PDA

Voir la version complète : Vahid Halilhodzi: Il ne faudra surtout pas s’enflammer


morjane
11/09/2012, 14h22
L’entraîneur de la sélection algérienne de football, Vahid Halilhodzic, a estimé que rien n’était encore joué dans la course à la qualification à la prochaine coupe d’Afrique des nations (CAN-2013), malgré la victoire des “Verts”, dimanche, contre la Libye (1-0) pour le compte du dernier tour aller des éliminatoires de l’épreuve continentale. “On a certes bien négocié ce premier match contre la Libye, mais j’estime que rien n’est encore joué, il nous reste une deuxième mi-temps à laquelle on devra bien se préparer, bien qu’elle se déroule chez nous”, a averti l’entraîneur national lors de sa conférence de presse qu’il a animée après le match. “La qualification à la prochaine CAN est notre objectif primordial. Désormais, on est sur la bonne voie pour atteindre cet objectif, mais il ne faudra surtout pas s’enflammer. Les joueurs l’ont bien compris, en fêtant cette victoire le temps qu’il faut. Ils ont besoin, maintenant, de repos avant de rejoindre leurs clubs respectifs et penser, par la suite, au match retour contre la Libye”, a-t-il poursuivi.

«Ce que j’ai vu en fin de match m’a vraiment choqué»

Par ailleurs, le technicien bosnien n’a pas caché sa colère contre l’adversaire libyen, le tenant pour responsable des incidents qui ont émaillé la fin de la partie, lorsque les joueurs des deux équipes en sont arrivés aux mains dès le coup de sifflet final de l’arbitre. “Je savais que les joueurs libyens sont réputés pour être des provocateurs sur le terrain. Ils usent également d’une agressivité qui dépasse parfois les normes, mais ce que j’ai vu, en fin de match, m’a vraiment choqué. Heureusement, d’ailleurs, que nous avions marqué notre but dans les dernières minutes de la partie, car je suis persuadé que celle-ci allait être arrêtée si nous menions au score dès les premières minutes”, a-t-il dit. Et bien qu’il soit satisfait des siens, Halilhodzic a reconnu que ses protégés n’ont pas été parfaits dans tous les domaines, relevant notamment leur excès de précipitation devant les buts adverses, privant la sélection algérienne d’une victoire large. “On est, encore une fois, parvenu à créer plusieurs occasions nettes de scorer, mais sans pour autant parvenir à les concrétiser et ce, à cause de l’excès de précipitation, sinon on aurait gagné avec un score meilleur. Quant à l’adversaire, j’estime qu’il n’a pas été très dangereux. D’ailleurs, je lui ai compté seulement deux occasions franches”, a-t-il expliqué.

Par la dépêche de Kabylie

Cookies