PDA

Voir la version complète : On frôle la crise de nerfs à la JSK


morjane
29/09/2012, 15h57
On frôle la crise de nerfs à la JSK ! C’est le moins que l’on puisse dire à voir le début de cette saison qui, il est vrai, n’inspire pas les plus belles choses dans l’entourage du club kabyle.

Une mauvaise passe qu’illustre parfaitement la sortie on ne peut plus musclée du président Hannachi qui, dans un accès de colère induit par le revers subi à Béchar, a pris pour cibles son joueur, gardien de but de son état, Malik Asselah, et à un degré moindre le staff technique à travers Enrico Fabbro. Le genre de propos tout indiqué pour jeter en pâture le pauvre Asselah à une galerie — du moins ce qu’il en reste – déjà en rogne contre son équipe depuis un bon bout de temps, et de l’autre côté, mettre une terrible pression sur l’entraîneur italien qui, quand on voit les performances réalisées jusque-là, peine terriblement à trouver la panacée. Ce n’est donc pas la sérénité du côté des Canaris qui se révèlent encore trop tendres pour espérer être à la hauteur des espoirs, clairement affichés, de lorgner le haut de la hiérarchie, bien que le niveau d’ensemble du championnat et des formations qui l’animent n’est pas de ceux qui donnent le vertige.

C’est dans ce contexte qu’interviennent ces retrouvailles avec les Mouloudéens d’Oran, une des mauvaises surprises de cette entame de saison. Des Hamraoua qui, tout comme la saison dernière, se présenteront à Tizi-Ouzou avec l’épée de Damoclès au ras de leur tignasse, donc à prendre très au sérieux par Belkalem et compagnie pour éviter le scénario de la saison dernière lorsque la JSK, alors en plein trouble, s’est fait rejoindre au score en toute fin de match après avoir mené 2-0. Une issue qui avait largement contribué à la fin de saison extrêmement difficile qu’a vécue la JSK. Que l’histoire ne se répète pas.

Telle sera sans doute la devise des Canaris de la part desquels on s’attend qu’ils sortent tout ce qu’ils ont dans le ventre pour commencer à effacer les déceptions engrangées en ce début de saison.

M. Azedine - Le Soir

KAMEL
29/09/2012, 17h23
Ce n’est donc pas la sérénité du côté des Canaris qui se révèlent encore trop tendres pour espérer être à la hauteur des espoirs, clairement affichés, de lorgner le haut de la hiérarchie, bien que le niveau d’ensemble du championnat et des formations qui l’animent n’est pas de ceux qui donnent le vertige.

mdrrr ça en dit long sur le niveau de la JSK d'aprés lui
faut juste lui rappeler que ce n'est que la 4ème journée de ce championnat de "bas niveau"

Iska
30/09/2012, 12h49
Il ne doit pas ruminer la défaite contre la JSS Béchar .

Elle vient de battre le CABBA chez lui - 0 - 1 .

Il doit dépasser ce " faux- pas" à l'extérieur, parcequ'à domicile hier, JSK 0 MCO 0 et c'est plus grave .

Cookies