PDA

Voir la version complète : L'iran veut démembrer la syrie


hamoudehsyr
09/08/2012, 20h28
C'est tout l'objet de la conference actuelle a teheran, créer un mini etat chiite alaouite aprés que bachar a été incapable de mater la revolution

bel-court
09/08/2012, 20h30
Pour le moment Lattaquié et Tartous restent intactes.. je pense c'est le plan B comme a dit le roi Abdellah... il s'est déjà réfugié à Lattaquié, et il tentera de diviser le pays pour sauver sa tête..

Louny
09/08/2012, 20h32
Où est la source ?

hamoudehsyr
09/08/2012, 20h33
Tu tape sur google news iran syria et tu verra des tonnes d'articles sur ces plans machiavelique de la théocratie extremsite chiite

Louny
09/08/2012, 20h36
Bien sûr. Donc tu n'as aucune source et tu viens raconter n'importe quoi.

Averoes
09/08/2012, 21h07
L'iran veut démembrer la syrie

Tu devrais avoir la palme de la désinformation tellement tes topics et propos sont mensongers!

Bravo à l'Iran pour cette initiative diplomatique, la Syrie n'est pas seule, el hamdoulah...la Chine, la Russie,le Venezuella, l'Inde, l'Irak,etc.. mais aussi l'Algérie y est...Bien sur la ligue arabe des traitres à été exclue..ainsi que le BOCS (bloc occidentalo-sioniste)Et pour ceux qui nous disent que le président Assad se cache, tiens une vidéo de lui hier avec le représentant Iranien Said Jalili qui a affirmé que l'Iran ne permettra jamais de briser l'axe de la résistance dont la Syrie est un pilier essentiel.

6iHBQ37DXVY

absent
09/08/2012, 21h33
hamoudehsyr a dit:
L'iran veut démembrer la syrieLouny a dit:
Où est la source ? @Louny

C'est hamoudehsyr pardi !
Un agent de propagande et de désinformation sur notre forum FA.

Son but ultime : monter les algériens contre tout ce qui est chiite ou iranien !

Et vu qu'on est loin de cette région et de ce conflit, on a rien à foutre d'eux qu'ils soient sunnites, chiites, chrétiens ou machin chouettes.

L'essentiel est que les algériens sont contre les dictatures, toutes les dictatures ( et pas seulement en Syrie), mais ont assez de recul pour comprendre le complot qui se trame sur le dos des peuples de cette région du monde.

Alors, tous les jours, ce hamoudehsyr essaie de nous sortir une nouvelle carte !

Sait-on jamais ?! çà pourrais lui marcher !

hamoudehsyr !

Il nous faut plus que çà, pour que tu puisses nous rouler dans la farine !

kems
09/08/2012, 21h37
Je souhaite un bon ramadan à tous mes frères d’Iran :D

kems
09/08/2012, 21h44
Renseigne toi
tu verras que "l’idolâtrie" de famille par exemple
sont parmi les pires péchés dans l'islam

andromed
09/08/2012, 21h48
C'est tout l'objet de la conference actuelle a teheran, créer un mini etat chiite alaouite aprés que bachar a été incapable de mater la revolution Il est temps d’arrêter de se masturber le cerveau,ca fait dire des conneries...

hamoudehsyr
09/08/2012, 22h46
Ca me fait rire le déni de certains des réalités sur le terrain, alors comme ca on est étonnés que le régime iraniens aide les chiites ?
En fait, toute la politique etrangere de l'iran est basé sur la création et l'aides des minorités chiite, on l'a vu au bahrein ou l'hypocrisie a attent un cran assez important, alors au bahrein c'est une révolution et en syrie ce sont des terrosiste.
En syrie, le pays n'est pas laique contraireent a la propagande que l'on veut faire croire c un pays religieux ou les chiites ont la mainmise sur tout, les iraniens font la pluie et le beau temps et les autres communautés sont marginalisés, et aprés ca ose te parler du husein et de la defense des faibles

hamoudehsyr
09/08/2012, 22h48
Et contrairement a certains peuvent croire, je suis a peine religieux, a des années lumieres du wahabisme ou salafisme mais faire croire que ces mollah chiites nous veulent du bien alors qu'il massacre les syriens, rasent leur villes et les expulse de leur maison, d'ailleur des refugiés sont arrivés en algérie si je ne me trompe. Tous sont sunnites, tous

Louny
09/08/2012, 23h35
Juste arrêtes de mentir.
Pas de sources ? Tu as inventé c'est tout.

kems
10/08/2012, 00h13
Et contrairement a certains peuvent croire, je suis a peine religieux, a des années lumieres du wahabisme ou salafismealors sioniste ou royaliste ?

hamoudehsyr
10/08/2012, 00h47
No Sanctuary for Assad



As we go to press, Bashar al-Assad seems to be losing Damascus, as he has lost much of the rest of the country. Reports last week suggested the Syrian president might already be in Latakia, the de facto capital of the Alawite heartland on the Mediterranean coast. But even if he has not already decamped, he will likely find his way there before long. The Assad regime is fighting with its back to the wall. It is a critical moment for Syria. And it is a critical moment for the Obama administration. Having watched the bloodshed in Syria from the sidelines for the last 16 months, it can still act to bring down the Assad regime before it kills thousands more.
http://www.weeklystandard.com/sites/all/files/imagecache/teaser-large/images/teasers/EDIT.v17-43.Jul30.Smith_.AP_Photo.SANA_.jpgDamascus: The Syrian dictator is losing his grip on the capital.

So far, the White House’s response has been timid. Last week it leveled more sanctions against regime officials, and backed yet another U.N. Security Council resolution against Assad. For the third time, the Russians and Chinese vetoed it. And yet again Obama’s U.N. ambassador, Susan Rice, evinced shock that Moscow and Beijing would stay with Assad “to the bitter end.”
That end may be nigh. And if it is, the U.S. invasion of Iraq in 2003 may have been a turning point for Bashar al-Assad’s rule. By facilitating the flow of foreign fighters into Iraq, Bashar hoped to show Syrians what lay in store for them should they embrace the Americans’ freedom agenda—not democracy but civil war. Instead, what Assad’s policy illuminated for Sunni Arabs was the sectarian nature of the region. No matter how much the Assad regime waved the banner of Arab nationalism and cursed Israel, the Sunnis’ most pressing hostility was with the minority clique that they decided, on reflection, had no right to rule them. By the time Tunisians, Egyptians, and Libyans had moved to topple their regimes in the spring of 2011, the Iraq war had already primed Syria’s Sunni population for a much bloodier conflict than any of the other Arab Spring countries experienced.






Throughout the uprising, the Obama administration has argued that the rebels were no match for the Syrian Army, with its overwhelming firepower and its hundreds of thousands of men under arms. However, this assessment entirely ignored the demographic equation: Sunni Arabs outnumber Alawites by about 5 to 1.
Today, Assad’s forces are stretched impossibly thin. Months ago came the first evidence, as regime troops found that whenever they quelled the uprising in one town, another town rose up. Assad didn’t have enough loyal hands to put the rebellion down everywhere once and for all. The presence of Iranian and Hezbollah troops was further proof that Assad was shorthanded. And now rebel forces are fighting for control of the borders with Turkey and Iraq, while the regime has moved troops from the Golan Heights border to defend Damascus. The mighty Syrian Army is nothing but a sectarian militia defending a shrinking territory.
As Tony Badran, a fellow at the Foundation for Defense of Democracies, has documented, the regime seems to be waging a campaign of sectarian cleansing in order to carve out a rump state along the Mediterranean coast, reflecting the geographical contours of the traditional Alawite heartland, with its capital in Latakia. The regime has lost the -hinterland and may be on the verge of losing Damascus, but it is still counting on survival. If Assad can’t have all of Syria, then he and his Russian and Iranian backers will console themselves with an Alawite state on the Mediterranean. The Obama administration should ensure that this doesn’t come to pass.
Under the Assad regime, after all, Syria has been a state sponsor of terror, one that has directed its energies against the United States and American allies. The regime’s survival even in reduced form would serve Iranian interests as well, since Assad is a key link in the chain connecting Tehran to its terrorist asset in Lebanon, Hezbollah.
Almost everything that has unfolded in Syria over the last 16 months was predictable. The White House has failed repeatedly to take advantage of the Syrian dictator’s travails. Now with Assad fighting for his life, it’s time for the administration finally to show a killer instinct. If the regime takes flight from Damascus, it should never be allowed to reach safe haven in Latakia.

hamoudehsyr
10/08/2012, 00h49
Jour aprés jour se dévoile le role des hypocrites perses qui veulent demembrer la syrie pour faire régner leur minorités meme sur un bout de territoire de rien du tout.
C'est la perversité des mollah qui se dévoile, détuire la syrie pour en faire un pied aux perses

Averoes
10/08/2012, 01h02
Voici ce qu'en dit un expert américain« l’absence de défections massives » au sein de l’armée démontre que, contrairement à ce qu’ont raconté tant d’analystes et de spécialistes, il y a encore « beaucoup de sunnites qui lient leur sort au régime« .

« Selon moi, dit Wayne White, expert auprès du ‘ »Middle East Institute » basé à Washington, les deux-tiers des officiers au-dessous du rang de colonel ne sont pas alaouites ».

Or, aucune unité, à recrutement par la force des choses démographiques majoritairement sunnite, n’est passée en bloc à la dissidence, pas même au niveau du bataillon, constate encore Wayne White.


: sur 1 200 généraux de brigades, seulement une quarantaine (à en croire l’ASL et le gouvernement turc) ont déserté. « En outre, aucun des 100 généraux de division n’a à présent annoncé qu’il quittait le navire« .

Et Wayne White résume la situation, et le désarroi de certains


: « Une division est composée de plusieurs bataillons. Aucun n’a changé de camp et les États-Unis et la Turquie se demandent pourquoi cela traîne autant ».

TAGHITI
10/08/2012, 01h09
hamou, au lieu de propager tes mensonges á deux balles ici, je te conseille d'aller t'instruire pour comprendre enfin de quoi il s'agit réllement dans ce conflit!

http://www.youtube.com/v/A-4T48llv7Q&feature=youtube_gdata_player

Elghifari
10/08/2012, 02h27
C'est tout l'objet de la conference actuelle a teheran, créer un mini etat chiite alaouite aprés que bachar a été incapable de mater la revolution

C'est une pure propagande sioniste! "Israel" est acculé, il sait s'il perd la guerre en Syrie ce sera le commencement de sa fin !!

houari16
10/08/2012, 02h27
posté par hamoudehsyr

C'est tout l'objet de la conference actuelle a teheran, créer un mini etat chiite alaouite


Olala , l invention mensongère de hamou :33: ?

t avait dépassé bel-court en sottises /Machin anti -Syrie

Averoes
10/08/2012, 02h31
C'est une pure propagande sioniste! "Israel" est acculé, il sait s'il perd la guerre en Syrie ce sera le commencement de sa fin !!

Sur le site Haaretz, un ministre Israélien proche de nettanyahou a affirmé que si la Syrie ne tombait pas, ce serait la plus grande défaite stratégique de l'histoire de l'état hébreux!

houari16
10/08/2012, 02h42
Sur le site Haaretz, un ministre Israélien proche de nettanyahou a affirmé que si la Syrie ne tombait pas, ce serait la plus grande défaite stratégique de l'histoire de l'état hébreux!


Donc , indirectement , ce un ministre Israélien confirme qu il y a une main israélienne de ce qui se passe en Syrie

Averoes
10/08/2012, 02h49
Donc , indirectement , ce un ministre Israélien confirme qu il y a une main israélienne de ce qui se passe en Syrie

Tout à fait, d'ailleurs leur plan était de briser la Syrie, son armée , de la diviser en micro états pour la rendre fragile, de couper les approvisionnements en armes du hizb Allah, ensuite d'aller détruire cette résistance Libanaise, tout ca en installant un pantin en Syrie, pour aller envahir l'Iran depuis la Syrie!

Ensuite il n'y aurait plus aucune armée au moyen orient pour s'opposer au grand Israel!

houari16
10/08/2012, 03h01
Posté par Averoes

tout ca en installant un pantin en Syrie,


BHL est arrivé à installer un pantin en Libye ...

Mais la Syrie est un os dur , pas comme la Libye , vu la déclaration du ministre israélien :

-si la Syrie ne tombait pas, ce serait la plus grande défaite stratégique de l'histoire de l'état hébreux !

Averoes
10/08/2012, 03h11
@ Houari
Israel a toujours redouté la Syrie!

L'état hébreux croyait faire comme en Libye, en faisant de Alep un Benghazi! ca n'a pas fonctionné!

houari16
10/08/2012, 03h16
L'état hébreux croyait faire comme en Libye, en faisant de Alep un Benghazi! ca n'a pas fonctionné! Exacte .

les studios du Qatar n ont pas put exécuter et faire répéter le scenario de Benghazi pour Alep ..
la Syrie un os dur , pas facile de le broyer

absent
10/08/2012, 03h40
Ensuite il n'y aurait plus aucune armée au moyen orient pour s'opposer au grand Israel!

et ce pour 100 ans

Cookies