PDA

Voir la version complète : Algérie Le Carburant Gaz de Pétrole Liquéfié (GPL) représente un marché de plus de 15 milliards de dollars


MEK
20/09/2012, 09h23
Algér: La consommation nationale des carburants routiers dépasse 12 millions de tonnes par an. Elle représente un marché de plus de 15 milliards de dollars US soit plus de 20 % de la totalité de nos revenus d’exportation des hydrocarbures liquides et gazeux.

L’importance de ce marché, tant en termes physique que financier, pose avec acuité la question fondamentale du choix du modèle national de consommation et, plus particulièrement, de la place que doivent occuper les carburants gazeux et notamment le GPL Carburant, plus économique et plus disponible localement, dans la consommation globale des carburants routiers. Avant de répondre à cette question, voyons d’abord quelles sont les caractéristiques techniques du GPL Carburant.

Carburation au GPL : une technologie maitrisée en Algérie

L’utilisation du GPL comme carburant moteur est une technologie qui a fait ses preuves au niveau mondial depuis plus de 40 ans. Le parc de véhicules roulant au GPLC, qui comprenait 7 millions d’unités en 2000, est passé à plus de 15 millions aujourd’hui avec un accroissement annuel de l’ordre de 1,5 million de véhicules.

En Algérie, l’introduction sur le marché du GPLC dès le début des années 1980 a permis la maitrise de cette technologie par nos opérateurs et a notamment démontré que ce type de carburation ne posait aucun problème de sécurité puisque durant tout cette période aucun incident notable n’a été enregistré.

Au plan technique, Le GPL est un carburant de bien meilleure qualité que les carburants classiques. L’homogénéité du GPLC, son haut pouvoir calorifique et son indice d’octane élevé, assurent une combustion moteur beaucoup plus complète que dans le cas de l’essence ou du gasoil ce qui se traduit par un meilleur rendement énergétique. L’absence d’impuretés dans le GPLC réduit sensiblement l’encrassement du moteur qui se produit dans le cas de la carburation essence ou gasoil en raison du dépôt de calamine au niveau des injecteurs et dans la chambre de combustion.

Enfin, La nature gazeuse du GPLC évite la dilution des lubrifiants au niveau des parois des cylindres assurant ainsi une meilleure lubrification qui permet de réduire sensiblement l’usure du moteur et notamment celle des chemises, des cylindres, des pistons et des segments.

A ce propos, il faut noter que le problème de l’usure prématurée des soupapes constatée auparavant sur certains vieux modèles de véhicules fonctionnant au GPL, a été définitivement réglé par l’utilisation de matériaux plus adaptés dans les moteurs modernes.

Au plan environnemental, tous les essais menés par les laboratoires spécialisés montrent, sans conteste possible, que le GPL est un carburant beaucoup plus écologique que l’essence et le gasoil.

La généralisation de sa consommation ne manquera pas de contribuer à l’amélioration significative de la qualité de l’air notamment dans nos grands centres urbains où la pollution commence à poser un sérieux problème de santé publique.

Il faut enfin noter que la qualité environnementale du GPLC est telle que, contrairement aux carburants classiques distribués actuellement en Algérie, il peut être utilisé dans les moteurs de dernière génération répondant aux normes internationales de pollution les plus strictes et les plus récentes. Le GPLC peut, par exemple, être utilisé dans les véhicules construits selon les normes EURO 5 alors que l’essence plombée et le gasoil ne peuvent, sous peine d’endommagement du véhicule, être utilisés que dans les véhicules répondant, au plus, aux normes EURO 2-3.

s: le soir

http://www.cfbp.fr/doc/cfbp/img/schema_voiture_gpl.png

MEK
20/09/2012, 10h12
* Le prix GPL
09 dinars pour la GPL/c / = 0,09 euro.

* Le prix Gasoil
13,5 dinars le litre /= 0,13 euro/litre

* Le prix Essence
23,5 dinars le litre /= 0,22 euro/litre

Tsunami
20/09/2012, 12h23
Et dire que le GPLC en Algérie est un marché qui n'évolue pas.

1er cause: La cherté du kit et son indisponibilité.

2ème cause: y'a que 23% des stations d'essence sur territoire national commercialisant le GPLC.

Cookies