PDA

Voir la version complète : La reconstitution des stocks de blé coûtera cher à l’Algérie


morjane
23/09/2012, 17h17
La reconstitution des stocks de blé pèsera lourdement sur la facture alimentaire de l’Algérie.

L’Algérie devrait encore, cette année, rester largement dépendante des marchés internationaux pour son approvisionnement en blé. Malgré les chiffres plutôt optimistes affichés par le centre de l’informatique et des statistiques relevant des douanes algériennes, les perspectives semblent s’assombrir. La valeur des importations de céréales a enregistré une baisse de 23% au premier semestre 2012 par rapport à la même période en 2011, passant de 1,66 milliard d’euros à 1,27 milliard d’euros. Sur la même période, les importations de blé ont chuté de 33% pour atteindre 1,01 milliard de dollars. Cependant, l’Office algérien interprofessionnel des céréales OAIC, a récemment dû revoir ses objectifs politiques et reconstituer ses stocks dans la mesure où les récoltes attendues ainsi que les réserves actuelles ne suffiraient pas à couvrir la demande jusqu’à la fin de l’année, comme cela avait été prévu.

Le fait est que la canicule et les incendies ayant émaillé l’été 2012 ont poussé le ministère de l’Agriculture et du développement rural à revoir ses prévisions de récoltes de 58 à 56 millions de quintaux.

Du coup, l’Office s’est vu obligé de réviser sa copie et d’annoncer que les importations en blé tendre allaient se poursuivre en 2012 pour faire face à la demande nationale estimée à 70 millions de quintaux. Selon les chiffres du cabinet de consulting britannique Oxford Business Group, la demande en blé meunier est estimée à elle seule à450 000 tonnes par mois.

Le ministre Benaïssa a d’ailleurs adressé des griefs à l’OAIC auquel il reproche la précipitation dans la fixation des objectifs annuels de couverture de la demande interne du marché en blé. Chose qui pourrait d’ailleurs expliquer le récent limogeage du premier responsable de l’office, Nourredine Kehal.

En attendant, l’OAIC doit reconstituer ses stocks, chose qui lui coûtera très cher dans la mesure où les prix du blé ont flambé entre-temps et l’offre sur le marché mondial risque de ne pas être suffisante pour satisfaire la demande du fait de la sécheresse qui frappe actuellement l’Amérique du Nord et la Russie. d’après le dernier rapport mensuel du département américain de l’Agriculture (USDA), publié le 12 septembre, les prévisions pour la production mondiale de blé pour 2012-2013 sont réduites de 4,1 millions de tonnes par rapport aux précédentes, à 658,73 millions de tonnes.

La fièvre a vite fait de s’emparer des marchés puisque le boisseau de blé a clôturé en nette hausse vendredi, à 9,3650 dollars avant de redescendre à 8,9325 dollars à la fin de la semaine dernière. Néanmoins, les courtiers continuent à s’inquiéter d’une éventuelle limitation par le gouvernement russe des exportations de blé. C’est dire que la reconstitution des stocks pèserait lourdement sur la facture alimentaire de l’Algérie.

D’ailleurs, le rapport d’Oxford Business group rappelle que l’OAIC a lancé plusieurs appels d’offres dès le mois d’août pour l’achat de blé meunier. En trois semaines, il a lancé 3 appels d’offres.Le 13 août, il acheté 500 000 tonnes de blé dur à 329 euros la tonne, majoritairement en provenance du Canada et des USA. Le 16 août, l’OAIC a acheté 350 000 tonnes de blé meunier à 273 euros la tonne. L’office des céréales a également acheté 225 000 tonnes de blé meunier à 279 euros la tonne, ainsi que plus de 400 000 tonnes la dernière semaine de juillet.

La majorité des livraisons devraient parvenir de France, principal pourvoyeur de l’Algérie en céréales.
Ces dernières devraient permettre à l’OAIC de couvrir la demande au mois de septembre et pendant la première moitié du mois d’octobre.

Par Roumadi Melissa, el watan

paris95
23/09/2012, 19h06
le blé de France est l'un des moins chère sur le marché, car il est parmi le plus toxique aux monde avec leur produit chimique et aussi aux niveaux protéine de faible qualité.
plus le blé possède de protéine, plus il est chère, le blé algériens faut 2 fois la qualité du blé français, le soleil i joue beaucoup.

Cookies