PDA

Voir la version complète : Les dérives de Yazid Zerhouni


hben
07/09/2012, 16h18
Un journal vient d’annoncer que Zerhouni attend toujours des explications au sujet de son éviction du ministère de l’intérieur.

La gestion par Noureddine Yazid Zerhouni du département de l'Intérieur est catastrophique,

Une première et quel culot ! Il aurait été plus logique pour lui de demander comment un personnage comme lui a occupé si longtemps un tel ministère et fait tant de mal. Dans les pays qui se respectent, même dans la plupart des Républiques bananières, au moins pour le standing, un ministre de l’Intérieur est au moins juriste. Chez nous, depuis l’indépendance, nous attendons toujours la nomination non pas du premier juriste mais du premier bachelier à la tête de cet important ministère chargé du développement local, de la sécurité, des droits et des libertés publiques.

Un ministère, qui a été transformé durant le règne de ce personnage en cour des miracles. Un ministère où l’on a vu des directeurs centraux bénéficier d’une retraite de hauts cadres de l’Etat pour être à nouveau recrutés dans le même poste qu’ils ont quitté, sans bouger de leurs bureaux, dans le but unique de percevoir deux salaires, ou se faire nommer wali hors cadre sans avoir jamais quitté la capitale. Un ministère où d’anciens plantons, d’anciens factotums, sans avoir jamais fait d’études, ont occupé sans interruption, depuis l’indépendance, durant plus de cinquante années des emplois de directeurs centraux !

Mais cela n’est rien, il y a plus grave, bien plus grave. J’énumère quelques-uns de ses crimes économiques :

• Pendant le règne de Noureddine Yazid Zerhouni, les droits de place et de stationnement perçus par les communes grâce à des concessionnaires professionnels et efficaces dans la gestion de l’espace public (le premier revenu de tous les APC du pays) est tombé en désuétude entraînant l’abandon par les pouvoirs publics du contrôle de ces espaces et leur squat par des indus occupants et le déficit de la plupart des budgets communaux. Une catastrophe nationale, ailleurs rien que pour cela il aurait été jugé. Aujourd’hui, nous en payons les conséquences avec tous ces marchés et parkings sauvages qui clochardisent les villes et villages d’Algérie.

• Yazid Zerhouni a gelé le Fonds commun des collectivités locales (FCCL). Un fonds administré par des élus locaux, qui grâce à des gains de péréquation importants, atténuait pour une large part, par des subventions bien ciblées les disparités entre les communes pauvres et les communes riches. Les différences aujourd’hui s’accentuent à vue d’œil, il suffit de voyager dans nos campagnes pour le voir !

• Yazid Zerhouni a aussi abandonné le développement local et aujourd’hui les conséquences se font sentir : déficit en places dans les écoles et lycées, manque d’agences postales, de salles de soins, de stades communaux, retard dans l’électrification rurale !

Et ce n’est pas tout ! Tout un livre pourrait être écrit sur les dégâts qu’il a commis. A contrario, M. Zerhouni peut-il nous dire, en dehors des règlements de comptes avec des journalistes ou des cadres intègres, ce qu’il a fait exactement pour les Algériens durant les dix années qu’il a passées à la tête de ce ministère. Je le mets au défi !

Abdelhak Hamidi

Hidhabi
07/09/2012, 16h40
tiens, ça me rappelle l'article (http://www.ffs-dz.net/?p=956) de Boussaad Bouaich, qui a rencontré par hasard Zerhouni en France, et où il en conclut que nous surestimons énormément nos gouvernants en leur attribuant implicitement une intelligence qu'il n'ont pas en réalité, d'autant qu'ils sont pratiquement déconnectés de la réalité du pays... :razz:

KHORE
07/09/2012, 16h47
de mon vécu Oranais des ZERAHNA je conserve un souvenir affectueux et sympathique. A notre ancien Ambassadeur à Washington , c'est de la reconnaissance que je dois. Devant le moujahed et à l'homme du MALG je m'incline.

c'est l'affaire des passeports biométrique qui me surprend. Comment un ancien malagache a-t-il pu confier à ses anciens ennemis la confection de documents stratégiques et leur donner l'occasion de ficher l'ensemble de la population nationale , en détenant sur tout le monde le moinde des secrets jusqu'à en connaître le nom des amis les plus proches.

Un passeport biométrique en poche fabriqué par les amis du Fils du Hongrois, puisque c'est notre homme qui était derrière toute l'affaire, avec une puce sortie d'usines qui collaborent avec les services de KAMIR et aucun homme en règle n'échappe à l'oeil des gouar. Comme les mêmes militaires détiennent les photos des gogos algériens, un ami informaticien m'a dit que sur une place publique dans une foule, un individu pisté par un drone est ciblé par un tir chirurgical gràce à un logiciel de reconnaissance faciale.

pour mémoire KHADAFI a été localisé par la puce commune de son téléphone satellitaire.

les dirigeants palestiniens sont assassinés dans leurs voiture par des hélicoptères hébris se répérant sur des pièges électroniques mis en place par leurs mouchards

le DRS lui , ayant eu à vivre les malettes d'Etat Major offertes par les Américains aux officiers de l'ANP aurait du au moins se méfier...


* pour ceux qui apprécient encore notre arabe parlé , feue ma soeur aurait dit que ZERHOUNI raba ek klai 3al el Fransiss

du31
07/09/2012, 17h23
KHORE

ce que tu dis là c'est pure fantasme des films holywoodeens..chaque sytéme a ses limite et chaque systeme a ces failles...
ils disent qu'ils font ceux ci et cela mais vite leurs systeme sera neutralisé en 2 mn..un tephone portable ne servira a rien qu'a transmettre un dialogues c'est tout..sur 1 milliards de dialogue tu va trouvé un dialogue interessant et le cout pour cette information sera ireelles..il te faut des millions qui ecoutent pour ne donner qu'un dialogue..comme si ils trairent du lait d'un torreaux...

pour gerer un pays ce n'est pas la recherche de l'info et espionner les gens c'est la droiture, la bonne gestion le travail le savoir faire la bonne education..les gens sont occupés h24 t'a pas besoin d'espion ni de policier ni de gardien...

ott
07/09/2012, 17h56
de mon vécu Oranais des ZERAHNA je conserve un souvenir affectueux et sympathique. A notre ancien Ambassadeur à Washington , c'est de la reconnaissance que je dois. Devant le moujahed et à l'homme du MALG je m'incline.

c'est l'affaire des passeports biométrique qui me surprend. Comment un ancien malagache a-t-il pu confier à ses anciens ennemis la confection de documents stratégiques et leur donner l'occasion de ficher l'ensemble de la population nationale , en détenant sur tout le monde le moinde des secrets jusqu'à en connaître le nom des amis les plus proches.

Un passeport biométrique en poche fabriqué par les amis du Fils du Hongrois, puisque c'est notre homme qui était derrière toute l'affaire, avec une puce sortie d'usines qui collaborent avec les services de KAMIR et aucun homme en règle n'échappe à l'oeil des gouar. Comme les mêmes militaires détiennent les photos des gogos algériens, un ami informaticien m'a dit que sur une place publique dans une foule, un individu pisté par un drone est ciblé par un tir chirurgical gràce à un logiciel de reconnaissance faciale.

pour mémoire KHADAFI a été localisé par la puce commune de son téléphone satellitaire.

les dirigeants palestiniens sont assassinés dans leurs voiture par des hélicoptères hébris se répérant sur des pièges électroniques mis en place par leurs mouchards

le DRS lui , ayant eu à vivre les malettes d'Etat Major offertes par les Américains aux officiers de l'ANP aurait du au moins se méfier...


* pour ceux qui apprécient encore notre arabe parlé , feue ma soeur aurait dit que ZERHOUNI raba ek klai 3al el Fransiss


Suffit de savoir qui est derrière la confection du passeport biométrique aujourd'hui pour comprendre le pourquoi du comment de cette campagne médiatique....

KHORE
07/09/2012, 18h17
@ du35

ce que tu dis là c'est pure fantasme des films holywoodeens..chaque sytéme a ses limite et chaque systeme a ces failles...


l'important pour nous c'est que la boite des amis de SARKO a été écartée , nos passeports sont inprimés à Alger avec des puces produites sous contôle d'informaticiens algériens avertis

l'histoire de la Malette de Commandement informatisée offerte pas les Américains aux officiers supérieures algériens et qui a vu les services russes mettre en garde le MDN n'est pas de moi...

ce qui m'a par contre sidéré est la reconnaissance faciale. Va pour l'appareil photo pour lequel tu n'a plus d'auto focus pour mettre au clair le plan que tu veux retenir. l'élecronique se cadre sur les yeux des personnages et si tu la programmes sur le visage de celui dont tu lui a donné une photo.

quand j'ai utilisé le devenu commun Picassa, woo, quelle découverte ! Au début j'avais donné un titre à l'une de mes photos " KHORE à Madagh" Une seule Quand j'ai voulu la retrouver,à peine ai-je écrit dans recherche KHORE que toutes les autres ou je figurais et qui étaient sans titre , des dizaines, qui étaient stockées sur mon disque dur sont apparues en une longue liste, y compris celles qu'il me semblait avoir mis à le poubelle.

alors fantasme ou pas je préfère que HEZYA n'ait pas la photo que je communique aux chourtis pour obtenir mes papiers d'identité.

Cookies