PDA

Voir la version complète : Décès de deux joueur de L1 en Algérie.


Arbefracom
24/06/2012, 19h49
L’attaquant de l’AS Khroub, Hamza Bounab, est décédé hier, suite à un arrêt cardiaque survenu sur un terrain qui abritait un match d’un tournoi de football organisé à Aïn Abid, commune distante de 32 km de la wilaya de Constantine. Transporté d’urgence à l’hôpital d’Aïn Abid, Bounab, qui a été par la suite transféré au CHU d’El Khroub, a rendu l’âme à l’âge de 29 ans. Ancien joueur du CAB, du MOB, du CABBA, du MOC et du CRB, Bounab, qui a joué pour le club de sa ville, l’ASK, n’a pu décliner l’invitation de participer à ce tournoi caritatif organisé par la DJSL pour aider de jeunes couples à se marier cet été. Allah yerahmou.

La ville du Khroub en émoi
La ville du Khroub est en émoi. En effet, la disparition tragique de Hamza Bounab a plongé toute une ville dans une consternation totale. Très aimé du public de l’ASK, les Khroubis ne croyaient pas à cette nouvelle. Ils étaient des dizaines voire des centaines à se rendre à l’hôpital du Khroub pour confirmer qu’il ne s’agissait pas d’une rumeur.

Les fans locaux ont longuement scandé son nom
Affligés par cette triste nouvelle, certains fans du Khroub n’ont pas pu retenir leurs larmes. Ils ont commencé à scander fort son nom, comme pour montrer leur sympathie à ce charmant garçon originaire de la ville. De plus en plus nombreux à venir à l’hôpital du Khroub pour lui rendre un dernier hommage, le service d’ordre a dû intervenir dans un calme total, pour organiser ces funérailles improvisées.

Il a laissé un enfant d’un mois et demi
Hamza Bounab, qui nous a donc quittés à la fleur de l’âge, ce samedi, a laissé derrière lui une petite famille. Il y a un mois et demi, Bounab, que Dieu ait son âme, était tout heureux de la naissance du petit Adam. Le joueur de l’ASK, qui a été rappelé par Dieu pour un monde meilleur, ne verra pas son fils grandir.

Il avait reçu deux offres du Bahreïn
Après une saison difficile sur tous les plans avec l’ASK, Hamza Bounab devait se rendre au Bahreïn pour négocier avec deux clubs désireux de l’enrôler et, du coup, améliorer sa situation. Malheureusement, le sort en a décidé autrement puisqu’il vient de quitter ce bas monde de manière dramatique.
Aïssani, le dernier à lui avoir parlé

L’ex-gardien de but du MOB, Aïssani, aura été le dernier à avoir parlé au défunt Hamza Bounab. Aïssani, qui était dans la même équipe de quartier de Bounab dans ce tournoi organisé à Aïn Abid, a donné une dernière consigne à son ami, après lui avoir relancé un ballon de la main.



Il s’est noyé dans un barrage à Chlef
Boutaïba nous a quittés

A la triste nouvelle du décès de Hamza Bounab, vient s’ajouter la disparition aussi émouvante et tragique du milieu de terrain du Mouloudia d’El Eulma, Nourredine Boutaïba, qui s’est noyé dans un barrage non loin de la ville de Chlef, avant-hier. Boutaïba, qui avait à peine 20 ans, était promis à un avenir radieux.

Par Le Buteur

Arbefracom
24/06/2012, 19h50
Carnet : Décès de deux joueurs de L1, Bounab et Boutaiba

Nous avons appris les décès de deux joueurs de Ligue 1, l'un d'une crise cardiaque et l'autre par noyade, il s'agit de Bounab de l'AS Khroub et Boutaïba du MC El Eulma.

Le premier, Hamza Bounab, qui était âgé de 28 ans, est décédé d'une crise cardiauqe lors d'un tournoi inter-quartier. Cet attaquant de formation, qui a débuté sa carrière dans sa ville natale du Khroub, a évolué par ailleurs au CRB, au MOC, au CAB, au MOB et au CABBA avant de revenir à l'ASK en 2010/2011.

Le second est un jeune défenseur, Noureddine Boutaïba, âgé de 20 ans, originaire de Chlef et qui évoluait au MC El Eulma. Il est décédé après s'être noyé dans un barrage non loin de la ville de Chlef.

Dz foot

Arbefracom
24/06/2012, 19h51
Allah yarhamhoum, que dans sa grande Miséricorde il leur ouvre les portes du Paradis. Triste nouvelle pour le football algérien. :sad:

Makhlouka
24/06/2012, 19h52
que c'est triste. Allah irhamhoum.

Pecos
24/06/2012, 19h55
Allah Irhahom

semsouma
24/06/2012, 19h57
c'est triste, rabi yarhem'houm w ywesse3 3lihoum

obladioblada
24/06/2012, 20h18
Allah yerhamhoum.
Le second est un jeune défenseur, Noureddine Boutaïba, âgé de 20 ans, originaire de Chlef et qui évoluait au MC El Eulma. Il est décédé après s'être noyé dans un barrage non loin de la ville de Chlef.
C'est malheureux que les jeunes n'est d'autre choix que de nager dans des retenues d'eau ou barrage au péril de leur vie.

Massnsen
24/06/2012, 22h14
Allah yerhamhoum !
Beaucoup de courage pour la veuve et le petit de Hamza :sad:

Arbefracom
25/06/2012, 03h47
Décédé avant-hier d’un arrêt cardiaque, à l’âge de 29 ans, lors d’un match caritatif disputé à Aïn Abid, Hamza Bounab a été inhumé dans l’après-midi au cimetière du Khroub. Une importante foule composée de la famille du football ou de simples citoyens a accompagné le défunt à sa dernière demeure. Le joueur était tellement aimé du public et particulièrement des gens de sa ville que le cimetière s’est avéré exigu pour les importantes grappes humaines qui ont afflué avant-hier. Le moins que l’on puisse dire est que l’émotion était forte lors des adieux pour le défunt.

http://www.lebuteur.com/data/common/media/image_details/article-56469-bouneb.jpg

«Adieu Hamza, tu restera dans nos coeurs»
Les supporters de l’ASK étaient présents en force, hier, au cimetière du Khroub. Certains ont accompagné le cortège funèbre du domicile du joueur jusqu’au cimetière, avec drapeaux aux couleurs du club, pour lui rendre un dernier hommage, tandis que d’autres ont accroché des banderoles dédiées au défunt. «Adieu Hamza, tu resteras dans nos coeurs», pouvait-on lire. L’ambulance transportant la dépouille mortelle a éprouvé les pires difficultés à se frayer un chemin parmi la foule présente.

Les autorités locales présentes
En plus des responsables des clubs, à l’instar du président du MOC, Madani, et de celui du CSC, Boulahbib entre autres, des responsables des autorités locales, de la wilaya et de la DJSL étaient présents et ont adressé leurs condoléances à la famille du défunt. On a appris, également, que le wali de Constantine, M. Badaoui, a envoyé une lettre à la famille du joueur pour s’excuser de son absence et de l’assurer de son soutien dans ces moments pénibles.

Son père était inconsolable
Le père de Hamza Bounab, Ammi Sadek, était tellement triste de la disparition de son fils qu’il avait même du mal à faire face à la foule qui lui présentait ses condoléances. Il était tout simplement inconsolable d’autant plus que son fils Hamza était très proche de lui. Avec une voix nouée, Ammi Sadek nous dira que Hamza était l’enfant de toute l’Algérie, pas seulement du Khroub et que c’est le destin qui en a décidé ainsi, avant de remercier tous ceux qui ont soutenu sa famille dans ces pénibles circonstances.

Il a tenu à participer à ce tournoi
Selon certains de ses amis, à l’instar de Chaouaou, Bellachtar et Aïssani, c’est Hamza Bounab qui a insisté pour jouer ce tournoi caritatif et les convaincre d’y participer. Son but était d’aider les célibataires à se marier. Ses camarades ont accepté de répondre à son appel en participant au dernier match de Hamza Bounab qui n’hésitait jamais à prendre part à des actions caritatives.

Chaouaou : «Il parlait souvent de son fils Adam»
Hamza Bounab s’est rendu avec son ami Chaouaou au stade de Aïn Abid où s’est déroulé le match caritatif. Celui-ci nous dira que le défunt ne cessait de parler de sa famille, surtout de son fils Adam. Bounab lui a également fait part de son intention de rester à l’ASK pour une autre saison. «Je suis très affecté par la disparition de Hamza, c’est une perte pour toute la ville du Khroub», dira-t-il, avant d’ajouter : «Je lui ai demandé de jouer la seconde période seulement, car il faisait très chaud. Mais il a insisté pour jouer d’entrée. Après une demi-heure de jeu, il s’est écroulé devant nous et a rendu l’âme.»

Bellachtar : «Je ne crois pas que Hamza nous ait quittés»
Son ami très proche, Zouaoui Bellachtar, a déclaré qu’il ne croyait pas encore que Hamza est décédé entre ses mains. «C’est comme un cauchemar, mais c’est le destin, il faut l’accepter. Je suis très affecté par sa disparition. On ne l’oubliera jamais.»

Mesfar : «Il était comme un frère pour moi»
Le jeune Mesfar, de son côté, était très ému par le décès de son camarade Hamza. «Je suis choqué par sa disparition tragique. Hamza était un frère pour moi, il ne ménageait aucun effort pour me conseiller. Que Dieu ait ton âme mon frère, on ne t’oubliera jamais.»

Aït Djoudi : «C’est notre fils»
«J’ai connu un garçon éduqué lors de mon passage dans cette équipe. Bounab est notre fils, je suis très affecté par son décès. Il ne nous reste qu’à transmettre nos condoléances à sa famille.»

Lamosta
25/06/2012, 09h36
Rebbi yahramhoum ,, iwasa3 alihouuum ,,, amine



,,

Cookies