PDA

Voir la version complète : Jeux Paralympiques: Le judo handisport algérien pour d’autres consécrations


morjane
29/08/2012, 15h35
Le judo algérien pour malvoyants (handisport), dominateur au niveau africain et régional, prend part pour la 3e fois consécutive aux Jeux paralympiques et ambitionne au rendez-vous de Londres (29 août-9 sept) d'obtenir d'autres consécrations, après celles d'Athènes en 2004 et de Pékin en 2008.

Pour concrétiser cet objectif, la direction technique nationale en consultation avec les entraîneurs nationaux ont porté leur choix sur trois athlètes qui auront l'insigne honneur de non seulement défendre la place de choix du judo handisport algérien, mais aussi d'essayer de ramener des podiums comme ils l'ont toujours su faire.

Les champions paralympiques en titre, Sid-Ali Lamri (- 66kg) et Noura Mouloud (-60kg), ainsi que Zoubida Bouazoug (+78kg, médaillée de bronze à Pékin) savent que la tâche n'est pas facile dans ce genre de rendez-vous. La preuve est que, pour l'édition de Londres, le judo algérien ne pourra engager que trois athlètes, alors que par le passé ce chiffre était largement dépassé. «D'habitude, en plus des différents Championnats du monde et Jeux mondiaux où les athlètes cumulent des points, on avait le Championnat d'Afrique qui comptait également pour une qualification.

Cette fois-ci, ce championnat continental n'a pas eu lieu et de ce fait, nos athlètes dominateurs à cette échelle sont de facto privés d'une seconde chance de qualification », a expliqué l'entraîneur national Ouidir Ouldhadj. Ceci dit, le judo handisport algérien fondera ses espoirs sur des athlètes qui ont fait leurs preuves à l'échelle mondiale et s'illustrent, à chaque fois, sur tous les fronts. Le niveau paralympique constitue, cependant, un autre palier tout à fait différent, selon le staff technique national. Les judokas doivent se surpasser pour prétendre à des résultats, et la bonne préparation qu'ils ont effectuée ainsi que les différentes compétitions auxquelles ils ont participé leur ont permis de s'aguerrir davantage et peuvent leur faire valoir une bonne représentativité. L'entraîneur national estime que ses athlètes sont appelés à se mesurer à des adversaires aussi bien préparés, ce qui nécessite un travail psychologique approfondi afin de les pousser à évoluer sans complexe.

Tout en se gardant de livrer des pronostics, Ouidir est confiant pour ses athlètes, «capables de réaliser un podium, si les conditions sont présentes, à commencer par un tirage au sort favorable et un travail psychologique adéquat». «Je suis très optimiste. J'ai une confiance totale en nos athlètes. Chacun d'eux a assez d'expérience dans ce genre de compétitions. Ils sont animés d'une grande volonté, et conscients de ce qui les attend. Ils ont rudement travaillé et méritent une consécration», a indiqué Ouidir.

Il est à rappeler que lors de l’édition de Pékin, l’Algérie s’est classée première, chez les hommes (deux médailles d’or), au classement général de la discipline de judo des Jeux paralympiques-2008. Cinq judokas avaient représenté le pays, et trois d’entre eux ont été couronnés de médailles.

Programme des athlètes algériens

Jeudi 30 août (heure algérienne) : 11h)- 60 kg (hommes) : préliminaires : Mouloud Noura (B3) 16h) : quarts/demies et finale 11h)- 66 kg (hommes) : préliminaires : Sid-Ali Lamri (B3) 16h) : quarts/demies et finale
Samedi 1er septembre 11h) : +70kg (dames) : préliminaires : Zoubida Bouazoug (B3) 16h30) : quarts/demies et finale.

par le Soir

Cookies