PDA

Voir la version complète : Les indépendances au Maghreb


morjane
16/10/2012, 16h29
Les indépendances au Maghreb est le titre d’un ouvrage collectif que vient d’éditer le Centre de recherches en anthropologie sociale et culturelle (Crasc), basé à Oran, pour marquer le cinquantenaire du recouvrement de l’indépendance nationale.

La «sortie» de l’ouvrage coïncide avec la tenue, ce dimanche et trois jours durant, d’un colloque international, «1962, un monde», dédié à l’indépendance nationale, à ses retentissements et répercussions à l’échelle mondiale, un évènement activement préparé par les organisateurs. Les indépendances au Maghreb est une œuvre à laquelle ont pris part une vingtaine de chercheurs spécialisés dans diverses disciplines, comme l’histoire, la politologie, la sociologie, l’économie, le droit, l’anthropologie et bien d’autres. Si l’objet principal de ce travail est dédié à l’indépendance nationale, les chercheurs ont débordé de cette aire de recherche et de réflexion pour se pencher sur les cas tunisien et marocain. Le coordinateur de l’ouvrage, le Dr Amar Mohand-Amer, historien, fait remarquer dans son introduction qu’«au Maghreb, la fin du régime colonial et les indépendances constituent d’excellents marqueurs historiques

. Toutefois, les processus d’accès à l’indépendance, la gestion politique de ce basculement, le passage de la population de l’état de colonisés à celui de citoyens d’une société libre et les dynamiques de développement et de (re)construction diffèrent d’un pays à l’autre».

Pour lui, «l’Algérie de par son histoire (une longue colonisation et une guerre de libération particulièrement meurtrière) et son indépendance constituent l’amorce des dynamiques sur les plans national et international». C’est autour de trois problématiques, «Indépendance et processus de transition», «Enjeux nationaux et projets de société» et «Des sociétés coloniales aux Etats nationaux : devenir sur la marge», que des chercheurs de plusieurs universités algériennes, de France, du Maroc et du Canada ont apporté des contributions sur plusieurs interrogations constituant l’ossature du livre : «50 ans après, qu’en est-il des espoirs suscités par la fin du colonialisme, des aspirations des peuples et des défis des Etats nouvellement souverains ? Que restent- ils des ‘’credo révolutionnaires’’ ?» Les contributions ont été diverses et les angles d’attaques nombreux et complémentaires.

Mais comme le souligne le coordinateur de l’ouvrage, «la question des indépendances reste un sujet prometteur et fertile. Les perspectives de recherche dans ce champ scientifique sont immenses. L’intérêt que lui portent les institutions académiques laisse présager un véritable travail de continuité dans cette voie». L’ouvrage a été coproduit par le Crasc et l’Institut de recherche sur le Maghreb contemporain (IRMC) de Tunis.


Le Soir

nedjmala
20/10/2012, 14h26
:D Alik'Oum, Bonjour

... .Si l’objet principal de ce travail est dédié à l’indépendance nationale, les chercheurs ont débordé de cette aire de recherche et de réflexion pour se pencher sur les cas tunisien et marocain.
...
Le coordinateur de l’ouvrage, le Dr Amar Mohand-Amer, historien, fait remarquer dans son introduction qu’«au Maghreb, la fin du régime colonial et les indépendances constituent d’excellents marqueurs historiques

. Toutefois, les processus d’accès à l’indépendance, la gestion politique de ce basculement, le passage de la population de l’état de colonisés à celui de citoyens d’une société libre et les dynamiques de développement et de (re)construction diffèrent d’un pays à l’autre».
l'entité Maghrébine ne se diffère d'aucune source culturelle et géographique même si des libertés se sont recouvrées des façons moins simultanées à cet ensemble libre et indépendant, donc mieux accessible et plus estimé des valeurs égales et responsables...

organiser, réorganiser, découvrir, redécouvrir,... ce que les "marqueurs" donnent à promouvoir au cours de chaque histoire se dépend-il réellement des Peuples, (et de leurs enthousiasmes), qui se sont élevés également après, bien après, cette séquence fondamentale et historique de par le monde,:rolleyes:... en est-il autrement aujourd'hui, comment la dynamique d'un développement reconstructif s'est-elle "échappée" à tant des valeurs toujours défendues, humainement, culturellement, librement, parlant...:rolleyes:

Salam, merci...

Cookies