PDA

Voir la version complète : les Takfiris affluent en grand nombre en Syrie


Averoes
11/09/2012, 19h41
Un dirigeant salafiste jordanien a menacé de mener des attaques en Syrie pour renverser le régime de Bachar el-Assad. Selon l’Associeted Press, Mohammad Chalabi qui dirige une cellule d’obédience Al-Qaida connu sous le pseudonyme Abou Sayyaf a proféré ses menaces devant un rassemblement et de 200 éléments dimanche, au motif que « l’élite alaouite est en train de commettre des crimes contre la majorité sunnite », dans ce pays. Chalabi avait auparavant signalé que « 100 combattants de son courant ont rejoint la Syrie, et les autorités jordaniennes en ont capturé 35. Dans un entretien avec le journal saoudien Ash-Shark (l’Orient), il dévoile que les salafistes jordaniens tentent de rejoindre en Syrie la milice de la brigade Jabhat-Nusrta (le front Nusrat), responsable de nombreux attentats terroristes à la voiture piégée contre des bâtiments officiels. Le front œuvre surtout au sud de la Syrie, a-t-il confié, révélant au journal saoudien que l’un de ses éléments s’est fait exploser à Deraa, contre un barrage militaire, tuant 10 soldats syriens.
Selon l’AP, Abou Sayyaf avait envoyé des hommes en Irak, et en Afghanistan. en 2004, il avait été condamné par la justice jordanienne à 7 ans de prison, pour avoir planifié les attaques contre les bases aériennes jordaniennes dans lesquelles travaillent des entraineurs américains. Il en est sorti en 2011.


le CNS et la « déclaration de Damas » collaborent avec les takfiris

Syria Truth révèle que cette milice, et d’autres proches d’Al-Qaïda, tissent des liens étroits avec des responsables politique de la formation de « Déclaration de Damas » et du « Conseil National syrien », gérée par la CIA et financée par les États-Unis depuis 2005 (d’après les révélations de WikiLeaks).
Syria Truth se fonde sur une enquête publiée par le journal turc Hurriet, qui a révélé au début du mois de septembre que les représentants de trois groupuscules takfiris, oeuvrant à Alep et Idleb, en l’occurrence le front Nusrat et Fateh et Tawhid ont rencontré Samir Nachar, le membre de la « déclaration de Damas », sur une mission du CNS, avec pour objectif de les unifier.
Le journal turc a alors découvert que le nombre des milices en Syrie s’élève à 30, sans lien organisationnelle entre elle, mais certaines coordonnent entre elles.


Almanar

Baryansow
11/09/2012, 19h57
Bien que le régime syrien n'est pas démocratique ,pourquoi ce boulahya de me*de, ne menace-il pas le régime de son roitelet

Averoes
11/09/2012, 21h03
Baryansow

Il suffit juste de se poser la question pertinente qui est de savoir pour qui ce chouyouk bosse-t-il....
Et de savoir ou est allé récemment en tant qu'invité d'honneur son roitelet...

bel-court
11/09/2012, 21h06
averoes,
yarham babak mnin djebt "takfiris" hadouma?

houari16
12/09/2012, 01h24
posté par bel-court

averoes,
yarham babak mnin djebt "takfiris" hadouma?


Tu avales l ignorance pour nous cacher ton éloge à l apologie du terrorisme en Syrie et en Libye ..???

avec qui tu joues ya bijou d à coté .:33:. ?

Cookies