PDA

Voir la version complète : Importation de bovins de reproduction du Canada.


Thirga.ounevdhou
15/07/2006, 18h05
L’ambassadeur du Canada, Robert Peck, a annoncé, hier, que les gouvernements du Canada et de l’Algérie se sont entendus concernant les modalités d’un certificat d’exportation des bovins de reproduction en Algérie.

Dans un communiqué rendu public à Ottawa, Chuck Strahl, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire et ministre de la commission canadienne du blé, souligne que cette entente montre comment des négociations fondées sur des principes scientifiques objectifs facilitent la résolution de problèmes liés à l’accès aux marchés pour le bœuf canadien.

Le ministre canadien a ajouté : «il est très encourageant de voir que le Canada a réussit à rétablir l’accès au marché algérien et à créer de nouvelles possibilités pour les producteurs».

«Il s’agit d’une excellence nouvelle pour les exportateurs canadiens de bovins de reproduction vivants, et d’un pas positif vers le rétablissement de l’accès aux marchés de tous nos partenaires commerciaux, a aussi souligné David L. Emerson, ministre du Commerce international.

«Il s’agit d’un important vote de confiance pour notre industrie, qui établit un précédent non seulement dans la région, mais aussi à l’échelle de la planète» a conclu enfin le ministre du Commerce international.

L’ambassade du Canada, se félicite de cette décision, qui renforcera la coopération dans un secteur où les deux pays ont démontré une volonté soutenue de travailler ensemble.

Le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, a précisé dans un communiqué que c’est à la suite de la découverte du premier cas d’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) en mai 2003, que l’Algérie a interdit l’importation de bovins vivants en provenance du Canada.

L’entente relative à l’émission d’un certificat d’exportation pour les bovins de reproduction constitue la première étape du rétablissement complet du commerce de bovins vivants avec l’Algérie.

Le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire précise enfin dans son communiqué, que l’Algérie s’ajoute aux pays qui reconnaissent l’efficacité des mesures d’atténuation de l’ESB fondées sur des principes scientifiques déployées par le Canada.

- La nouvelle republique

Cookies