PDA

Voir la version complète : Appel en faveur d’un consensus politique pour faire face à tous les risques (Groupe de partis politiques)


Aloha
23/01/2013, 18h58
APS :lol:

ALGER - Le groupe de "partis et organisations pour la défense de la mémoire et de la souveraineté", a appelé mercredi à Alger, "à faire front" contre les risques que pourrait générer l’intervention militaire au Mali.

Au cours d’une conférence de presse tenue au siège du Mouvement de la Société pour la paix (MSP), les présidents des partis et des organisations se réclamant de ce groupe ont souligné "la nécessité pour la classe politique de se mobiliser pour faire face aux dangers qui guettent l’Algérie du fait des répercussions de la guerre prévalant dans la région du Sahel, et de se concerter en vue d’adopter une position unifiée et harmonieuse pour la défense de la souveraineté nationale", mettant en garde contre les conséquences d’une guerre "qui ne concerne pas l’Algérie ".

A ce propos, le président du MSP Boudjerra Soltani a souligné que la situation que traverse actuellement la région "en appelle plus que jamais à une unité de vision et de discours et au renforcement du Front national".

M. Soltani a salué d’autre part les forces de l’armée nationale populaire "qui ont sauvé le maximum de vies humaines" lors de l’attaque terroriste contre le site gazier de Tiguentourine, à In Amenas (W. Illizi).

Citant les formations politiques qui se sont constituées en "Groupe de partis et d’organisations pour la défense de la mémoire et de la souverain nationale" tels le MSP, le parti Ennahda, le Front national algérien (FNA), El-fedjr-El-Djedid, et autres, M. Soltani a indiqué qu’une conférence regroupant ces partis est prévue le 18 février prochain pour donner plus de détails sur la démarche de ce Groupe.

Le président du parti El-Fedjt El Djedid, Benbaibache Tahar a estimé de son côté que l’attaque terroriste contre le site gazier de Tiguentourine "est la conséquence de l’intervention militaire française au Mali", exhortant le Gouvernement algérien "à ne s’en tenir qu’à ses positions constantes inspirées de la déclaration de novembre, dont la non-ingérence dans les affaires intérieures d’autrui".

E1er
24/01/2013, 05h05
Le principe même d'une démocratie vivante est d'avoir un débat d'idée contradictoire.

On hisse un immense drapeau et on amplifie la menace extérieure afin de faire taire toute opposition interne.

Une tactique qui marche depuis 50 ans pour le FLN et l'armée...:rolleyes:

"Partis et organisations pour la défense de la mémoire et de la souveraineté"................sérieux ? On est plus en 1970 !!! Ridicule..

prenpalatete
24/01/2013, 10h29
@Aloha
Le groupe de "partis et organisations pour la défense de la mémoire et de la souveraineté",

La defense de la mémoire et de la souveraineté???on a été gavé avec ces slogans,ils me sortent par le nez!!!!
on besoin de gens qui défendent concrètement les algeriens et leurs intérêt!

Aloha
24/01/2013, 10h38
Du peuple et par le peuple aussi tu te rappelles ?

La réalité la vraie mais vraiment la vraie : c'est que beaucoup de ces dirigeants n'aiment pas l'Algérie et les algériens sont leur sujets ... des domestiques qu'ils veulent esclavager car ils pensent qu'ils sont les maitres du monde sauf qu'ils sont comme des lavettes devant les Emir du Qatar ou autres ...
Je pense que je ne me trompe pas de beaucoup en disant pour être dirigeant en Algérie ... il faut détester l'Algérie et le peuple Algérien
Car aimer dicte autre chose à un être humain normalement constitué

Iska
24/01/2013, 11h10
M. Soltani a salué d’autre part les forces de l’armée nationale populaire "qui ont sauvé le maximum de vies humaines" lors de l’attaque terroriste contre le site gazier de Tiguentourine, à In Amenas (W. Illizi).


Et que disait-il, que faisait-il lors des années noires, le Soltanah ?

nedjmala
24/01/2013, 11h14
Salam, Bonjour,

le Peuple et la Politique, c'est sans doute la partie historique la plus mondiale et la plus médiocre que les hommes ne cessent à leurs états, d'âmes étant toujours la dernière réalité perçue à l'Un bien que toujours la première émise à l'Autre, comme en tous lieux et en toutes circonstances...

Salam, merci...

Cookies