PDA

Voir la version complète : Nicolas Sarkozy intervient pour une banque spécialiste des paradis fiscaux


nacer-eddine06
12/10/2012, 13h50
L'ancien président français fait une intervention ce jeudi devant 400 investisseurs invités par la banque d'affaires brésilienne BTG Pactual décrite par le Financial times comme la "Goldman Sachs des tropiques".

Nicolas Sarkozy met en pratique ce jeudi son plan de reconversion qu'il avait déjà en tête en 2008, selon une indiscrétion du Point: «Je fais ça (président de la république, ndlr) pendant cinq ans, et ensuite, je pars faire du fric comme Clinton, 150 000 euros la conférence». L'ex-président donne sa première conférence à New York. Selon French morning New York, il doit prendre la parole dans le grand hôtel Waldorf Astoria, devant un parterre de 400 investisseurs invités par les organisateurs à "rencontrer les dirigeants des plus grandes entreprises d’Amérique du Sud”. Nicolas Sarkozy est le seul non sud-américain d’envergure invité à parler, note le site.

Sarkozy et l'Angola

Une bizarrerie? Oui si l'on en croit le programme. Non si l'on jette un oeil sur les programmes d'investissement de BTG Pactual, qui a prévu en début d'année de mettre 800 millions d'euros sur la table pour prendre pied sur le marché africain, dixit Slate. La banque brésilienne compte pour cela prendre appui sur les pays lusophones que sont l'Angola et le Mozambique. Or, Nicolas Sarkozy entretient de très bonnes relations avec ce premier pays depuis qu'il a renoué avec ses dirigeants en 2008.

A l'époque de son voyage de réconciliation à Luanda, le chef de l'Etat avait convié les patrons de grandes entreprises françaises (Thalès, Castel, Société générale, Air France, Bolloré, Total...) intéressées par ce marché en pleine croissance, troisième producteur de pétrole en Afrique et aux réserves gazières très prometteuses.

100.000 $, pour le moment

BTG Pactual et Nicolas Sarkozy avaient donc tout intérêt à se rapprocher. D'autant plus que l'ex-maire de Neuilly comptait reprendre sa carrière d'avocat d'affaires. Son métier prend d'autant plus de valeur s'il est accompagné d'un carnet de contact d'ancien président de la République...

Le montant du cachet demandé par l'ex-président français est pour l'heure inconnu. Mais French morning relève "l’entrée de Nicolas Sarkozy dans les monde très fermé -et très lucratif- des conférenciers à 100 000 dollars la séance -et plus." L'ancien locataire de l'Elysée prouve par ailleurs que l'argent n'a pas d'odeur puisque son commanditaire est BTG Pactual.

Née du rachat de la banque Pactual par le fonds d'investissement BTG, l'établissement est devenu la plus grande banque d’investissement d’Amerique latine grâce à une introduction en Bourse tonitruante, comme le raconte France Info. Propriété d'André Esteves, devenu à 44 ans la 13ème fortune du Brésil, la 377ème fortune mondiale, BTG Pactual est qualifié de « Goldman Sachs des tropiques » par le Financial Times, ou de « Better than Goldman » (meilleur que Goldman) par The Economist, comme le relève Rue 89.

Bermudes et paradis fiscaux

Car en plus d'avoir des investissements dans une miriade d'activités allant de la pharmacie aux parkings, BTG Pactual travaille en très bonne intelligence avec les Bermudes. La banque y compte même très officiellement l'une de ses deux branches principales: BTG Pactual Participations. Or, les Bermudes ont figuré dans la fameuse liste noire des paradis fiscaux dressée après la crise de 2008 que Nicolas Sarkozy se faisait fort de réduire, voire d'éradiquer. S'ils ne figurent pas dans la liste minimaliste des paradis fiscaux dressée par la France, l'archipel figure à la septième place du classement Forbes 2010 des 10 meilleurs paradis fiscaux!


S.G.
lhumanite

Cookies