PDA

Voir la version complète : Marcello Lippi quitte la Squadra Azzurra


morjane
12/07/2006, 18h45
Malgré la victoire de la Squadra Azzura lors de la coupe du Monde de la Fifa 2006,Marcello Lippi, persiste et signe et tire sa révérence comme il l'avait précédement dit.

===

Malgré le titre mondial conquis de haute lutte, Marcello Lippi a décidé de quitter le poste de sélectionneur de la Squadra Azzurra, comme il en avait émis l’intention durant la compétition.

Finalement, le triomphe mondial de son équipe, «son» triomphe d’une certaine façon tant son influence fut grande, ne l’auront pas fait changé d’avis. Marcello Lippi a confirmé ce mercredi qu’il quittait la tête de la sélection italienne par un simple communiqué : «Au terme d’une extraordinaire expérience professionnelle et humaine, vécue à la tête d’un groupe exceptionnel de joueurs, je crois sincèrement que mon rôle de guide de cette équipe prend fin. Je voudrais remercier la Fédération pour toute la confiance qu’elle m’a accordée durant ces deux années de travail, couronnées par un résultat qui restera dans l’histoire du football italien.» Une intention dont il avait déjà fait part avant et pendant la compétition allemande, en raison des violentes attaques dont il était victime dans le cadre du scandale des matches truqués qui secoue actuellement la Serie A. Et plus encore, le Turinois avait été fortement marqué par les accusations proférées à l’encontre de son fils, Davide, lui aussi impliqué dans cette affaire en raison de son rôle d’agents de joueurs. Gagner la Coupe du Monde pouvait-il dès lors suffire à lui faire oublier ces tristes épisodes ?

Sans Anglais, pas de Manchester

On aurait pu le croire, au vu d’un Mondial parfaitement géré, où sa science du coaching fit merveille et retourna l’opinion publique italienne en sa faveur. Mais finalement, l’envie de prendre du recul aura été la plus forte, à tel point que l’ancien entraîneur de la Juve et de l’Inter Milan n’aura même pas attendu une dernière réunion avec les dirigeants de la Fédération italienne, programmée jeudi, pour annoncer sa décision. Maintenant, ce choix soulève un drôle de paradoxe : le sélectionneur vainqueur de la Coupe du Monde est-il forcément destiné à rendre la main après un sacre mondial ? En effet, après Aimé Jacquet en 1998 et Luiz Felipe Scolari en 2002, Marcello Lippi est le 3e à s’arrêter sur une telle consécration ces dernières années. Un choix finalement logique car après un titre planétaire, qui par essence représente LE sommet d’une carrière, la seule perspective qui s’offre à ces entraîneurs est tout simplement de faire dans le meilleur des cas aussi bien, et dans le pire…

D’où l’importance de se retirer au firmament, la Coupe entre les mains et un bilan final ô combien respectable à la tête de la Squadra Azzurra (16 victoires, 10 nuls et seulement 2 défaites). L’avenir de Lippi reste en revanche mystérieux. La BBC évoquait bien des contacts avec Manchester United, mais le Transalpin a démenti un départ en Angleterre pour la simple et bonne raison qu’il parle très mal la langue. Va-t-il prendre une année sabbatique pour se ressourcer ? La probabilité est forte. Une chose est sûre : il ne sera pas sur le banc de touche pour la revanche de la finale entre la France et l’Italie, le 6 septembre prochain, dans le cadre des éliminatoires de l’Euro.

Par sport24

Cookies