PDA

Voir la version complète : Robot- chirurgien à l'attaque des tumeurs


Thirga.ounevdhou
29/07/2006, 16h27
Les Robots, désormais indispensables dans notre petite vie dans laquelle ils deviennent une partie intégrante …Preuve : CyberKnife, l’un des meilleurs chirurgiens cancerologue sur la planète.

Il s'est encore amélioré, et tout ça grace à l'installation d'un nouveau cerveau.

Le chirurgien, connu sous le nom de CyberKnife par ses collègues humains, est un robot. Déjà habile avec les tumeurs au cerveau, CyberKnife a reçu une mise à niveau de logiciel d'ordinateur pour viser plus efficacement les tumeurs de poumon constamment mobiles. CyberKnife a été développé pour cibler exactement des tumeurs et pour les éliminer sous n'importe quels angles grâce aux émissions de rayon, le but étant de confiner l'attaque au tissu cancéreux uniquement. Si tout va bien, après plusieurs traitements la tumeur se rétrécit et disparaît comme si elles avaient été chirurgicalement enlevées, laissant des tissus sains autour qui auraient pu être endommagés même par les mains les plus agiles d'un chirurgien humain. Les tumeurs de cerveau fournissent une cible régulière, mais une excroissance cancéreuse du système respiratoire, qui peut se déplacer de 2 pouces en va-et-vient pendant qu'une personne respire, présentent plus qu'un défi. Cihat Ozhasoglu de l'université de Pittsburgh et ses collègues ont développé Synchrony, un programme ajouté à CyberKnife lui permettant de suivre la tumeur pendant qu'elle se déplace. Car le CyberKnife forme son faisceau de rayons X intense sur la tumeur, une autre source plus faible de rayon X prend les photos en temps réel du torse du patient. Synchrony enregistre les mouvements de la tumeur et indique CyberKnife quand et où diriger le faisceau thérapeutique.

http://img97.imageshack.us/img97/7564/cyberknife02yb6.jpg

Puisque la nouvelle installation épargne les tissus sains, les médecins peuvent adapter la dose de rayonnement à 10 fois ce qui est employé en traitant des tumeurs avec des méthodes conventionnelles, réduisant le nombre de scéances. Le traitement de la tumeur à une dose plus élevée pendant un plus long temps fait absorber 10 fois plus de rayonnement que le traitement conventionnel. « Le but principal est pour nous d'être plus efficace, » selon Ozhasoglu. « En donnant une dose beaucoup plus élevée dans une période plus courte nous espérons avoir des taux plus élevés de traitement. » La première année des traitements d'essai a donné des résultats positifs, mais il est toujours trop tôt pour déterminer si la technique tue totalement les tumeurs ou s'il y a d'autres effets à long terme. Ces résultats seront présentés en août lors de la réunion annuelle de l'association américaine des physiciens dans la médecine à Orlando en Floride.

- VieArtificielle

Cookies