produits énergétiques ont occupé, au titre des quatre premiers mois de 2012, le premier rang des groupements des produits à l’importation avec une part de 26,4% contre un peu plus de 24% à fin avril de l’année dernière.
On note également une hausse des achats des produits finis d’équipement de l’ordre de 8%. Ce qui dénote un bon comportement de l’investissement. Il s’agit surtout des achats de voitures industrielles, d’avions, de machines à trier, à concasser, à broyer ou à agglomérer, de parties et pièces détachées pour véhicules industriels, de véhicules et matériels pour voies ferrées ou similaires et de bateaux.
Les achats de produits alimentaires sont en baisse

Les importations des produits alimentaires ont reculé au cours des quatre premiers mois de cette année. Cette baisse résulte essentiellement du repli des approvisionnements en blé (-28,3%), en beurre (-53,3%) et en maïs.
Cependant, d’autres produits ont augmenté, notamment l’orge, les tourteaux et autres résidus des industries alimentaires et les dattes (+88,6%). De même, on observe une baisse des achats de graines et fruits oléagineux, de
bois bruts, de l’huile de soja et de coton. Toutefois, des augmentations ont été relevées, notamment au niveau des importations de ferraille, déchets, débris de cuivre, fonte, fer, acier et autres minerais et de minerai de plomb.

Publié le : 10 Juin 2012 - Lahcen Oudoud, LE MATIN

Baryansow
11/06/2012, 11h35
Les exportations des produits finis d’équipement sont également en hausse, grâce essentiellement aux voitures industrielles (+61,7%), aux parties d'avions et autres véhicules aériens ou spatiaux :mrgreen::mrgreen::mrgreen:(+48,5%) aux bateaux, et ce, au moment où les ventes des fils, câbles et autres conducteurs isolés pour l’électricité sont en baisse.



A ma connaissance le maroc n'exporte pas de voitures, au fait c'est Renault qui fabrique des voitures au maroc pour les exporter sans rien garder pour le marché marocain (la technique de l’utérus)


Sinon pour les avions et autres véhicules aériens ou spatiaux,je pense qu'il s'agit du fameux engin aérospatiale " Boua3rfane ettiyar dial essma":mrgreen::mrgreen::mrgreen::mrgreen:










[/URL][URL="http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=s%27agirait-il&source=web&cd=2&sqi=2&ved=0CFIQtwIwAQ&url=http%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fwatch%3Fv%3DckM DNuE6gt8&ei=g6vVT_a8OY6R0QWX6ZWYBA&usg=AFQjCNGGH_Q1tqenWx3G0ZPnAPJVWvrjBw&cad=rja"] (http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=s%27agirait-il&source=web&cd=2&sqi=2&ved=0CFIQtwIwAQ&url=http%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fwatch%3Fv%3DckM DNuE6gt8&ei=g6vVT_a8OY6R0QWX6ZWYBA&usg=AFQjCNGGH_Q1tqenWx3G0ZPnAPJVWvrjBw&cad=rja)

haddou
11/06/2012, 13h41
citation
A ma connaissance le maroc n'exporte pas de voitures, au fait c'est Renault qui fabrique des voitures au maroc pour les exporter sans rien garder pour le marché marocain (la technique de l’utérus)


UN FABRICANT DE VOITURE NE FABRIQUE PAS TOUTES LES PIÈCES DU VÉHICULE? IL Y A DES ÉQUIPEMENTIERS QUI INTERVIENNENT DANS LA CHAINE ,qui sous traitent avec RENAULT COMME LES CÂBLERIES,PARE PRISE,PNEU,ÉCHAPPEMENT,BOITE A VITESSE, JANTE,SIÈGE,CLIM,SYSTÈME DE FREINAGE,?????? LA LISTE EST TRÈS LONGUE,CES FOURNISSEURS S'INSTALLENT A COTE POUR ACCOMPAGNER LE CONSTRUCTEUR,ON Y TROUVE DES NATIONAUX ET DES ÉTRANGERS
c'EST PAREIL POUR LES AUTRES INDUSTRIES

chedadi
11/06/2012, 13h59
A ma connaissance le maroc n'exporte pas de voitures
Il faut que tu cherches à parfaire tes connaissances, et tout rentrera dans l'ordre :lol:

auscasa
11/06/2012, 14h22
A ma connaissance le maroc n'exporte pas de voitures, au fait c'est Renault qui fabrique des voitures au maroc pour les exporter sans rien garder pour le marché marocain (la technique de l’utérus)



l'industrie auto au maroc a exporte pour 2 milliard de $ l'anne derniere avant meme l'ouverture du 2 eme usine marocain a tanger.

de 2 renault n'a que 50% des actions de la nouvelle usine et l'autre moitier c'est de l'investissement marocain.

j'espere que tu as plus de connaissance maintenant.

absent
11/06/2012, 14h49
qu'en est t-il des importations ? :rolleyes:

Baryansow
11/06/2012, 14h52
Il faut que tu cherches à parfaire tes connaissances, et tout rentrera dans l'ordre :lol:

l'industrie auto au maroc a exporte pour 2 milliard de $ l'anne derniere avant meme l'ouverture du 2 eme usine marocain a tanger.


Oui....Oui...;, je connais l'histoire, le Japon , la France, l'Allemagne , la Corée :twisted::twisted:exportent des v , pour le maroc c'est la technique de l’utérus:mrgreen::mrgreen::mrgreen:, alors pour parfaire mieux vos connaissances ,il fallait lire , Renault exporte des voitures a partir de l’utérus marocain:lol::mrgreen::mrgreen::lol::lol:

storm
11/06/2012, 16h02
pas loin de 80milliard pour les importations...

jawzia
11/06/2012, 16h11
pas loin de 80milliard pour les importations...
Beaucoup beaucoup plus loin : 124 milliards de DH

storm
11/06/2012, 17h39
Oula on est à + de 50% de différence ça va faire très très mal aux comptes du pays ....

jawzia
15/06/2012, 21h26
160 milliards de DH d'importation et 75 milliards d'export pour les cinq premiers mois de l'année 2012.

Le déficit des échanges extérieurs passe de 76 milliards de DH (janvier-Mai 2011) à 84 milliards (pour la même période 2012).


La facture des importations va certainement dépasser les 30 milliards de dollars (et un déficit qui dépasserait les 20 milliards de Dollars).

Focus
16/06/2012, 16h34
Effectivement c'est mal barré, ce qui m'exaspere c'est cette legereté qu'on les responsable a traiter du phenoemene, un deficit chronique, des mesures partielles et des privilegiés toujours à l'abri.

nacer-eddine06
16/06/2012, 16h44
a ce stade je vois qu une seule solution
saisir tout les biens du roi et les vendre ca va permettre au peuple de souffler

(je ne parlerais pas du gouffre financier du rio del oro mais ca c a vous de voir)

Focus
16/06/2012, 16h54
bof, s'ils commencait par taxer les riches, on aurait largement de quoi combler le deficit et on aurait meme des excedents. Collecter l'impot et lutter contre l'economie souterraine rapporterait egalement son lot de milliard. Et si on commencait par mettre moin de pistonnés aux differents centre de decisions le Maroc irait beaucoups mieux. Quant au sahara, là encore, si on mettait les homme qu'ils fallait on aurait reglé la question depuis l'an 1000

Cookies