PDA

Voir la version complète : Extension metro d alger


ZA1971
20/09/2012, 21h53
SALAM


Le groupement franco-algérien Colas Rail-KOUGC qui vient de décrocher le marché d’installation et d’aménagement des équipements du métro d’Alger sur le tronçon Haï El Badr-El, Harrach lancera les travaux en octobre prochain.

C’est ce qu’a annoncé le directeur adjoint de l’entreprise du métro d’Alger (EMA) à l’issue de l’attribution de ce contrat à Alger, Djamel Bensalhi, repris par l’APS. Le même responsable a indiqué que les travaux de ce contrat dont le coût est estimé à 110 millions d’euros seront achevés dans un délai de 23 mois, soit avant la fin de l’année 2014.

Les travaux consistent en la mise en place d’équipements et l’aménagement du système métro sur l’extension de la première ligne du métro d’Alger, reliant Haï El-Badr à El-Harrach avec quatre stations (Bachdjarah 1, Bachdjarah 2, El-Harrach Gare et El-Harrach centre), selon la même source. Rappelons que les travaux de génie civil sur cette extension ont été achevés en avril dernier.

Une nouveauté sera introduite sur cette ligne d’extension : dotation des stations d’espaces destinés aux activités commerciales et équipement d’ascenseurs pour handicapés. Quant à l’extension reliant la station Grande Poste-Tafourah et la Place des martyrs, sur 1,75 km pour 2 stations, les travaux de génie civilseront achevés avant avril 2014. Il sera également réceptionné en cette date, la partie génie civil de l'extensionHaï El Badr-Aïn Naâdja sur 3,6 km. L'état d'avancement de ces travaux est actuellement à 15%.

La même source cite trois autres extensions qui sont actuellement en cours d’étude (tronçon Place des martyrs- Chevalley, Aïn Naadja-Baraki et El Harrach-Bab Ezzouar). Ce dernier sera relié à l'aéroport d'Alger et du pôle universitaire. Quant aux projets de tramways d'Alger, la mise en service du troisième tronçon qui s'étendra jusqu'à Dergana est prévue pour mai 2013.

Il est également prévu deux extensions sur la ligne Les Fusillés, la Cité Zerhouni-Mokhtar et Bordj El Kiffan. Le premier prolongement ira des Fusillés vers Bir Mourad Rais sur 4,6 km, et le second reliera Draria à partir de Bir Mourad Rais. Par ailleurs, la même source a indiqué que le Tramway d'Oran sera réceptionné avant la fin de l'année en cours et sera mis en exploitation commerciale au début 2013. Celui de Constantine sera également réceptionné au courant de l’année 2013.

http://www.flickr.com/photos/guizphotography/8002529904/

SOURCE ; ECONEWS





Métro d’Alger : Le projet sera étendu à la banlieue ouest de la capitale elmoudjahid.com

Lundi 17 septembre à 21:31

Quelques mois seulement après l’inauguration de la première ligne du métro d’Alger, l’entreprise en charge du projet EMA s’attelle à réaliser les extensions nécessaires pour améliorer l’offre de service de ce nouveau moyen de transport urbain considéré comme sûr et adapté aux normes internationales.

Quelques mois seulement après l’inauguration de la première ligne du métro d’Alger, l’entreprise en charge du projet EMA s’attelle à réaliser les extensions nécessaires pour améliorer l’offre de service de ce nouveau moyen de transport urbain considéré comme sûr et adapté aux normes internationales.

A cet effet, les différents projets de transport urbain ont été mis sous projecteur, hier, par le directeur adjoint de l’EMA, M. Djamel Bensahli, lors d’une séance de présentation des perspectives futures de l’entreprise.
«Toute cette infrastructure d’envergue sera déployée dans le cadre de la modernisation et du renforcement des moyens de transport urbain à Alger et ses villes limitrophes», a dans ce contexte déclaré, hier, M. Bensahli lors de la conférence de presse organisée à la salle Ali-Mâachi à la Safex, en présence de M. Boucherit Brahim, directeur de tramway Constantine, M. Menad Kherfi, directeur d’études et engineering, et M. Mohamed Tayeb Haouchine, directeur des infrastructures du métro.
Il s’agit, en fait, d’une étude de faisabilité présentée par M. Menad Kherfi, directeur d’études et engineering. Il a précisé que «pour la prise en charge des préoccupations de la population algéroise, plusieurs extensions ont été programmées pour le métro d’Alger en vue d’atteindre un réseau de 40 km allant de Dar El- Beida à Draria, à l’horizon 2020».
Il s’agit de la réalisation des études d’avant-projet sommaire (APS) et avant-projet détaillé (APD) des extensions : Chevalley-Dely Ibrahim-Chéraga-Ouled Fayet-El Achour et Draria.
En novembre, l’EMA avait déjà lancé un appel d’offres national et international pour la réalisation des études préliminaires relatives aux extensions d’El-Harrach-Bab Ezzouar et Ain Naâdja-Baraki, place des Martyrs-Bab El-Oued-Chevalley. «Les travaux de réalisation de l’extension du métro d’Alger entre Haï El-Badr et El-Harrach devraient être achevés vers le mois d’avril prochain pour la partie génie civil», a-t-il expliqué.

La capitale de l’Ouest aura bientôt son métro
Dans ce contexte, l’étude préliminaire du projet de réalisation de ce moyen de transport moderne dans la capitale de l’Ouest, Oran, a été présentée par M. Menad Kherfi, directeur d’études et engineering, et M. Mohamed Tayeb Haouchine, directeur des infrastructures du métro. Il s’agit, en fait, d’une étude de faisabilité présentée par M. Menad Kherfi, directeur d’études et engineering. Ainsi, quatre tracés d’une longueur variant entre 16 et 17 kilomètres et incluant entre 18 et 20 stations devraient être réalisés.
Les responsables de l’étude ont saisi cette occasion pour présenter les données techniques de chaque tracé. Tous les tracés proposés ont les mêmes points d’arrivée et de départ, partant du stade Habib-Bouakeul à l’ouest de la ville jusqu’au nouveau pôle universitaire de Belkaïd à l’est de la ville d’Oran.
Tous ces tracés comportent un nombre de points et de sites très fréquentés, à l’instar de la place du 1er-Novembre et l’Assemblée populaire de la wilaya. «Nous apprenons cependant que les membres de l’exécutif de la wilaya ont émis des réserves concernant, notamment les aspects techniques et socioéconomiques, dont le non- aboutissement des tracés proposés à l’aéroport international Ahmed-Ben- Bella et la non-prise en compte du développement et de l’activité urbanistique et ses perspectives durant les prochaines décennies», a-t-ont expliqué. Les autres critiques ont porté également sur l’absence d’éléments dans l’étude technique concernant le volet géologique de la ville d’Oran et le manque de concentration sur les différents réseaux souterrains.
Dans la phase qui suivra la réception du métro d’Oran, un trafic d’environ 32.000 passagers par jour est estimé par les experts. «Nous avons les trois extensions du métro d’Alger qui viennent en prolongement de la ligne 1 qui est en exploitation», a déclaré M. Bensahli.
Pour ce qui est de la réalisation des nouvelles lignes à Alger, le responsable a expliqué que celle-ci va bon train. «La première extension de Hay-El-Badr vers El-Harrach est pratiquement terminée sur la partie génie civile et connaîtra bientôt l’installation des équipements», a-t-il précisé.
Il ajoute que l’extension de la station Grande-Poste vers la place des Martyrs «est en cours de réalisation, nous sommes à peu près à 40% d’avancement», «l’état d’avancement de la troisième extension reliant Hay-El-Badr et Aïn Naâdja, dont les travaux ont été entamés en mois de janvier 2012, est à 15%», a-t-il ajouté.
En ce qui concerne les autres extensions du métro qui sont en cours d’études, le DG adjoint d’EMA a développé qu’«il s’agit de la deuxième extension qui va d’El-Harrach vers l’aéroport Houari-Boumediene, celle qui concerne l’extension de la place des Martyrs jusqu’à Frais-vallon et arrivant jusqu’à Draria en passant par El-Achour». et ce n’est pas tout, puisque comme le précise le responsable, «la troisième extension concerne Aïn Naâdja et devrait s’allonger jusqu’à Baraki», a-t-il enfin précisé.

Sihem Oubraham

Cookies