PDA

Voir la version complète : Nouvelles mesures anti-révolte dans les principautés du Golfe


nacer-eddine06
28/07/2012, 12h50
Le premier flic des Emirats arabes unis a mis en garde contre un "complot international" visant à renverser les gouvernements des pays du Golfe !

Dahi Khalfan, responsable de la sécurité connu pour exprimer tout haut ce que la famille régnante rumine, pense et projette de réaliser, a affirmé à Dubaï que la région, c’est-à-dire tous les pays du Conseil de coopération du Golfe, devait se préparer à des menaces de "musulmans dissidents" de la Syrie ou de l’Iran. On aura compris, les têtes couronnées de cette région seraient menacées par les chiites. Connu pour son franc-parler, le monsieur sécurité des Emirats n’a donc pas eu le courage de désigner nommément ces "musulmans dissidents", lesquels, il est vrai, sont remuants dans les pays du CCG et pas seulement qu’à Bahreïn et en Arabie saoudite. Considérés comme des citoyens de second ordre, les chiites, sous surveillance permanente, sont accusés de vouloir importer le "printemps arabe", quant ce n’est pas le modèle iranien. Face à ce danger, le roi Abdallah d’Arabie saoudite ne s’est-il pas attribué le rôle de gendarme en contenant l’insurrection chiite et, on l’oublie de le souligner, de sunnites également contre la famille régnante à Bahreïn ? Et rallier à cette nouvelle cause les régimes arabes qui n’ont pas encore été contaminés par le "printemps arabe", Khalfan avertit que "ce complot mondial se prépare contre les États du Golfe en particulier, et contre les pays arabes en général. Lorsqu’il déclare : "Il y a une volonté programmée de s’emparer de nos fortunes", au lieu de cibler les banques et fonds occidentaux où les princes du Golfe ont placé les important revenus des hydrocarbures de leurs pays, le porte-parole officieux de ces derniers pointe du doigt les Frères musulmans et leurs gouvernements en Afrique du Nord et demain, selon lui, à Damas, et qui doivent savoir que "le Golfe constitue une ligne rouge, non seulement pour l’Iran mais aussi pour les Frères eux-mêmes." Et puis, il faut se garder d’oublier que les pays du Golfe, qui, aujourd’hui sont des acteurs politiques émergents dans le monde arabo-musulman, exécutent l’agenda des grandes puissances occidentales. Leurs inquiétudes et mises en garde sont intervenus après une vague d’arrestation depuis avril aux Émirats arabes unis, de présumés activistes au service de Frères musulmans. D’autres responsables sécuritaires émiratis ont annoncé la semaine dernière que les autorités enquêtaient sur un groupe ayant des liens avec l’étranger et qui préparait des "crimes contre la sécurité de l’État". "Je ne savais pas qu’il y avait autant de Frères musulmans dans les pays du Golfe. Nous devons rester vigilants parce que plus ces groupes prennent de l’ampleur, plus grande sera la probabilité qu’il y ait des troubles", a déclaré Khalfan. Dubaï, comme Qatar ou Ryad s’inquiètent au plus haut point des conséquences de la percée des Frères musulmans en Égypte et de leur prolongement idéologique en Libye, Tunisie et au Maroc. Ces mises en garde ne sont-elles pas un prélude d’un futur conflit entre salafistes frappés du sceau du wahhabisme saoudien et prônant le retour sur le plan sociétal et cultuel au premier temps de l’islam, et les Frères musulmans qui eux en font une lecture plus moderne, pour accommoder la religion au temps présent dans les aspects de la vie publique.


D. B-liberte

Louny
28/07/2012, 13h05
Si cela s'avère vrai, c'est l'arroseur arrosé. :mrgreen:
Ils font confiance aux Occidentaux. :mrgreen: Tant pis pour eux. Les Occidentaux sont des chiens, ils mentent, ils ne sont pas digne de confiance et ils te lâchent dès qu'ils peuvent t'écraser.

soufiane-oujda
28/07/2012, 13h28
L'islam wahabiste face a l'islam des frères et islam chiite ...

ca va bouillonner au moyen orient, encore une fois!

Les wahabistes malgré leurs petro dollars ils se feront bouffer, d’ailleurs il y a quelques jours le président tunisien avait critiqué les monarchies constitutionnelles.

Dandy
28/07/2012, 13h39
Ils préparent leurs opinions publiques au fait de financer les futures guerres de l'empire, de servir de base-arrière aux attaques...etc.
Tous ces pays qui parlent de guerre contre les chiites sont les derniers à appeler à une résistance active vis-à-vid'Israël et font même l'économie d'une opposition formelle quand il s'agit des USA ou de la Grande-Bretagne (qu'ils aident économiquement en injectant, via des fonds d'investissement, beaucoup d'argent dans leur marché intérieur ).
Gallek "musulmans dissidents"...Ils financent l'AQMI pour foutre le Sahel en feu...

C'est un peu comme le Marocain qui vire l'ambassadeur d'Iran et qui reçoit les dignitaires israéliens...

Louny
28/07/2012, 13h55
Les chiites sont organisés et structurés dans leur culte.
Les sunnites c'est la désorganisation.

Dans les pays sunnites, soit tu as un roi, qui fait "calife" (et le problème de l'islamisme se pose différemment) soit tu n'en as pas. Si tu n'en as pas, tu vis dans des régimes militaires de peur de l'"islamisme", qui, en fait, pour moi, n'est que le fruit de cette désorganisation.

Les Golfiens (sans Oman) peuvent avoir peur car sans l'aide des Occidentaux, ils se seraient fait bouffer par les chiites (Syrie, Iran, Hezbollah, ...).

Quand à Israël, ils ont bien plus peur des chiites que des sunnites.

Cell
28/07/2012, 19h32
Si cela s'avère vrai, c'est l'arroseur arrosé.
Ils font confiance aux Occidentaux. Tant pis pour eux. Les Occidentaux sont des chiens, ils mentent, ils ne sont pas digne de confiance et ils te lâchent dès qu'ils peuvent t'écraser.



M'en foumek lillahhhh , rien ne me ferait plus plaisir que de voir ces porcs du golf subir la colère de leur peuple , je unis persuadé que leur réaction ne sera pas moins violente que celle des présidents rois , et que le sort qui les attend ne sera pas moins désirable .....

Cell
28/07/2012, 19h33
C'est un peu comme le Marocain qui vire l'ambassadeur d'Iran et qui reçoit les dignitaires israéliens...

Que ferais tu sans ton pays fétiche ????

Dandy
28/07/2012, 21h06
Que ferais tu sans ton pays fétiche ????

Je croiserai moins de toxicomanes dans les rues algéroises.
Ps. Par "Maroc", j'entends naturellement la monarchie et le gouvernement et non le peuple.

paris95
28/07/2012, 21h08
la roue tourne se matin le chef de la défense aérienne du Qatar a était assassiner en Turquie.

Cell
28/07/2012, 21h09
Je croiserai moins de toxicomanes dans les rues algéroises.

ohhh crois moi , il trouverai trés vite un substitut au produit Bio qu'on leur propose , avec des effets infiniment plus néfastes .


Ps. Par "Maroc", j'entends naturellement la monarchie et le gouvernement et non le peuple.

bien entendu , tu est tellement modéré .......

Dandy
28/07/2012, 21h15
ohhh crois moi , il trouverai trés vite un substitut au produit Bio qu'on leur propose , avec des effets infiniment plus néfastes .


Je ne lis pas dans le marc de café...Ce qui est avéré pour l'heure, c'est que le pays voisin est le plus grand producteur et exportateur de cannabis au monde.

bien entendu , tu est tellement modéré ......

Tu m'accorderas que si je l'étais moins, ce serait sur des sites marocains que je réagirais aux actualités des deux pays.

Cell
28/07/2012, 21h19
Je ne lis pas dans le marc de café...Ce qui est avéré pour l'heure, c'est que le pays voisin est le plus grand producteur et exportateur de cannabis au monde.

les MArc de Café , Pourquoi faire , VOTRE Journal LIBERTE suffit :

Drogues et psychotropes : 1,5 million de consommateurs en Algérie


rès de 1 500 000 Algériens consomment les drogues et les psychotropes. Voilà un chiffre, dit “dynamique”, qui donne le tournis. À l’école, à l’université, en milieu professionnel ou sportif, les jeunes s’adonnent aux drogues pour “s’évader” d’une réalité amère et face à laquelle ils n’en peuvent plus. Aussi désespérant soit-il, ce chiffre nous renseigne sur les principales raisons de l’ancrage que prend, au quotidien, la toxicomanie dans notre société.
Nos quartiers et cités, nos villages et douars, nos bidonvilles et quartiers huppés sont sensiblement touchés. De la drogue des riches ou de la drogue des pauvres, du kif traité ou de la cocaïne ou encore de l’héroïne, nos jeunes payent cash l’insouciance des pouvoirs publics, mais aussi des parents de voir la société sombrer dans un fléau aussi dangereux que la consommation des drogues.
En effet, l’absence d’espaces sportifs et de loisirs, le manque d’encadrement et d’emplois, la crise du logement et la non-prise en charge des préoccupations des jeunes dans le cadre de la proximité, encouragent le phénomène de la toxicomanie, et, par ricochet, la violence, l’implosion des foyers et les batailles rangées entre quartiers et cités. Pis, les consommateurs passifs ou d’occasion s’ajoutent à cette longue liste de victimes dont seuls les dealers et les barons de la drogue y trouvent leurs comptes. Seuls face aux services de sécurité, les consommateurs de drogues gâchent leur vie l’espace d’un joint consommé ou d’un comprimé dangereusement avalé. Et à quel prix ! La déperdition scolaire constitue une autre raison, estiment les spécialistes de la question. Comme d’ailleurs les divorces ou encore les licenciements abusifs et le harcèlement moral en milieu professionnel.
Dépressifs, une fois dans le milieu et après tentation, les jeunes victimes deviennent des repris de justice et des laissés-pour-compte.
Sur le même plan, les services de sécurité traitent une moyenne annuelle de 15 000 affaires liées au trafic, à la consommation et à la commercialisation des stupéfiants en Algérie.
Le plan national de lutte contre la drogue annoncé par le gouvernement depuis deux ans a, certes, donné ses fruits en matière de répression, mais pas en matière de prise en charge des jeunes dans les centres de désintoxication et de sevrage. Pour preuve, il y a davantage de drogués qui sont jetés en prison que de victimes récupérées à travers ces centres qui ne sont pas généralisés. Pour preuve, il ne se passe pas un jour sans qu’une dizaine d’arrestations ne soient opérées par la police et la gendarmerie nationale.
Le lancement d’une campagne nationale de lutte contre la toxicomanie constitue une aubaine pour les associations, les parents et les centres d’accueil pour s’impliquer, mais surtout pour les comités de quartier appelés à jouer un rôle majeur au premier plan. Faute de quoi, cette campagne tombera à l’eau à l’instar d’autres initiatives dont seul l’effet d’annonce importe pour les pouvoirs publics.
L’école, les médias, les clubs de football et les services de sécurité doivent également contribuer dans cette campagne qui devra s’inscrire dans la durée et non dans des discussions de salon où les victimes et leurs parents sont généralement absents. Il faut dire que les chiffres annoncés çà et là ne sont guère représentatifs et ne prennent pas en considération la consommation du tabac en milieu scolaire, notamment dans les cycles primaire et moyen. Raison pour laquelle, il est urgent de relancer les études stagnées et de faire appel aux spécialistes de la question pour faire une halte et interpeller les consciences. En ce sens, la Forem (Fondation nationale pour la promotion de la santé et le développement de la recherche) a réalisé d’excellentes enquêtes dans plusieurs wilayas.
Très impliquée dans les programmes de sensibilisation, d’études et de recherches, cette fondation pourrait non seulement apporter des réponses concrètes aux problèmes posés, mais aussi apporter les outils scientifiques pour mener une véritable bataille contre la toxicomanie, sachant qu’elle est également une force de propositions. À chacun ses chiffres et ses propositions, les Algériens deviennent davantage nombreux à sombrer dans la toxicomanie. Comme quoi, il est temps de tirer la sonnette d’alarme…

http://www.liberte-************/actualite/drogues-et-psychotropes-1-5-million-de-consommateurs-en-algerie-le-phenomene-prend-des-proportions-alarmantes-169204

alllez vas y , embrayons sur la prostitution ....... t'as encore une chance

Dandy
28/07/2012, 21h22
Je vais même t'aider : que l'Algérie produise du LSD et qu'elle le distribue aux écoliers n'enlèvera rien au fait que sans "mon pays fétiche", 1er producteur de cannabis au monde, les Algériens seraient moins drogués.

Cell
28/07/2012, 21h34
Je vais même t'aider : que l'Algérie produise du LSD et qu'elle le distribue aux écoliers n'enlèvera rien au fait que sans "mon pays fétiche", 1er producteur de cannabis au monde, les Algériens seraient moins drogués.

Au Cannabis , produit Bio et moins nocif que le Tabac ou l'alcool .

par contre je puit t'assurer que sans ton pays fétiche , les algériens seraient autant drogué .... mais avec des psychotropes .

remercie donc le makhzen d'innonder ton pays de ce don du ciel qui permet à cette jeunesse désooeuvré et en constant mal étre d'oublier et de flaner ..... meme si c'est pour un court instant .


retout donc à ma question inititale

qu'est ce que tu ferais sans ton pays fétiche ??

Dandy
28/07/2012, 21h46
Au Cannabis , produit Bio et moins nocif que le Tabac ou l'alcool .


C'est ton opinion et libre à toi de militer pour que d'innocentes séances de fumettes bio soient organisées dans les crèches marocaines.

Libre à moi en tant que musulman et qu'Algérien de penser le contraire.


par contre je puit t'assurer que sans ton pays fétiche , les algériens seraient autant drogué .... mais avec des psychotropes .


Ton assurance ne tient sur rien de tangible.



remercie donc le makhzen d'innonder ton pays de ce don du ciel qui permet à cette jeunesse désooeuvré et en constant mal étre d'oublier et de flaner ..... meme si c'est pour un court instant .


Puisse alors que cette fumée que tu considères, contre les rapports médicaux et les prescriptions religieuses, comme étant une bénédiction pour la jeunesse algérienne et musulmane, se fixer sur les poumons et les cerveaux de ceux qui pensent comme toi et épargner le reste.

qu'est ce que tu ferais sans ton pays fétiche ??


Je croiserai moins de toxicomanes dans les rues algéroises.

Je ne vivrai pas l'ubuesque situation consistant à lire des Marocains, qui sont dans l'incapacité d'amender des lois dans leur propre pays, nous expliquer ce qui est bon ou mauvais pour nous.

Cell
28/07/2012, 21h56
Puisse alors que cette fumée que tu considères, contre les rapports médicaux et les prescriptions religieuses, comme étant une bénédiction pour la jeunesse algérienne et musulmane,




laisse la religion en dehors de ca Dandy ,ca ne vous a pas trop réussit si tu vois ce que je veux dire .$

se fixer sur les poumons et les cerveaux de ceux qui pensent comme toi et épargner le reste.

elle se fixera sur les poumons de ceux qui auront eu l'imprudence d'y toucher , moi je suis fier de pouvoir t'affirmer haut et fort que je n'ai jamais fumé du Cannabis , ni meme UNE Cigarette ...... et je n'ai pas eu besoin de faire appel à mes sentiments religieux .

tes compatriotes toxico , ils seront epargnés le Jour OU EUX le decideront ..........

Je croiserai moins de toxicomanes dans les rues algéroises.

je crois t'avoir déja prouvé articles à l'appui , et de sources algériennes , que c'est une fausse croyance que tu as là.


Je ne vivrai pas l'ubuesque situation consistant à lire des Marocains, qui sont dans l'incapacité d'amender des lois dans leur propre pays,

la vente de drogue est interdite au maroc

nous expliquer ce qui est bon ou mauvais pour nous.

ohhh que non , on a pas de telles prétentions .......

bouberita
28/07/2012, 21h58
khalfan ... le type a des sorties médiatiques controversées ...aussi il ne porte ni les frères musulmans ni les chiites du régime iranien dans son coeur et il ne le cache pas ...
j'ai trouvé son intervention lors d'une conférence il y a des mois assez intéressante
http://www.algerie-dz.com/forums/showthread.php?t=240585

saha ftourkoum

tenebre
28/07/2012, 22h11
C'est un peu comme le Marocain qui vire l'ambassadeur d'Iran et qui reçoit les dignitaires israéliens...

faut toujours que vous mettiez le Maroc dans une discussion même si sa parle des derniers slip à la mode !! :confused:

allah i chaffikoum

Cookies