PDA

Voir la version complète : L'Irlande, deuxième pays le plus riche au monde


nassim
11/07/2006, 00h34
Selon une étude de la Bank of Ireland, publiée hier, c'est l'Irlande qui arrive au deuxième rang du classement des pays les plus riches du monde par habitant. La fortune moyenne des quelque quatre millions d'Irlandais est de 148.130 euros, sans compter la valeur de leur logement principal, a calculé la banque qui a étudié huit pays de l'OCDE.

Ce chiffre place l'Irlande juste derrière le Japon (205.675 euros), mais devant le Royaume-Uni (137.277 euros), les États-Unis (128.810 euros), l'Italie (125.512 euros), la France (103.476 euros), l'Allemagne (90.462 euros) et le Canada (85.147 euros). La fortune totale des Irlandais a bondi de 350 % depuis une décennie, à 681 milliards d'euros.

Source: La Tribune

zek
11/07/2006, 22h05
Bonjour, je confirme la véracité des données effectivement les prix de l'immobilier ont flambé en Irlande, 150 000 jeunes polonais et 130 000 jeunes français ont trouvé un job dans ce beau pays, avec un impôt de 12,5 % sur les bénéfices des sociétés, il ne faut pas s'étonner de la richesse créer
-------------------------------------------------------------------------

Terre d'émigration à l'économie sinistrée pendant des lustres, la verte Erin apparaît désormais comme une terre promise attirant des jeunes et des ambitieux de toute l'Europe et d'ailleurs, séduits par le dynamisme de ce nouvel Eldorado des hautes technologies.

Autrefois point de départ des émigrants, les docks de Dublin vivent une véritable métamorphose avec la construction d'hôtels et de bureaux. Différentes nationalités s'y côtoient, occupant un large éventail d'emplois, de la restauration rapide à l'informatique.

Le siège européen de Google, le géant américain de l'Internet, est installé dans ce quartier cosmopolite, symbole de la nouvelle Irlande prospère. "Beaucoup d'entreprises quittent l'Europe mais c'est l'inverse qui se produit en Irlande", selon Renate Myhrstad, une Norvégienne de 26 ans, responsable de la formation chez Google. "Les entreprises installées ici, comme Google, Yahoo et eBay et beaucoup d'autres sont très attractives. C'est un endroit très jeune et international."

L'Irlande a connu une vague d'immigration après l'arrivée massive de multinationales des hautes technologies, qui ont jeté leur dévolu sur le pays en raison de son taux d'imposition de 12,5 % sur les bénéfices des sociétés, le plus bas d'Europe, et également très inférieur à celui des Etats-Unis. Les quotidiens irlandais regorgent d'offres d'emploi de grandes sociétés qui recrutent aussi dans le reste de l'Europe pour leurs activités à Dublin.

L'Irlande affiche le produit intérieur brut par habitant le plus élevé de l'Union européenne (37 738 $). "C'est un pays très différent de l'Irlande que j'ai quittée en 1993, un lieu très innovant où les personnes jeunes et brillantes prospèrent", raconte John Herlihy, comptable formé à Dublin qui a émigré en Californie à une époque où l'Irlande connaissait un taux de chômage de 18 %, au lieu de 4,5 % aujourd'hui.

M. Herlihy travaille pour le siège de Google à Dublin, qui emploie 800 personnes, dont 70 % ne sont pas Irlandais. L'entreprise compte recruter 600 employés de plus, essentiellement à l'étranger, pour travailler dans un bâtiment voisin, actuellement en construction.

"L'Irlande est devenue la rampe de lancement des entreprises américaines de technologie en Europe", selon M. Herlihy. "Il est très facile de s'installer et de faire des affaires ici."

Un millier de multinationales possèdent des bureaux dans le pays: la moitié sont des sociétés américaines et un tiers font de la recherche et du développement. Outre sa fiscalité avantageuse, l'Irlande attire les sociétés américaines grâce à son statut de pays anglophone et tire également avantage, par rapport à la Grande-Bretagne, de son adhésion à l'euro, qui facilite bien des choses.

Depuis 2004, l'Irlande propose également un crédit d'impôt de 20 % aux entreprises investissant dans la recherche et le développement.

Alors que des millions d'Irlandais en quête d'une vie meilleure ont traversé l'Atlantique par le passé pour gagner les Etats-Unis, 130 000 ont fait le chemin inverse depuis 2001. Un afflux de population énorme pour un pays de seulement quatre millions d'habitants.

L'Irlande a ouvert son marché du travail sans restriction aux ressortissants des pays de l'Est qui ont rejoint l'UE en 2004.

Source branchez-vous.
26 juin 2006

nassim
11/07/2006, 23h24
Tout à fait, zek. La hausse de la richesse des irlandais est quand même impressionnante: 350% en dix ans!

L'Irlande a entrepris des réformes ambitieuses, notamment en terme de fiscalité et autres avantages concédés aux investisseurs. L'Irlande était vite devenue "little America".

L'ex-présidente de l'Irlande Mary Robinson (de 90 à 97), est pour beaucoup dans le miracle économique irlandais. Elle était un peu à l'image de Bill Clinton.

- La rapport détaillé de la Banque d'Irlande : http://applications.boi.com/updates/Article?PR_ID=1388

Al-Fares
12/07/2006, 00h17
Le nom de Tigre Celtique, designant l'Irlande, inspiré, du Tigre asiatique (Corée du sud, à Singapour, Hong Kong, Taiwan ) a été donné à ce pays pendant la période de la forte croissance économique entre les années 90 et 2001-2002.
Le Tigre Celtique a connu une halte de 2001 à 2003, la cause serait disait-on, les evenements deu 11 sept.2001.
Après le ralentissement de 2001 et 2002, l'économie irlandaise recommença à croître une fois de plus en 2003 et 2004, c'est alors le Tigre Celtique II
L'évidence du retour du Celtic Tiger de 2004 et 2005 se voit dans la baisse du chômage à 4.3%.

Quelques chiffres:
http://thesius.sourceoecd.org/pdf/fact2006pdf/02-02-01.pdf

Cookies