PDA

Voir la version complète : DESERTEC: 2500 Mw pour le Maghreb Arabe


MEK
25/06/2012, 13h56
L’initiative industrielle Dii travaille actuellement sur des projets référence au Maroc, en Algérie et en Tunisie, comprenant un volume total de 2500 MW dont 500 MW au Maroc 1000 MW en Algérie 1000 MW en Tunisie a annoncé Dii dans un communiqué. Le type de technologie utilisée solaire photovoltaïque et d’éolien.

Les stratégies spécifiques à chacun de ces pays développées par Dii servent de base aux projets de référence. L’initiative industrielle Dii a présenté, le 21 juin dernier à Munich, les résultats de l’étude “Desert Power 2050”. Cette étude montre que grâce aux ressources abondantes en énergies éolienne et solaire de la région EU-Mena, un système électrique intégré se basant à plus de 90% sur les énergies renouvelables est possible.

“Tous les partenaires impliqués bénéficieront d’un tel système : les pays d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient (Mena) pourraient couvrir leur demande d’électricité à partir des énergies renouvelables et créer un secteur d’exportation, à partir de leurs excédents de production d’électricité, pouvant atteindre un volume de 60 milliards d’euros par an”, souligne un communiqué. D’après Dii, en important jusqu’à 20% de son électricité depuis les déserts, l’Europe pourrait économiser 30 euros par mégawatt/heure d’électricité importée des déserts.

“Les objectifs climatiques de l’UE pourraient, en outre, être atteints plus efficacement”, estime Dii, indiquant que le Nord et le Sud seront les “foyers énergétiques” de ce système intégré, avec des parcs éoliens et des centrales hydrauliques en Scandinavie ainsi que des centrales solaires et éoliennes dans la région Mena. “L’éolien et le solaire seront des ingrédients essentiels du futur bouquet énergétique de la région EU-Mena, contribuant respectivement à environ la moitié et un quart de l’approvisionnement total”, relève le communiqué.

L’étude “Desert Power 2050” démontre également que l’offre et la demande se complètent parfaitement, aussi bien au niveau géographique que saisonnier. La région Mena pourrait ainsi subvenir à une partie des besoins d’électricité de l’Europe pendant l’hiver, évitant à celle-ci de construire des capacités de production d’appoint qui coûtent très cher.

“Un tel système intégré renforcerait, en outre, la sécurité de l’approvisionnement énergétique de tous les pays impliqués. Ceux-ci seraient plus autosuffisants sur le plan énergétique et importeraient depuis le sud et le nord de la région pour compléter leur approvisionnement”, explique Dii.

“L’étude “Desert Power 2050” analyse les perspectives d’approvisionnement de la région EU-Mena sous un nouvel angle. Pour la première fois, une étude s’intéresse à la région EU-Mena dans son ensemble, prenant, par exemple, en considération la demande croissante d’électricité des pays Mena”, explique Mario Ragwitz, directeur de la section énergies renouvelables au sein de l’Institut Fraunhofer pour la recherche sur les systèmes et l’innovation ISI, qui a largement contribué à l’étude “Desert Power 2050”.

En effet, la demande d’électricité des pays Mena pourrait quadrupler d’ici 2050, atteignant alors 3 000 térawatts/heure en 2050. La population et la demande d’emplois vont s’accroître considérablement d’ici 2050 dans la région Mena. L’électricité des déserts pourrait stimuler la croissance et permettre ainsi de relever plus efficacement les défis sociaux et économiques de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient.

Fondée en 2009, l’initiative industrielle Dii travaille en collaboration avec 56 partenaires issus de 15 pays différents afin de concrétiser la vision Desertec. Les activités du consortium se concentrent sur la réalisation, d’ici 2050, d’un marché des énergies renouvelables issues des déserts de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Ceci inclut le développement de marchés énergétiques intégrés et l’identification de technologies appropriées pour la production et le transport de l’électricité.


Source: Eco-Energy

Myst
26/06/2012, 15h28
Alors ca veut dire que Desertec produit seulement l'electricite pour les arabes. La majorite des peuple, les amazighes, ils ne recevront rien.

Les pays membres du Maghreb Arabe sont :

Algérie
Libye
Maroc
Mauritanie
Tunisie

Yerham babek fahamni comment ils ne pourront donner l'électricité qu'aux arabes de ces pays ????

hben
26/06/2012, 18h54
Bravo!! Allah yen3el alli ma yehchem, allah yen3el le maghreb arabe!
T'inquiète! Y en a qui donne de l'arabe au Maghreb à tout bout de champ, c'est à croire qu'il veulent se rassurer!;)

arazigh
26/06/2012, 21h45
L’initiative industrielle Dii travaille actuellement sur des projets référence au Maroc, en Algérie et en Tunisie, comprenant un volume total de 2500 MW dont 500 MW au Maroc 1000 MW en Algérie 1000 MW en Tunisie a annoncé Dii dans un communiqué. Le type de technologie utilisée solaire photovoltaïque et d’éolien.
Ce n'est absolument pas ça ! Ils devraient se renseigner à Eco-Energy ...
D'ailleurs, le journaleux ne mensionne aucune échéance !

mekssa
26/06/2012, 21h54
totalement raison notre ami de l,électricité pour le mahgreb est basta !!!!!!!!!!!!!sans arabe ,ni grand ,ni enorme .tout le mode trouve son compte .

Myst
26/06/2012, 22h44
Le texte cite un Maghreb qui est arabe, alors ca veut dire que dans ce Maghreb il y a seulement des arabes, ERGO DESERTEC produit seulement l'electricite pour les arabes dans le Maghreb.

Laisse tomber

Neutrino
28/06/2012, 12h16
L’initiative industrielle Dii travaille actuellement sur des projets référence au Maroc, en Algérie et en Tunisie, comprenant un volume total de 2500 MW dont 500 MW au Maroc 1000 MW en Algérie 1000 MW en Tunisie a annoncé Dii dans un communiqué. Le type de technologie utilisée solaire photovoltaïque et d’éolien.

c'est bien pour l'Algérie de se lancer dans le développement durable. il faut maîtriser ces technologies. et pourquoi pas un projet intégré Afrique du Nord pour rapprocher les peuples? c'est une idée...

MEK
28/06/2012, 13h15
c'est bien pour l'Algérie de se lancer dans le développement durable. il faut maîtriser ces technologies. et pourquoi pas un projet intégré Afrique du Nord pour rapprocher les peuples? c'est une idée...

oui

L’Algérie a son propre programme avec ou sans desertic

Programme des Énergies Renouvelables

ALGERIE
Le Programme prévoit l’installation d’une puissance de 22 000 MW.
12 000 MW destinés à la demande nationale
10 000 MW à l’exportation.

Cookies