PDA

Voir la version complète : Algérie: Le taux de remplissage des barrages a atteint 66%


morjane
25/09/2012, 17h57
Le ministre des ressources en eau inspecte les réserves hydriques

L’évaluation des ressources en eau disponibles pour répondre aux besoins sans cesse croissants, est au cœur de la visite du ministre des Ressources en eau, Hocine Necib.

Le ministre s’est enquis, hier, de l’état d’avancement de nombreux projets lancés dans le secteur, lors d’une visite effectuée au siège de l’Agence nationale des barrages et transferts (Anbt) à Kouba, Alger.

Il s’agit notamment de la réalisation de 14 barrages, à savoir celui de Kef Eddir (Tipasa), Tagharist (Khenchla), Z’hor (Skikda), Beni Slimane (Médéa), Sekfala (Laghouat), Soubella (M’sila), Tahet (Mascara), Boukheroufa (El Tarf), Tabellout-Draâ Diss et Mehouane (hautes plaines sétifiennes).

Les autres projets concernent «la réhabilitation des équipements hydromécaniques de 14 anciens barrages, la surélévation du barrage de Boughezoul (Djelfa) et l’interconnexion de deux barrages en exploitation, Erraguene et Ighil Emda (Jijel), avec trois nouveaux barrages en cours de réalisation (Tabellout, Drâa Diss et Mehouane), le renforcement de l’AEP à El Eulma et Sétif et l’irrigation de 4 000 hectares».

D’autre part, l’extension du complexe de Béni Haroun a fait l’objet d’un débat. Il est question ainsi de «l’interconnexion des cinq barrages qui le composent (Boussiaba, Béni Haroun, Oued Athmania, Ourkis et Koudier Lemdouar) ainsi que des travaux d’adduction pour le renforcement de l’AEP de Constantine, Oum El Bouaghi, Batna et Télaghma».

Le ministre s’est, par ailleurs, enquis de l’état des réserves hydriques emmagasinées dans les 65 barrages en exploitation et dont le taux de remplissage a atteint les 66%. S’agissant du taux de remplissage par région, il est relevé à 80% dans la région Est, 71% dans celle du Centre, 51% dans le Cheliff et 47% dans la région Ouest. «Un taux qualifié de positif en cette fin de l’été 2012, avec une réserve de l’ordre de 4,5 milliards de m3, contre 4,2 milliards à la même période de l’année 2011»,
estime t-on.

Le ministre a insisté sur la qualité des ouvrages hydrauliques et le respect des délais de réalisation. Il est bon de rappeler que l’Anbt est chargée de fournir l’eau aux établissements de distribution, d’assurer l’entretien, le contrôle technique , la maintenance, le désenvasement et la réparation des ouvrages. Cette structure a également pour tâche de veiller à l’application du tarif de l’eau aux établissements chargés de la distribution, de tenir à jour l’état des réserves d’eau exploitables et de procéder aux contrôles périodiques de la qualité des eaux.

Par Amel Bouakba, la tribune

Cookies