PDA

Voir la version complète : Dissolution de six succursales d’Eriad Alger , 1200 travailleurs seront licenciés


Thirga.ounevdhou
02/07/2006, 14h35
Le ministère des Participations et de la Promotion de l’Investissement en coordination avec le partenaire sociale va exécuter à compté de demain la décision de dissoudre 6 branches de production du complexe Eriad de la région centre qui sont confrontées à de grands problèmes financiers, qui ont entraîné l’augmentation de leur dettes pour atteindre plus de 8 milliards de dinars.

En attendant que les deux parties parviennent à un accord concernant la destination des biens immobiliers des branches après leur dissolution, 1200 travailleurs qui travaillent dans ces branches vont bénéficier de compensations qui atteignent le payement de deux mois de salaires pour chaque année d’ancienneté.
Le Chef du Gouvernement, Abdelaziz Belkhadem, va se réunir Mardi prochain avec les membres du Conseil des Participations de l’Etat pour étudier les répercussions financières de l’opération de dissolution des six branches du complexe et pour fixer une enveloppe financière consacrée au payement des compensations aux travailleurs des branches d’Alger, Bouira, Corso, Tizi Ouzou, El Harrach et Hussein Dey, après la signature hier de l’accord de dissolution par le Président Directeur Général du complexe, les responsables de la Compagnie de Gestion des Participations de l’Etat, le Secrétaire Général de la Fédération des Travailleurs des industries alimentaires et le Secrétaire Général de la branche syndicale du complexe, ainsi l’opération de dissolution va entrer en vigueur à compté de demain.
Dans une rencontre avec El Khabar le Secrétaire Général de la Fédération des Travailleurs des industries alimentaires, Kamel Benâbou, a affirmé que la centrale syndicale et le Ministère des Participations et de la Promotion de l’Investissement sont parvenus depuis plus de deux mois à un accord qui stipule la dissolution des branches de production du complexe Eriad Algérie, et durant deux mois de négociations, le ministère a approuvé les suggestions de la centrale syndicale pour le payement de compensations financières aux travailleurs en donnant deux mois de salaires pour chaque année d’ancienneté pour chaque travailleurs en plus de régler les salaires en retard.
Il est attendu que les deux parties s’accordent autour des biens immobiliers, la fédération suggère de donner des biens immobiliers aux travailleurs, au moment où le ministère affirme que la Direction des Biens de l’Etat réclament leur restitution. Il est à noter que le complexe est considéré comme le plus important complexe qui souffre de problèmes financiers, l’ensemble de ses dettes a atteint plus de 8 milliards de dinars de dettes d’investissement, redevances et charges non réglées.

- L'Expressiopn

walid_dz
02/07/2006, 14h43
Waw dure dure la nouvelle !!!

Cookies