PDA

Voir la version complète : Brésil-Angola : un duo commercial en plein boom


Sioux foughali
25/07/2012, 13h37
Brésil-Angola : un duo commercial en plein boom

Interview audio

Une vue aérienne de Luanda, la capitale angolaise.
http://www.rfi.fr/sites/filesrfi/imagecache/rfi_43_large/sites/images.rfi.fr/files/aef_image/Luandavuea%C3%A9rienne91554399_0.jpg
Getty Images
Par Frédéric Garat

Les Etats-Unis et la Chine sont les deux principaux partenaires commerciaux de l’Angola. Mais l’Amérique latine regarde de plus en plus de l’autre côté de l’océan Atlantique également, vers l’ancienne colonie portugaise d'Afrique. Lors d’une récente visite officielle avec 200 chefs d’entreprises, l’Argentine a plaidé pour le développement du commerce avec Luanda, la capitale angolaise. Et le Brésil, présent depuis longtemps dans le pays, ne cesse de monter en puissance. Illustration de ces relations Angola-Brésil avec Odebrecht, la plus importante entreprise brésilienne en Angola. Un reportage de notre correspondante à Luanda, Estelle Maussion.

RFI

Cell
25/07/2012, 13h40
http://www.rfi.fr/sites/filesrfi/imagecache/rfi_43_large/sites/images.rfi.fr/files/aef_image/Luandavuea%C3%A9rienne91554399_0.jpg

c'est du foutage de Gueule ????

Sioux foughali
25/07/2012, 13h42
de quoi tu parles ? Cell


tu t'es renseigné au moins

Le Bresil essaie de limiter la corruption est est offcielement devenu la 6 e puissance economique du monde devant la GB

Quant à l'angola , y a un vrai boum, tout le monde le reconnait...même la radio BFM

Cell
25/07/2012, 13h46
de quoi tu parles ? Cell

ben principalement de la Photo ........ poster une photo pareille pour symboliser le developement d'un pays , c'est ....... Leger

de 1 l'immeuble est toujours en travaux

de 2 , les constructions a coté semblent etre en piteux état .

et de 3 , le Brésil a juste prit en Angola les parts de marché des Sud Africains qui ne sont plus en odeur de sianteté

Sioux foughali
25/07/2012, 13h47
T'es drôle toi ,

La photo est liée à l'article mais c'est pas l'essentiel

Cell
25/07/2012, 13h49
T'es drôle toi ,

La photo est liée à l'article mais c'est pas l'essentiel

je sais , c'est une illustration , mais elle est mal choisie ...... c'est comma faire un article sur l'industrie automobile florissante , et montrer la photo d'une voiture avec un pneu crevé , ou des manivelles pour descendre les vitres .

mahjoub
25/07/2012, 20h18
L'illiustration ici est plus forte que l'article, ce qui donne l'allure d'un jock

Sioux foughali
25/07/2012, 20h22
Il faut aller sur le site de RFI pour ecouter l'interview

c''est plus long que l'article

Sioux foughali
25/07/2012, 20h37
Brésil-Angola : un duo commercial en plein boom

le liens audio

http://www.rfi.fr/aef_player_popup/rfi_player#

medDZ
26/07/2012, 00h24
il aurai fallu mettre plutôt cette photo de Luanda

http://a5.sphotos.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-ash3/522337_451840361509019_503952616_n.jpg

medDZ
26/07/2012, 00h33
Pour ceux qui ne le savent pas, Luanda était la ville la plus chère du monde l'année dernière avant d'être détrônée par Tokyo

Zirds
26/07/2012, 00h35
l’Angola a quasiment eu le même parcours que l’Algérie
guerre d'indépendance, puis guerre civile puis boom économique au début des années 2000
en 2012 c'est la 5éme économie africaine après l'Afrique du sud, le Nigeria, l’Égypte et l'Algérie

sami9313
26/07/2012, 01h23
C'est dans l'agglomération de Luanda qu'il y a une immense ville fantôme:

Située à 30 km de la capitale angolaise Luanda, la nouvelle ville Kilamba est composée de 750 immeubles, 100 locaux commerciaux et d’une douzaine d’écoles. Petit problème : la ville est vide.

Construite par l’entreprise gouvernementale China International Trust en moins de trois ans pour un coût de 3,5 milliards de dollars, la ville devait accueillir 500 mille d’habitants. La ville de 5.000 hectares est le plus grand centre urbain jamais construit par la Chine en Angola, et un des plus grands projets jamais entreprit sur le continent. Kilamba est donc le joyau de la couronne angolaise, depuis la fin de la guerre. Les vidéos publicitaires présentent des familles enjouées de vivre à l’écart de la pollution de la capitale, où des millions de personnes vivent dans des bidonvilles. Cependant, ces familles ne sont autres que des acteurs et un an après la construction de la ville, seuls 220 appartements ont été achetés sur 2.800.
La vacuité de la ville inquiète. Les passants et les voitures se font rares. La ville est une succession d’immeubles vides, aux volets fermés et aux balcons déserts. Une poignée de locaux commerciaux sont occupés par des entreprises de services publics ; il n’existe qu’un seul supermarché pour toute la ville et aucune boutique n’a encore ouvert ses portes. Quant aux écoles, la majorité des étudiants viennent de villes avoisinantes, dont les parents ont préféré rester dans la périphérie, faute de travail à Kilamba.
Autre point faible de la ville : son prix. Les appartements de Kilamba coûtent entre 120.000 et 200.000 dollars alors que les deux tiers des angolais gagnent moins de 2 dollars par jour. Par ailleurs, il est extrêmement difficile d’obtenir un prêt. Un nouveau décret permet maintenant aux banques locales d’octroyer des hypothèques. Mais, pour la majorité des angolais, même pour ceux qui ont de l’argent, trouver le financement nécessaire pour acheter un appartement est une lutte constante. Alors que la majorité de la population vit dans des maisons sans eau courante, beaucoup pointent du doigt le gouvernement et demandent à ce que soient construit des logements à bas prix. Par ailleurs, il n’y a pas de « classe moyenne » proprement dit en Angola, seulement des angolais riches et pauvres. L’organisation sociale de l’Angola explique donc pourquoi seule une minorité de personne peut se loger à Kilamba.
Kilamba a été financé grâce à un échange : l’Angola a remboursé la Chine avec du pétrole. Techniquement, la dette qu’avait l’Angola envers la Chine est remboursée. Cependant, si le gouvernement n’arrive pas à vendre les appartements vacants de Kilamba, elle finira par se retrouver avec des actions, sans potentiel de réinvestissement. Afriquinfos

http://www.afriquinfos.com/fotografias/fotosnoticias/2012/7/4/int-31041.jpg

du31
26/07/2012, 12h53
chaque fois que vous regarder une campgne mediatique sur un pays sachez que derrière il ya en cours une operation de speculation...
la compagne a generalement deux objectif soit de monter les encheres soit de creer les paniques les gens vendent a moitié a pres avoir acheter a triple prix sinon plus

sahha ftourkoum

Cookies