PDA

Voir la version complète : Elle n’avait pas vingt ans et pourtant


morjane
20/07/2006, 18h00
Elle n’avait pas vingt ans et pourtant
Dans une terre de sang elle avait grandis
Des larmes de cendres entouraient son cœur d’enfant
Des tonnes de mitrailles
C’est sur ça fait mal

Elle était une enfant dans un pays en guerre
Elle trouvait la terre belle comme un éclair
Elle se voyait princesse loin d’un monde de pierre
Solide comme du roc pour résister aux chocs
Elle entendait les gens pleurer tout le temps
Il y avait tant de bléssés de tués et de sang
Pour elle, ils n’étaient pas partis
Elle les entendait la nuit
Elle jouait avec eux
Et comptait les absents
comme on compte pour passer le temps
Juste une addition surtout pas de soustraction
Elle en avait assez de compter les plaies
Morcelés écartelés, c’est sur même ses pensées
Elle ne pouvait les cautériser

Elle n’était qu’une enfant et voyait passer le temps
Sans elle
Elle a rendus son dernier soupir
Comme ça au détour d’un ruisseau
Elle allait à la source
En chantant en dansant
Elle ne dansera plus
Elle ne rira plus
Et pourtant
Je l’entends la nuit
C’est comme une douce symphonie
De la pluie
En larmes

morjane
20/07/06

Aly
20/07/2006, 18h38
je tien a te dire que ce poéme si sa en ai un ma émue et que de belle rime avec de beau ver quoi de plus beau, aussi si triste soit il!

halim16
20/07/2006, 19h51
...................................

Thirga.ounevdhou
21/07/2006, 09h15
Sujet, mots et tout, ...tout est ressenti dans le poème, qui ne reflète en fait que la pure réalité «combien triste».

Merci Morjane, comme tjrs, présente par le mots dans ttes les circonstances.

Cookies