PDA

Voir la version complète : Un diplomate français accuse l'Algérie d'avoir soutenu des groupes terroristes proches d'Al Qaïda !


Dabachi
27/11/2012, 23h14
Un diplomate français a lancé de graves accusations à l'encontre de l'Algérie. Jean-Christophe Rufin, ex-ambassadeur français au Sénégal, a affirmé que l'Algérie a soutenu indirectement les groupes terroristes qui opèrent au nord du Mali.


A en croire ce diplomate français, qui est intervenu samedi sur les ondes de la radio française France Culture, l'Algérie aurait infiltré également ces groupes djihadistes affiliés à Al Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI). "l’Algérie jouait un autre jeu, un jeu très dangereux d’ailleurs et qui consistait à infiltrer ces groupes radicaux tout en les laissant partir dans le sud, au Sahara. Au fond, l’Algérie se disait qu’ils étaient chez les autres mais ils étaient toujours dangereux car ces groupes bénéficiaient de nombreuses complicités à l’intérieur du territoire", a expliqué cet ancien ambassadeur français selon lequel l'Algérie aurait changé de position lorsqu'elle a vu "s’installer à ses frontières un Etat islamiste fixe et stable d’une part, et un Etat touareg, de l’autre".

Ness News

houari16
27/11/2012, 23h54
@Dabachi

le plus important de l article a été oté :11: ?
Oté , c est qui ne plait pas à la France " sarkozienne " puisque la France et son toutou au Maghreb ont été mis mis à nu !!

-Jean-Christophe Rufin, l'ex-ambassadeur français au Sénégal sous le président Sarkozy, a déclaré samedi sur les ondes de Radio France que l’Algérie s’est longtemps « accommodée » des groupes terroristes d’Al Qaïda au Maghreb islamique et qu’elle les "a infiltrés au Sahel."
@Dabachi
sujet a été débattu posté par ton compatriote ..

http://www.algerie-dz.com/forums/showthread.php?t=258406

papi
27/11/2012, 23h56
C'est fini ton histoire Babachi ?? Dommage !! Cherche nous en une autre plus rocambolesque dont vous êtes les seuls a savoir en trouver.

RoboCop
27/11/2012, 23h57
"l’Algérie jouait un autre jeu, un jeu très dangereux d’ailleurs et qui consistait à infiltrer ces groupes radicaux tout en les laissant partir dans le sud, au Sahara.
Comme si que l'Algérie, c'est le seul état au monde qui joue à ce jeu d'infiltration des groupes terroristes, des mafieux, des narcotrafiquants et j'en passe, ça a été toujours un jeu de "quitte, ou double".

houari16
28/11/2012, 00h09
@Dabachi
le jeu d infiltration divulgue tout :
L Algerie accuse le Maroc de diriger le MUJAO

Le MUJAO est connu pour ses nombreux enlèvements dans la région, notamment ceux d’aides humanitaires enlevés à Tindouf en octobre 2011. Le Mouvement est accusé, entre autres, d’exécution de soldats maliens, de viols, de massacre de civils, et du recrutement d’enfants soldats. Depuis le début de la crise malienne, le MUJAO contrôle en partie la ville de Gao, au Mali.

le Mouvement pour l’Unicité et le Jihad en Afrique de l’Ouest (MUJAO) a déclaré, selon l’AFP qui a rapporté l’information, avoir exécuté le diplomate algérien Tahar Touat

absent
28/11/2012, 01h53
DABICHA :menani:, pourquoi tu va pas t'occuper dans tes forums marokain


( b.i.ladi et zatla.com :bandit:) ...... tu te rejouis quand tes maitres nous


agressent gratuitement ....car ils n'ont pas encore digérer 1962 :44:


et puisque tu te pretend tellement revolutionaire " du dimanche "


:50: change d'avater stp ....:68:....boxeur certe .....mais on dirait ke la

trahison c'est dans les genes ( hacha li mayastahlouche ) :mrgreen:

http://www.**********.info/Badr-Hari-et-Estelle-Gullit-Cruyff-Amour-et-trahison-a-Marrakech_a62013.html

sousou35
28/11/2012, 09h12
Azawad




Azawad[1] (http://fr.wikipedia.org/wiki/Azawad#cite_note-declar_indep-1)
ⴰⵣⴰⵓⴰⴷ (ber)
دولة الإسلامية في أزواد (ar)http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/5/50/MNLA_flag.svg/130px-MNLA_flag.svg.png (http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:MNLA_flag.svg)
Drapeau proposé par le MNLA (http://fr.wikipedia.org/wiki/Drapeau_de_l%27Azawad) (http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Azawad_(orthographic_projection).svg)
Azawad en vert foncé, avec le reste du Mali en grisAdministrationStatut politiqueTerritoire malien (http://fr.wikipedia.org/wiki/Mali) depuis 1960
République indépendante proclamée unilatéralement en avril 2012 et comme État de l'Azawad en juin 2012, non reconnue à ce jour par la communauté internationale[2] (http://fr.wikipedia.org/wiki/Azawad#cite_note-2)Capitale (http://fr.wikipedia.org/wiki/Capitale)Gao (http://fr.wikipedia.org/wiki/Gao)[1] (http://fr.wikipedia.org/wiki/Azawad#cite_note-declar_indep-1)Gouvernement (http://fr.wikipedia.org/wiki/Gouvernement)
- Conseil transitoireGouvernement provisoire (http://fr.wikipedia.org/wiki/Gouvernement_provisoire) : Conseil transitoire de l'État de l'Azawad[1] (http://fr.wikipedia.org/wiki/Azawad#cite_note-declar_indep-1), non reconnu
Bilal Ag Acherif (http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Bilal_Ag_Acherif&action=edit&redlink=1)[1] (http://fr.wikipedia.org/wiki/Azawad#cite_note-declar_indep-1)DémographiePopulation (http://fr.wikipedia.org/wiki/Recensement_de_la_population)1 295 000 hab. (2009)Densité (http://fr.wikipedia.org/wiki/Densit%C3%A9_de_population)1,6 hab./km2Langue(s)Parlées : touareg (http://fr.wikipedia.org/wiki/Touareg_(langue)), arabe (http://fr.wikipedia.org/wiki/Arabe), songhaï (http://fr.wikipedia.org/wiki/Langues_songha%C3%AF), peul (http://fr.wikipedia.org/wiki/Peul), français (http://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ais)GéographieSuperficie (http://fr.wikipedia.org/wiki/Superficie)822 000 km2Fuseau horaire (http://fr.wikipedia.org/wiki/Fuseau_horaire)UTC (http://fr.wikipedia.org/wiki/Temps_universel_coordonn%C3%A9) GMT (http://fr.wikipedia.org/wiki/GMT) (UTC (http://fr.wikipedia.org/wiki/UTC)+0), heure d'été non-observéeIndicatif téléphonique (http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_indicatifs_t%C3%A9l%C3%A9phoniques_inter nationaux_par_pays)223SourcesCirculation routière à droite (http://fr.wikipedia.org/wiki/Sens_de_circulation_(route))modifier (http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Azawad&action=edit&section=0) http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/b/b4/Gtk-dialog-info.svg/12px-Gtk-dialog-info.svg.png (http://fr.wikipedia.org/wiki/Mod%C3%A8le:Infobox_Territoire)L'Azawad, également orthographié Azaouad ou Azaouâd (ⴰⵣⴰⵓⴰⴷ en tifinagh (http://fr.wikipedia.org/wiki/Tifinagh), أزواد en arabe (http://fr.wikipedia.org/wiki/Arabe)), est un territoire presque entièrement désertique situé dans le Nord du Mali (http://fr.wikipedia.org/wiki/Mali). L'Azawad est une zone de transition entre l'espace saharien (http://fr.wikipedia.org/wiki/Sahara) et l'espace sahélien (http://fr.wikipedia.org/wiki/Sahel).
Ce territoire (http://fr.wikipedia.org/wiki/Territoire) est l’objet d’une aspiration à l’autonomie depuis 1958 (http://fr.wikipedia.org/wiki/1958)[3] (http://fr.wikipedia.org/wiki/Azawad#cite_note-lettre_de_gaulle-3), époque au cours de laquelle il est sous administration française (http://fr.wikipedia.org/wiki/France). Après l’indépendance du Mali en 1960 (http://fr.wikipedia.org/wiki/1960) cette aspiration a pris la forme de « rébellions touarègues (http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9bellion_touar%C3%A8gue) ». Début 2012, une nouvelle insurrection (http://fr.wikipedia.org/wiki/Insurrection_malienne_de_2012) est déclenchée par le Mouvement national pour la libération de l'Azawad (http://fr.wikipedia.org/wiki/Mouvement_national_pour_la_lib%C3%A9ration_de_l%27 Azawad) (MNLA) qui réclame l’indépendance de la zone couvrant intégralement les trois régions du nord du Mali (celles de Kidal (http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9gion_de_Kidal), de Tombouctou (http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9gion_de_Tombouctou) et de Gao (http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9gion_de_Gao)). Cette insurrection est menée dans un premier temps conjointement puis séparément avec le mouvement salafiste (http://fr.wikipedia.org/wiki/Salafisme) Ansar Dine (http://fr.wikipedia.org/wiki/Ansar_Dine) – qui veut imposer la charia (http://fr.wikipedia.org/wiki/Charia) – et l'organisation terroriste (http://fr.wikipedia.org/wiki/Organisation_terroriste) Al-Qaida au Maghreb islamique (http://fr.wikipedia.org/wiki/Al-Qaida_au_Maghreb_islamique). En mars 2012, un coup d'État militaire (http://fr.wikipedia.org/wiki/Coup_d%27%C3%89tat_militaire_de_2012_au_Mali) à Bamako renverse le président malien Amadou Toumani Touré (http://fr.wikipedia.org/wiki/Amadou_Toumani_Tour%C3%A9), ce qui précipite la désorganisation de l'armée et aboutit à son désengagement de la zone située au nord du fleuve Niger (http://fr.wikipedia.org/wiki/Niger_(fleuve)), à l'occupation du territoire par le MNLA et les mouvements islamiques. Le 6 avril, le MNLA proclame unilatéralement l'indépendance de l'État indépendant de l'Azawad[1] (http://fr.wikipedia.org/wiki/Azawad#cite_note-declar_indep-1). Cette « prétendue déclaration d'indépendance » a été immédiatement rejetée par l'Union africaine (http://fr.wikipedia.org/wiki/Union_africaine)[4] (http://fr.wikipedia.org/wiki/Azawad#cite_note-rejet-4) et par la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (http://fr.wikipedia.org/wiki/Communaut%C3%A9_%C3%A9conomique_des_%C3%89tats_de_ l%27Afrique_de_l%27Ouest)[5] (http://fr.wikipedia.org/wiki/Azawad#cite_note-5), et l'indépendance de l'Azawad n'est pas reconnue (http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tats_non_reconnus_internationalement) par la communauté internationale[6] (http://fr.wikipedia.org/wiki/Azawad#cite_note-proclam_indep-6),[7] (http://fr.wikipedia.org/wiki/Azawad#cite_note-independance_de_facto-7).
Le 26 mai 2012, après trois semaines de négociations à Gao, le MNLA (http://fr.wikipedia.org/wiki/Mouvement_national_pour_la_lib%C3%A9ration_de_l%27 Azawad) annonce sa fusion avec le groupe islamiste Ansar Dine. Les deux mouvements annoncent être parvenus à un accord pour déclarer l'Azawad État indépendant. Ils doivent par ailleurs constituer une armée commune chargée de sécuriser le territoire pour le peuple de l'Azawad « dans toute sa diversité ». L'éventuelle soumission des peuples de l'Azawad à l'application de la charia sera incertaine, et si oui dans quels termes juridiques, politiques et sociaux, dans le cadre d'un État déclaré islamique désormais, et non plus laïc. À Gao et Tombouctou, le 25 mai au soir de la signature, l'accord a été accueilli par des tirs en l'air. Ainsi le MNLA et Ansar Dine mettent leurs forces en commun pour former le Conseil transitoire de l'État islamique de l'Azawad[8] (http://fr.wikipedia.org/wiki/Azawad#cite_note-8).
« Le mouvement Ansar Dine et le MNLA proclament leur auto-dissolution dans l'Azawad. Les deux mouvements créent le Conseil transitoire de l'État islamique de l'Azawad », selon le protocole d'accord entre le mouvement indépendantiste et le groupe islamique[9] (http://fr.wikipedia.org/wiki/Azawad#cite_note-9).
Cependant, le 29 mai 2012, le MNLA exprime son désaccord, le document final ayant été modifié après la signature. Le différend porte notamment sur l'ajout à l'insu du MNLA de l'application de la « charia » dans le nouvel Azawad[10] (http://fr.wikipedia.org/wiki/Azawad#cite_note-10). Le 1er juin, il dénonce l'accord au nom de sa « ligne résolument laïque »[11] (http://fr.wikipedia.org/wiki/Azawad#cite_note-11). Le 7 juin, le MNLA dévoile le Conseil transitoire de l'État de l'Azawad (CTEA) formé de 28 membres et ayant comme président Bilal Ag Achérif (http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Bilal_Ag_Ach%C3%A9rif&action=edit&redlink=1).

leonidas
28/11/2012, 12h32
et la france n'a rien fait ... bref c'est de la provocation

russkov
28/11/2012, 20h19
S'est un secret pour personnes ,toute les grande puissance sont au courant que les service spéciaux Algérien on infiltré les groupes terroristes .
S'est pour cela que nous somme arrivé a les contrés et a les anéantir dans leurs grande majorité .
Il y a rien de neuf dans se genre d'information ,que du vieux ,et en plus les grande puissance comme les USA on reconnu que la méthode algérienne et plus efficace que les méthodes modernes qui son basé sur les écoutes .
Même les grandes puissances son revenu au anciennes pratique d'infiltration pour le renseignement .
Pauvre Dabachi toujours une longueur de retard...:lol:

Iska
29/11/2012, 15h12
Ya pas à dire , la DRS est partout .

Ha si l'on pouvait citer tous les journaux étrangers les hommes et femmes politiques de renom qu'elle a sous ses ordres ........ ;)

zen.man
29/11/2012, 18h06
Un diplomate français accuse l'Algérie d'avoir soutenu des groupes terroristes proches d'Al Qaïda !
C'est le loup qui se plaint du chacal. La France à son tour a infiltré ces groupes terroristes et a organisé plusieurs kidnappings de Français afin de justifier son implication dans le Sahel.

houari16
30/11/2012, 20h43
Le toutou maghrébin de la France fait la médiation et l intermédiaire pour payement des rançons ... argent carrément pour les terroristes , financement indirecte

Cookies