PDA

Voir la version complète : Rapport 2004 Transparency International sur la Corruption


morjane
20/10/2004, 16h37
Bonjour ,

L'ONG transparency International vient de publier aujourd'hui son rapport annuel 2004 sur la corruption dans le monde.

Il est consultable à cette adresse Indice de perceptions de la corruption 2004
(http://www.transparency.org/pressreleases_archive/2004/2004.10.20.cpi.fr.html)

L'Algérie se situe au 97ème rang et à un indice de 2.7 . Plus l'indice est faible et plus est élévé le niveau de corruption.
Par exemple la france est au 22 ème rang avec 7.1 en indice, le maroc est au 77ème rang avec 3.2 en indice, Les E.U sont aux 17ème rang avec 7.5 en indice.

Les trois premiers de la liste donc où la corruption n'existe quasiment pas sont :La Finlande(1;9.7) ,La nouvelle zélande(2;9.6),Le Danemark(3,9.5)

Les trois derniers sont le Nigéria(144, 1.6 ) Bangladesh(145;1.5) Haïti(145;1.5)

On y apprend aussi mais là ce n'est pas vraiment une surprise, enfin je crois, que plus un pays est pauvre plus son indice est faible donc la corruption y est élèvé. De même que le niveau de corruption est élevé dans les pays riches en pétrole, ce qui aussi ne me surprend guère.

Yassine al tighzirti
20/10/2004, 16h47
Merci morjane, très intéressant.

Thirga.ounevdhou
21/10/2004, 11h04
Bonjour Morjane , Yassine
Merci Morjane pour ces informations, interessant d’apprendre cela. .

Plus l'indice est faible et plus est élevée le niveau de corruption.
Cela veut dire que l’Algérie, classée 97 eme le niveau de corruption est plus que la France et les U.S…Mon dieu aidez nous a supporter ca,

Yassine al tighzirti
21/10/2004, 11h42
Azul morjane et thirga

C'est le coeur des hommes qu'il faut changer, ils ne craignent plus Dieu et ne pensent qu'à s'enrichir dans cette vie. Mais il faut avouer que ce n'est pas surprenant de trouver l'Algérie aussi loin dans le classement.

morjane
21/10/2004, 11h45
Bonjour Yassine et Thirga,


Cela veut dire que l’Algérie, classée 97 eme le niveau de corruption est plus que la France et les U.S

L'Algérie est classée au 97eme rang (145 rang au total) C'est l'indice qui est important et c'est lui qui détermine le niveau de corruption du pays. Plus l'indice est faible et plus la corruption est présente.
Je trouve que ce qui est bénéfique est déja une mise à jour des pays où la corruption y est de façon endémique et surtout cela permet de savoir que la corruption n'est pas inéluctable et qu'il existe des pays où elle y est quasiment absente. Il faut se servir de ces pays comme modèle et voir comment le problème peut être atténué.
La corruption est et existera toujours mais si il est possible de lutter efficacement contre, alors il faut le faire.

A propos de la corruption existe aussi ce topic 75% des entreprises paient des pots-de-vin en Algérie... (http://www.algerie-dz.com/forums/viewtopic.php?t=6270) et il y a aussi cet article à lire Les lobbies de la rente et de la corruption sortent leurs griffes (http://www.algerie-dz.com/article1198.html)qui nous dira que rien n'a encore changé sous le soleil d'Algérie mais est ce pour autant qu'il faut l'accepter?

citoyen
21/10/2004, 15h22
Il est très facile en cherchant un peu de trouver des exemples de corruption malsains et récurrents...
Je commencerai par dénoncer les modalités d'attribution des licenses VSAT pour le compte des providers ORASCOM et DIVONA algérie.
L'exécution du contrat est illégale dans la messure ou les hubs initiallement promis par les 2 Fournisseurs s'avèrent en fin de compte des hubs étrangers contrairement aux modalités d'attribution et des engagements consentis par les 2 sociétés.
Ce qu'il faut savoir c'est qu'un Hub est un ensemble d'équipements de transmission hautement technique qui demandent une supervision et une maintenance hautement qualifiée. Donc à terme génératrice d'emploi pour nos chers informaticiens déguerpant à l'étranger (Ces jeunes font pleurer Boutef). Or Orascom et DIVONA ont choisi l'option de faire des économies en s'appuyant sur des HUB installés et exploités à l'étranger (EUTELSAT pour le cas d'ORASCOM) et se contente donc de revendre le service au lieu de l'exploiter....
Eh oui pourquoi se casser la tête : ceci équivaut à importer chaque mois un container de bits et de débit qu'il suffit distribuer exactement comme la viande. Ni frais de gestion du Système d'information ni frais d'exploitation, ni masse salariale pffff vas y que je 'embrouille ni vu ni connu.

OURASKOUM Ya l'ARPT que faites vous ?

Stanislas
21/10/2004, 20h27
Saha Ftourkoum tout le monde.

@ citoyen : trés belle parodie des mots Orascom et de l'ART.

Je me suis amusé à comparer le classement mondial de l'indice de perception de la corruption pour 2004 de transparency

http://www.transparency.org/cpi/2004/cpi2004.en.html

et celui de la compétitivité economique publié par le Wolrd Economic Forum pour 2003

http://www.weforum.org/pdf/Gcr/Growth_Competitiveness_Index_2003_Comparisons


Pour ceux qui doutaient un peu de la relation entre l'abscence de corruption et la compétitivité économique voici la preuve :

http://img79.exs.cx/img79/3639/country.jpg


Champion toutes catégorie la Finlande

ben
23/10/2004, 01h00
Cassatrophe

«Allô! ici c’est le directeur qui parle». «Oui chef, un problème dans l’entreprise». «Non, mdame, mais moi avoir ordonné, hier, de faire recruter mon cousin au service technique». «C’est fait monsieur». «Eh bien non, mdame, mon cousin est dans la ligne et il me dit qu’une personne lui a dit d’aller se faire... Impossible, monsieur le directeur, votre cousin a été bien reçu. Nous lui avons juste demandé de nous fournir un dossier avant d’être embauché. «C’est pas ce que m’a dit lui, mdame. Attendez, je vais lui dire ça». Ecoute, elle vous dit qu’il vous manque doci bech tedkhol. Djibou et oueli là-bas». «Mais, mdame, pas gentil çà. Moi qui avais confiance à toi. Je suis très déçu. Il fallait me dire que toi avais problème avec le dossier. Et puis qui celui-là qui a dit à mon cousin vas te faire... J’espère que vous le mettre dehors pour ça». «Je m’excuse monsieur pour cet incident et je vous promets qu’il ne se répètera pas à l’avenir, promis». «Merci, mdame! n’hésitez pas à venir pour moi voir et on discutera ensemble». Yakhi halla el idara, dira ce directeur, si je ne fais pas les choses moi-même, c’est la «cassatrophe». «El khadma bezaf ouel fhama klila». «On recrute des gens qui ne comprennent rien et on voudrait que le pays avance». «El fhama fe rass, ya khoya», ajoute le directeur en s’adressant à une personne maârifa dans son bureau, venue pour demander une intervention pour son fils. «yapa problème, ederri sera recruté là où il veut.

El Khadma kayane et on la distribue que sous le comptoir et donnant, donnant ya Si flen». Toute l’histoire réside dans cette formule, «donnant, donnant, kounek mhani». Il s’agit là d’une histoire véridique, tirée d’un vécu quotidien. Pour la forme, nous avons ajouté et modifié quelques scènes. Pendant que j’y pense, imaginez le sort de nos jeunes, si toutes les administrations reflètent cette même image. «Cassatrophe,» quand tu nous tiens.

Cookies