PDA

Voir la version complète : Sahara occidental : L’Algérie appuie les efforts de Christopher Ross (Messahel)


nacer-eddine06
20/10/2012, 11h44
WASHINGTON - Le ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, Abdelkader Messahel, a déclaré vendredi à Washington que l’Algérie appuie les efforts de l’Envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara occidental, Christopher Ross, soutenant que le droit à l’autodétermination du peuple sahraoui est une solution incontournable.

Dans son allocution prononcée à l’ouverture des travaux de la première session du Dialogue stratégique entre l’Algérie et les Etats-Unis, en présence notamment de la sous-secrétaire d’Etat américaine aux Affaires politiques, Wendy Sherman, le ministre a affirmé que " l’Algérie appuie et encourage les efforts de l’Envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara occidental, Christopher Ross, dans son action pour rapprocher les deux parties (Front Polisario et Maroc) afin de promouvoir une solution basée sur le plein exercice, par le peuple sahraoui, de son droit à l’autodétermination".

Sur la question du Sahara occidental, a-t-il insisté, " l’Algérie continue de croire, avec force, qu’il ne peut y avoir de solution sans l’exercice du droit à l’autodétermination du peuple sahraoui, droit reconnu et réaffirmé par les Nations Unies et le Conseil de sécurité".

Il est à rappeler que M. Christopher Ross se rendra en Afrique du Nord et en Europe à partir du 27 octobre jusqu’au 15 novembre, avait annoncé mercredi dernier le porte-parole du chef de l’ONU, M. Martin Nesirky. Cette annonce intervenait deux jours après l’adoption par la Commission de l’ONU chargée des questions de décolonisation d’un projet de résolution sur le Sahara occidental, qui sera soumis au vote à l’Assemblée générale de l’ONU avant fin décembre 2012.

Ce projet de résolution affirme "la responsabilité de l’ONU à l’égard du peuple du Sahara occidental" et souligne que l’Assemblée générale "appuie le processus de négociation initié par plusieurs résolutions du Conseil de sécurité en vue de parvenir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable qui permette l’autodétermination du peuple du Sahara occidental, et loue les efforts déployés à cet égard par le Secrétaire général et son Envoyé personnel".

Durant la prochaine mission de M. Ross en Afrique du nord et en Europe, a fait savoir l’ONU, " l’accent sera mis sur les échanges de vues avec les interlocuteurs-clés sur la manière d’accélérer les progrès vers l’objectif central énoncé dans les résolutions successives du Conseil de sécurité, en d’autres termes, une solution politique mutuellement acceptable, qui permette l’autodétermination du peuple du Sahara occidental".
APS

Cell
20/10/2012, 13h17
une solution politique mutuellement acceptable

Il n'y a qu'à espèrer que le polisario ai déjà compris que l'indépendance n'est pas une solution acceptable ......

nacer-eddine06
20/10/2012, 22h39
Durant la prochaine mission de M. Ross en Afrique du nord et en Europe, a fait savoir l’ONU, " l’accent sera mis sur les échanges de vues avec les interlocuteurs-clés sur la manière d’accélérer les progrès vers l’objectif central énoncé dans les résolutions successives du Conseil de sécurité, en d’autres termes, une solution politique mutuellement acceptable, qui permette l’autodétermination du peuple du Sahara occidental".
Il n'y a qu'à espèrer que le polisario ai déjà compris que l'indépendance n'est pas une solution acceptable ......
voici pour le correctif

autodétermination du peuple du Sahara occidental

Cell
20/10/2012, 23h14
Bien sur , Que ce soit dabord politique et mutuellement acceptable , et on Verra pour la garantie d'autodétermination .....

nacer-eddine06
20/10/2012, 23h48
Les éléments et renseignements portés à la connaissance de la Cour montrent I'existence, au moment de la colonisation espagnole, de liens juridiques d'allégeance entre le sultan du Maroc et certaines des tribus vivant sur le territoire du Sahara occidental. Ils montrent également l'existence de droits, y compris certains droits relatifs à la terre, qui constituaient des liens juridiques entre l'ensemble mauritanien, au sens où la Cour l'entend, et'le territoire du Sahara occidental. En revanche, la Cour conclut que les éléments et renseignements portés à sa connaissance n'établissent I'existence d'aucun lien de souveraineté territoriale entre le territoire du Sahara occidental d'une part, le Royaume du Maroc ou l'ensemble mauritanien d'autre part. La Cour n'a donc pas constaté I'existence de liens juridiques de nature à modifier l'application de la résolution 1514 (XV) quant à la décolonisation du Sahara occidental et en particulier l'application du principe d'autodétermination grâce à l'expression libre et authentique de la volonté des populations du territoire.

cell
tic tac

houari16
20/10/2012, 23h52
posté par Cell
Bien sur , Que ce soit dabord politique et mutuellement acceptable , .
tu n oses terminer ta citation , hein difficile pour toi :1:!!

-une solution incontournable.

*une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable qui permette l’autodétermination du peuple du Sahara occidental,

Cookies