PDA

Voir la version complète : La France veut investir plus en Algérie


Arbefracom
25/09/2012, 20h56
L’Algérie est une terre d’investissements, d’échanges, de croissance et de partenariats durables et solides», a déclaré, hier, Nicole Bricq, ministre français du Commerce extérieur. «La France y croit et invite les PME de France à s’y engager», a-t-elle certifié.

Elle a toutefois confirmé la disponibilité de son pays à contribuer à la réalisation de l'objectif que se sont fixé les autorités algériennes de diversifier l'économie nationale, la ministre française a déclaré : «Nos deux pays font de l'emploi, une priorité. Il y a de la place dans nos deux économies pour la complémentarité, ce que j'appelle la co-localisation.» Tout en qualifiant l'Algérie d’«une puissance émergente intermédiaire», la ministre française du Commerce extérieur, Nicole Bricq, a déclaré que son pays perdait des marchés en Algérie. «Les investissements étaient prioritaires pour la France ; nous sommes encore excédentaires avec l'Algérie, mais nous perdons des marchés», a-t-elle affirmé. «Il faut que l'on redresse la barre ; c’est le but de ma mission», a-t-elle dit. Intervenant lors d'une conférence de presse, organisée hier à la Chambre de commerce algéro-française, elle a expliqué que «la France est le premier investisseur étranger en Algérie et son quatrième client, mais nous pouvons et nous devons faire mieux».

Mme Bricq a dévoilé la politique économique française de voisinage, relevant que «les investissements et les accompagnements d'entreprises sont prioritaires pour la France», parce que «nous développons avec ces pays beaucoup de commerce courant, des grands contrats et des facultés d'échange de part et d'autre de la Méditerranée». «C'est une ambition que nous voulons porter au travers de ce que le président François Hollande appelle la Méditerranée de projets, c'est-à-dire ne pas se contenter de définir des structures par le haut parce qu'elles sont vouées à l'échec, mais de nourrir ces coopérations à travers des projets concrets», a-t-elle développé.

El Moudjahid

Cookies