PDA

Voir la version complète : C’est l’apocalypse à Illiltène !


morjane
25/01/2013, 13h20
La situation s’est aggravée et devient de plus en plus inquiétante au chef-lieu de la commune d’Illiltène, sise à 70 kms du chef-lieu de la wilaya de Tizi-Ouzou.

La coulée de boue qui arrive du mont d’Azrou N’T’hour, engendrée par le glissement de terrain, ne cesse de prendre de l’ampleur. Selon M. Azzoug, maire d’Illiltène, la situation a totalement dégénérée ces dernières 48 heures. Joint par téléphone, hier matin, l’édile dira : « C’est l’apocalypse.

La situation a empiré, ces 48 dernières heures, suite aux intempéries qui ont touché la région, notamment la neige qui a paralysé la circulation et les travaux d’entretien les routes en vue de les rouvrir. De plus, selon le bulletin météorologique spécial émis par les services de Météo Algérie, ce mauvais temps persistera jusqu’à la fin de la semaine. Alors, l’on s’attend au pire ».

M. Azzoug précisera que « tous les chemins sont bloqués par la neige. La circulation est à son minimum. Dés qu’on débloque un chemin, un autre est bloqué par la neige, ce qui fait que les activités ont cessé jusqu’au passage de cette tempête».

Notre interlocuteur ajoutera que « le CW 253 est fermé à la circulation au niveau du chemin qui relie Iferhounéne à Akbou, ainsi qu’au niveau du col de Chellata, dans la commune d’Illoula Oumalou. Et même si nous avons réussi à ouvrir une brèche sous un pont, cela s’avère insuffisant ». Concernant le nouveau pont qui devait permettre la déviation du CW 253 est qui est en cours de réalisation, M. Azzoug expliquera que « malgré la présence des engins sur les lieux et les efforts des agents de la direction des travaux publics, nous nous sommes vus contraints d’arrêter les travaux jusqu’à ce que la tempête passe », en ajoutant qu’« avec seulement deux machines et un chasse-neige, nous sommes dépassés. Nous ne pourrons pas faire grand-chose avec aussi peu de moyens mis à notre disposition. Nous n’avons que deux camions et un chasse-neige ».

Concernant d’éventuels renforts et assistance, le P/APC d’Illiltène dira : « Nous avons contacté les autorités concernées et ils nous ont promis d’envoyer d’autres engins. Mais le problème est que ces machines sont bloquées par la neige. Notre commune est isolée du monde. D’ailleurs, deux camions sont bloqués du côté d’Aïn El-Hammam. M. Azzoug précisera que les citoyens vivent un véritable cauchemar. « Avec une température de -5°, la population de la commune d’Illiltene souffre. Les familles évacuées du chef lieu ont logés dans d’anciennes habitations au niveau de l’ancien village d’Ait Aissa Ouyahia. Les sinistrés sont dans une situation catastrophique », a-t-il dit. Pour ce qui est de la catastrophe en elle-même, et toujours selon M. Azzoug, la coulée chargée d’une masse importante de boue, de roches et de troncs d’arbres charriés, continue de dévaler de la montagne, ce qui, d’après notre interlocuteur, « fait craindre le pire ». Par ailleurs, dans un point de situation relatif aux intempéries, établi par la direction de la protection civile, il est noté que la RN30 reliant la daïra d’Ouacifs à la wilaya de Bouira, est coupée à la circulation suite au cumul de la neige au niveau du col Tizi Kouilal. Même constat pour la route communal qui relie Ait-Mahmoud au village Thaourirt-Moussa, coupée à la circulation suite à l’affaissement d’un terrain. Quant au CW253, il est coupé à la circulation, suite au glissement de terrain et au débordement d’un Oued au niveau du village Ait-Aïssa.

Samira Bouabdellah-La Dépêche de Kabylie

Cookies