PDA

Voir la version complète : La France, champion du monde de l`investissement à l' étranger


gdesmon
29/06/2006, 10h19
Challenges.fr | 29.06.2006 | 09:30

La France a été en 2005 la championne du monde des investissements à l'étranger, selon une note publiée mercredi 28 juin par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).
"C'est la France qui aura été l'investisseur le plus actif à l'étranger en 2005, avec des flux agrégés qui ont atteint au total 116 milliards de dollars", lit-on dans cette note publiée sur le site internet de l'organisation.
"Ce résultat est en grande partie lié à quelques très grosses opérations de rachat d'entreprises étrangères par des sociétés domiciliées en France, le montant total des quatre plus importantes de ces transactions étant évalué à 48 milliards de dollars", ajoute l'OCDE.

Dynamisme sur 2006

En revanche, le Royaume-Uni a été en 2005 le premier destinataire mondial d'entrées d'investissements directs étrangers (IDE) et a attiré 165 milliards de dollars d'IDE en provenance des pays de l'OCDE.
"Il s'agit là des plus fortes entrées d'investissement direct jamais enregistrées par le Royaume-Uni et elles représentent le triple des 56 milliards USD reçus en 2004", précise l'OCDE.
Selon l'organisation, le Royaume-Uni s'explique en partie par la restructuration d'entreprises multinationales comme Royal Dutch Shell et par plusieurs grandes opérations transnationales de fusions ou acquisitions, comme le rachat de Peninsular & Oriental Steam Navigation Company par Dubai Ports World, des Émirats arabes unis, pour 8,2 milliards de dollars.
Au total, selon l'organisation, l'IDE dans les pays de l'OCDE a bondi de 27 % en 2005 pour atteindre 622 milliards de dollars, contre 491 milliards en 2004 et 465 milliards en 2003.
"Il s'agit des plus fortes entrées depuis 2001 et les perspectives à court terme de l'IDE restent bien orientées, puisque les économies de l'OCDE devraient conserver leur dynamisme pendant le reste de l'année 2006", ajoute l'organisation.

La Chine a attiré 72 milliards de dollars d'IDE

En dehors de la zone de l'OCDE, la Chine a continué de battre des records. En 2005, les entrées totales d'IDE dans ce pays ont atteint 72 milliards de dollars, un niveau jamais enregistré par ce pays et qui n'a été dépassé dans le monde que par le Royaume-Uni et les États-Unis.
Les sorties de capitaux d'investissement de Chine augmentent aussi. Selon les statistiques officielles chinoises, elles ont été estimées pour 2005 à près de sept milliards de dollars.
"Les investisseurs chinois à l'étranger semblent avoir diversifié leurs centres d'intérêt", souligne l'OCDE. "Alors qu'auparavant, ils se portaient sur les ressources naturelles et les matières premières, ils investissent désormais également dans toute une série de secteurs de haute technologie." (Reuters)
La France a été en 2005 la championne du monde des investissements à l'étranger, selon une note publiée mercredi 28 juin par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).
"C'est la France qui aura été l'investisseur le plus actif à l'étranger en 2005, avec des flux agrégés qui ont atteint au total 116 milliards de dollars", lit-on dans cette note publiée sur le site internet de l'organisation.
"Ce résultat est en grande partie lié à quelques très grosses opérations de rachat d'entreprises étrangères par des sociétés domiciliées en France, le montant total des quatre plus importantes de ces transactions étant évalué à 48 milliards de dollars", ajoute l'OCDE.

Dynamisme sur 2006

En revanche, le Royaume-Uni a été en 2005 le premier destinataire mondial d'entrées d'investissements directs étrangers (IDE) et a attiré 165 milliards de dollars d'IDE en provenance des pays de l'OCDE.

"Il s'agit là des plus fortes entrées d'investissement direct jamais enregistrées par le Royaume-Uni et elles représentent le triple des 56 milliards USD reçus en 2004", précise l'OCDE.
Selon l'organisation, le Royaume-Uni s'explique en partie par la restructuration d'entreprises multinationales comme Royal Dutch Shell et par plusieurs grandes opérations transnationales de fusions ou acquisitions, comme le rachat de Peninsular & Oriental Steam Navigation Company par Dubai Ports World, des Émirats arabes unis, pour 8,2 milliards de dollars.
Au total, selon l'organisation, l'IDE dans les pays de l'OCDE a bondi de 27 % en 2005 pour atteindre 622 milliards de dollars, contre 491 milliards en 2004 et 465 milliards en 2003.
"Il s'agit des plus fortes entrées depuis 2001 et les perspectives à court terme de l'IDE restent bien orientées, puisque les économies de l'OCDE devraient conserver leur dynamisme pendant le reste de l'année 2006", ajoute l'organisation.

La Chine a attiré 72 milliards de dollars d'IDE

En dehors de la zone de l'OCDE, la Chine a continué de battre des records. En 2005, les entrées totales d'IDE dans ce pays ont atteint 72 milliards de dollars, un niveau jamais enregistré par ce pays et qui n'a été dépassé dans le monde que par le Royaume-Uni et les États-Unis.
Les sorties de capitaux d'investissement de Chine augmentent aussi. Selon les statistiques officielles chinoises, elles ont été estimées pour 2005 à près de sept milliards de dollars.
"Les investisseurs chinois à l'étranger semblent avoir diversifié leurs centres d'intérêt", souligne l'OCDE. "Alors qu'auparavant, ils se portaient sur les ressources naturelles et les matières premières, ils investissent désormais également dans toute une série de secteurs de haute technologie." (Reuters)

Quasard
29/06/2006, 15h33
Ca c'est pour ceux qui font dans le pessimisme a outrance en France, et ne font qu'insulter le gouvernement en place.

Cookies