PDA

Voir la version complète : Les « martyrs » du cortège royal


galaxy
15/08/2012, 18h53
Les « martyrs » du cortège royal


Tanger.- Une fourgonnette remplie de citoyens raflés dans les douars pour aller peupler les bords de routes transitées par le cortège royal tombe dans un ravin près de Stehat, dans la province de Chaouen. Il y a deux morts. Le premier est mort sur place et le second est décédé à l’hôpital. Il y a aussi des blessés.
Alors que le cortège royal continue « triomphalement » sa route, acclamé par des centaines de citoyens réquisitionnés un peu partout dans les montagnes, l’ambulancier du dispensaire de Stehat réclame aux parents des victimes le paiement d’un plein de gasoil avant de mettre le moteur en marche. Pas de gasoil, pas de transport des morts et des blessés.
« Il sert à quoi ce Makhzen qui est venu nous demander d’acclamer Sidna ? », se demande ce montagnard qui a perdu des membres de sa famille dans l’accident.
Le Makhzen sert à réquisitionner le peuple pour remplir les routes et donner l’impression que ce peuple est descendu volontairement pour crier « Aâcha al malik » (Vive le roi !) au passage de l’autocrate alaouite.
Et maintenant à générer une nouvelle catégorie de martyrs : les « martyrs » du cortège royal.

Abdellatif Gueznaya Demainonline

Iska
15/08/2012, 19h10
quoi que nous puissions dire, cela n'attenuera pas la douleur des familles, et ne mettra certainement pas fin à ces pratiques , que nous avons aussi connu en Algerie.

Le FLN requisitionnais des cars pour transporter les " militants" pour applaudir le président .

Sauf qu'il n' y a jamais eu d'accident de ce genre .

Cookies