PDA

Voir la version complète : Louisa Hannoune: “L’attaque d’In Amenas a été actionnée par l’Occident”


Massnsen
29/01/2013, 11h41
Elle qualifie les multinationales d’“appendices internes” qui exercent également des pressions sur l’État algérien pour revenir sur ses décisions souveraines prises ces dernières années.

Fidèle à sa ligne politique, la porte-parole du Parti des travailleurs (PT), Louisa Hanoune, n’y est pas allée par quatre chemins pour qualifier l’attaque terroriste du site gazier d’In Amenas “d’attaque contre l’Algérie ciblant notre souveraineté”. “Cette attaque-là n’est pas un acte terroriste comme ceux que nous avons connus durant la tragédie nationale, mais c’est bel et bien une attaque actionnée par l’Occident et les multinationales contre l’Algérie”, a-t-elle insisté, hier, au Forum de Liberté, saluant au passage la réaction des autorités algériennes qui ont su déjouer ce traquenard. Pour elle, les USA, la France et le Qatar sont les responsables directs de cette attaque dont la visée est d’embourber l’Algérie dans la guerre que mène la France au Mali, sous le prétexte de lutter contre le terrorisme.
Un “alibi” auquel ne croit pas Mme Hanoune, elle qui juge que l’objectif de la France, protégée par les USA, n’est autre que celui de s’accaparer des richesses que recèlent le Mali et toute la région du Sahel dont les gisements d’uranium se trouvant au Niger. “C’est une guerre d’occupation-pillage, et le prétexte de lutte contre le terrorisme avancé par les Français n’est qu’un alibi (…)”, a-t-elle martelé. Et Mme Hanoune de renchérir : “Le terrorisme est le produit des manipulations des multinationales (dans la région du Sahel), l’objectif des Occidentaux étant de relancer leur économie d’armement, notamment en ces temps de crise financière en Europe et aux USA.” Dans ce contexte, elle n’écarte pas l’implication de la firme britannique, British Pétroleum (BP), dans l’attaque terroriste du site gazier d’In Amenas qu’elle exploite en partenariat avec Sonatrach !
“Oui, nous avons déjà reçu plusieurs rapports des travailleurs sur cette entreprise, faisant état de ses tentations d’avoir des tentacules dans la société civile”, a-t-elle révélé, accusant les multinationales d’agir dans le Sud algérien hors du cadre des lois. Aussi, elle reproche à ces multinationales d’avoir constamment cherché à assurer par elles-mêmes la sécurité de leurs entreprises dont sont chargées des sociétés privées de gardiennage algériennes. Outre les pressions étrangères, Hanoune qualifie les multinationales d’“appendices internes” qui exercent également des pressions sur l’État algérien pour revenir sur ses décisions souveraines prises ces dernières années. Elle citera, entre autres, la sainte règle des 49/51%, ou encore la nouvelle orientation économique visant à freiner le processus des privatisations engagées durant les années 1990.
La porte-parole du PT n’épargne pas, dans ses attaques, certains experts et autres opérateurs privés nationaux qu’elle accuse d’être des “relais” de ces multinationales. Selon elle, l’attaque d’In Amenas serait, par ailleurs, liée à la volonté de l’Algérie de s’orienter vers l’exploitation du gaz de schiste dont le potentiel, soutient-elle, est supérieur à celui des USA qui détiennent à présent le monopole dans ce domaine. Ceci est d’autant plausible, dit-elle, que cette attaque a coïncidé avec le débat ouvert à l’APN, sur le projet de loi sur le gaz de schiste qui, selon elle, “contrarie les multinationales”.

“Le président avait donné l’ordre à l’ANP”
Interrogé sur le silence observé par le chef de l’État pendant et après les évènements d’In Amenas ayant secoué presque le monde entier, Mme Hanoune, dont le soutien à Bouteflika n’est plus un secret pour personne, ne veut pas en faire cas. Si elle a reconnu qu’“il y avait plus que des insuffisances, des inconséquences, voire des bourdes en matière de communication”, elle juge que “cela ne va pas réduire de la réussite de l’État et l’armée dans la gestion de cette attaque”.
Selon elle, c’est “Bouteflika qui avait donné l’ordre à l’ANP d’intervenir à In Amenas et exécuter cette opération des plus réussies dans le monde”. Chose que le Premier ministre avait pourtant du mal à affirmer lors de sa conférence de presse tenue à l’issue de cette affaire. Sellal, rappelons-le, s’était contenté de dire que le Président “avait suivi cette attaque de bout en bout”, avant de rendre hommage au commandement militaire qui a mené cette opération. Pour Louisa Hanoune, il est “normal” que Sellal rende hommage aux responsables militaires, mais “c’est le Président qui prend la décision”. C’est aussi le Président qui avait adressé un message d’encouragement aux Verts qui se trouvaient, au moment de l’attaque d’In Amenas, en Afrique du Sud où ils participent à la CAN…

“Qui n’est pas d’accord avec Bouteflika n’a qu’à se présenter aux élections”
Mme Hanoune rappelle que cela fait déjà quelque temps depuis que Bouteflika avait choisi de rompre avec les discours publics. Néanmoins, elle trouve “anormal” qu’il ne s’exprime pas sur certaines questions le concernant parfois personnellement.
L’allusion est faite ici à la “clientèle” de Bouteflika, dont ces nombreuses personnes s’exprimant publiquement en son nom. “Il est vrai que ces gens sont légion, et ce n’est pas normal que Bouteflika ne s’exprime pas par rapport à cela ; il devait parler pour clarifier sa position”, a-t-elle concédé.
Interpellée sur la question d’un quatrième mandat pour Bouteflika, Mme Hanoune a soutenu que “les données actuelles ne font pas dire qu’il ne serait pas intéressé. Cependant, il reste le seul habilité à parler de sa candidature ou pas. Une chose est sûre, c’est que le PT n’est pas pour le principe d’alternance ; nous revendiquons plutôt le principe de révocabilité des élus. Et celui qui n’est pas d’accord avec Bouteflika n’a qu’à se présenter aux prochaines élections”, a-t-elle commenté. Elle s’adresse, notamment, à Abou Djerra Soltani et aux présidents des partis réunis récemment au siège du MSP, où ces derniers avaient exprimé leur opposition à un quatrième mandat pour Bouteflika.

“La révision de la Constitution ne sera pas approfondie”
Abordant le sujet de la révision de la Constitution prévue au courant de cette année, la première dame du PT a affirmé avoir été récemment reçue par le Premier ministre, instruit par le Président pour convoquer les responsables des partis politiques afin de les sonder sur cette question précise. Lors de cette rencontre, Louisa Hanoune aura appris que la révision de la loi fondamentale du pays ne sera pas approfondie.
“Sellal m’a informée qu’il n’y aura pas une révision approfondie de la Constitution et que la nature du régime politique restera inchangée. Il s’agira d’un léger lifting qui touchera notamment les aspects liés aux libertés”, a-t-elle révélé, ajoutant que cette révision est imminente.
“Certes, le PT est contre la révision de la Constitution pour cette année. Nous ne voulons pas que cette révision soit soumise à l’actuelle assemblée où siègent des affairistes. Mais force est de constater que l’Algérie est guettée par les USA. Il y a de fortes pressions qui s’exercent contre notre pays concernant, d’une part, cette révision de la Constitution et l’élection présidentielle, d’autre part. Cette année s’annonce donc charnière pour l’Algérie”, a-t-elle estimé affirmant l’engagement de Bouteflika à procéder à cette révision au courant de l’année.
N’empêche, la porte-parole du PT n’a pas manqué l’occasion de présenter au Premier ministre ses propositions concernant cette révision.
Elle citera, entre autres, son exigence à maintenir les articles 1 et 17 de la Constitution portant respectivement sur la nature républicaine du pays et la propriété publique.

Farid Abdeladim, LIBERTE

En plus de sa paranoïa avérée, Louisa nous sert encore sa brosse habituelle pour Bouteflika. Pauvre de nous qui sommes réduit à voir en une telle opportuniste, une opposane au régime.

J'espère qu'elle continuera à bénéficier de billets en première classe chez Air Algérie, payé par les travailleurs qu'elle semble tant chérir !

Histo
29/01/2013, 13h07
La porte-parole du PT n’épargne pas, dans ses attaques, certains experts et autres opérateurs privés nationaux qu’elle accuse d’être des “relais” de ces multinationales. Selon elle, l’attaque d’In Amenas serait, par ailleurs, liée à la volonté de l’Algérie de s’orienter vers l’exploitation du gaz de schiste dont le potentiel, soutient-elle, est supérieur à celui des USA qui détiennent à présent le monopole dans ce domaine. Ceci est d’autant plausible, dit-elle, que cette attaque a coïncidé avec le débat ouvert à l’APN, sur le projet de loi sur le gaz de schiste qui, selon elle, “contrarie les multinationales”.

Qu'est ce qu'il faut pas lire comme connerie ... si il y a bien des gens qui pousse pour l'exploitation du gaz de schiste c'est belle et bien BP.

Massnsen
29/01/2013, 13h18
Qu'est ce qu'il faut pas lire comme connerie ... si il y a bien des gens qui pousse pour l'exploitation du gaz de schiste c'est belle et bien BP

Qu'elle dise des inepties c'est une chose, et on est habitué à ça de sa part maintenant. Mais que LIBERTE les transcrive tel quel dans leur édition me pousse à penser qu'ils veulent aussi se foutre de sa gueule !

Iberius
29/01/2013, 20h43
Cette figure a perdu toute crédibilité politique, comme la très grande majorité de nos "gouvernants"... Quel niveau ! :cry:

raselhamra
29/01/2013, 20h48
En tout cas moi j'en raffole de ce genre de commentaires venant de Hannoun, elle aime son pays et le défend bec et ongles, je peux aussi lui pardonner ses "errements" mais ça fait partie du jeu politique et ça lui va bien.:mrgreen:

Iberius
29/01/2013, 20h51
Tu dis ça car c'est une coco si elle était du FLN tu aurais déchainé ta fougue sur elle ! C'est une cireuse de chaussure, elle n'a aucune crédibilité politique, opportuniste en plus...

KHORE
29/01/2013, 22h48
HANOUNI a toujours été très clairvoyante et bien renseignée.

elle a une "kebda" très sensible pour son BOUTEF qui le lui rend bien. Raison pour prendre au sérieux tout ce que dit notre battante.

alessandro
02/02/2013, 22h33
son hypothèse parait plausible, BP qui fait sauter le site et décampe sans s'affranchir de ses engagements tout en réclamant indémnités et autres ...

cette opération terroriste est doublée d'une opération d'intelligence économique, ils sont où nos experts, la "task force" de Temmar et les conseils supérieurs et commissions et blabla, l'ANP a fait son boulot, maintenant il faut prendre le relais, les gars vous dormez dans vos bureaux.

absent
03/02/2013, 07h42
l’objectif des Occidentaux étant de relancer leur économieDans tout ce qu'elle dit, que çà soit vrai ou faux, les occidentaux sont non seulement pragmatiques, mais aussi et surtout opportunistes à outrance.

Que ces événements soit ou pas téléguidés par les occidentaux, ces derniers savent tirer profit de toutes les situations, surtout lorsque le pays victime est mis en difficulté et en situation de faiblesse.

C'est un jeu d'échec, où les occidentaux essaient de repositionner leurs pions pour récolter le maximum de bénéfices. Et en tant de crise économique, c'est encore plus.

Le fait que l'assaut à In Amenas a été fait très rapidement, nous a éviter pas mal de pressions des occidentaux, et une meilleure liberté d'action. Et de toute façon, les autorités algériennes n'avaient que 2 choix.

Elles ont choisit le moins pire ! Et heureusement d'ailleurs !

Maintenant, tout ce qui se dit n'est que pures supputations et personne ne sait vraiment ce qui se joue actuellement dans les coulisses.

Mais les pressions sur l'Algérie, elles, sont toujours là. Elle est donc toujours en ligne de mire !

C'est à l'Algérie et aux algériens de savoir protéger leurs propres intérêts et de ne pas baisser la garde !

Fouad
03/02/2013, 08h42
Ce n'est pas la négligence des Algériens qui a, surtout, permis cette orchestrations; Comment plusieurs véhicules de voyous armés jusqu'au dents ont pû arriver sans encombre et en plein jour jusqu'au complexe gazier ou ils ont trouvé, devant le portail, un simple agent de sécurité qui s'est fait canardé à bout portant (Allah yarrahmou)!!!!?????
Un périmètre sensé être plus que sécurisé, et ou même le simple citoyen civil ne peut circuler sans laisser passer, offre un pareil spéctacle s'est tres inquiétant!!
Alors avant d'accuser toujours l'ennemi extérieur, commençons par balayer devant notre porte en instituant la sanction positive en même temps que la sanction négative!!
Chez nous, tous nos responsables défendent leurs privilègent mais ne rendent à aucun moment compte de leurs nombreuses connerie qui coutent tres cher à la Nation!!!!!!!!!
J'espere qu'une sérieuses vat suivre pour déterminer les responsabilités de chacun.

KHORE
03/02/2013, 19h13
son hypothèse parait plausible, BP qui fait sauter le site et décampe sans s'affranchir de ses engagements tout en réclamant indémnités et autres ..



s 'il y a des occidentaux qui ne sont pour rien c'est bien les Anglais
CAMERON a de suite été choqué par l'attentat et la tournure des énévements. L'Anglize de se doutaient de rien. Ensuite le déplacement du même Premier Ministre est limpide. BP restera en Algérie dans des conditions de sécurité à revoir , en cas de nouveau rapts dans une concertation entre tous les pays concernés.

le déplacement du Ministre des AE des SAOUD va dans le sens de celui du Ministre anglais. Les wahabites qui ont d'mmenses champs à protéger ne sont pas pour des actions terroristes sur les lieux de leur source de vie et apporteront leur contribution pour aider BOUTEFLIKA,

alessandro
04/02/2013, 00h24
s 'il y a des occidentaux qui ne sont pour rien c'est bien les Anglais

s 'il y a des occidentaux qui y sont pour tout c'est bien les Anglais

Massnsen
04/02/2013, 10h22
Dans tout ce qu'elle dit, que çà soit vrai ou faux, les occidentaux sont non seulement pragmatiques, mais aussi et surtout opportunistes à outrance.

Ah, ça veut dire qu'elle a raison même quand elle a tort ?

Que ces événements soit ou pas téléguidés par les occidentaux, ces derniers savent tirer profit de toutes les situations, surtout lorsque le pays victime est mis en difficulté et en situation de faiblesse.

C'est un jeu d'échec, où les occidentaux essaient de repositionner leurs pions pour récolter le maximum de bénéfices. Et en tant de crise économique, c'est encore plus.

Les grands manie-tout de cette affaire sont toujours les bienvenus et reçus en grande pompe à Alger. Ils y sont encore passés après l'attentat. Les saoudiens et les qataris sont les "frères" qui financent le terrorisme dans le but d’asseoir un wahhabisme et un islam rétrograde chez nous.

Massnsen
04/02/2013, 10h26
s 'il y a des occidentaux qui ne sont pour rien c'est bien les Anglais

Toujours dans le secret des dieux à ce que je vois !



le déplacement du Ministre des AE des SAOUD va dans le sens de celui du Ministre anglais. Les wahabites qui ont d'mmenses champs à protéger ne sont pas pour des actions terroristes sur les lieux de leur source de vie et apporteront leur contribution pour aider BOUTEFLIKA,

Les Saoudiens et les Qataris sont les premiers à se réjouir de coups portés à l'Algérie. Les saoudiens ont mis des années avant de soutenir l'algérie contre la france pendant la guerre.

Le seul but de la visite de leur ministre des AE est de convaincre Alger de lâcher Bachar El Assad.

citoyen
04/02/2013, 20h04
>>>L’attaque d’In Amenas a été actionnée par l’Occident

C'est quoi le mobile du crime ?

Si c'est les richesses, ils ont déjà une part non négligeable, et le reste ils peuvent le prendre s'ils veulent.

Franchement je ne vois aucun empêchement qui peut empêcher aujourd'hui les occidentaux de prendre ce qui reste comme richesses algériennes et les exploiter à leur guise ?

Le pays dépend à 98% de ses recettes en devises sur ces mêmes richesses, un karem de quelques mois (aucun pays ne nous achètera notre gaz et pétrole) et un embargo total entrainerai le pays dans le chaos, nous ne sommes pas l'iran tout de même.

Cette hanoune a appris à faire du populisme bête mais s’affranchit d'une logique toute aussi bête.

Iberius
04/02/2013, 23h53
s 'il y a des occidentaux qui y sont pour tout c'est bien les Anglais

En lisant cette phrase je suis partagé...
C'est à la fois vrai, les british ont été l'une des principales puissance impérialiste les siècles passés, leur intervention en lybie prouve que leur ardeur en ce sens n'est peut-être pas passé, ils maintiennent une forte pression sur les gisements pétroliers lybiens et agissent fortement sur le gouvernement de ce pays, tout comme les italiens, premiers colonisateurs de ce pays...

et secondo je me dis également que pendant la décennie noire l'Algérie a été placée au ban des nations, jugée infréquentable par les gouvernements occidentaux. On se souvient comment le gouvernement tentait pour briser cette embargo de fait, par exemple en tentant de faire revenir des compagnies comme Air France, British Airways, Alitalia... Il ne faut pas cracher dans la soupe, se souvenir de la terrible période des années 90, les algériens ont beaucoup souffert dans leur chaire et leur peau pour que le pays regagne la vie des nations, il est très difficile pour une nation de survivre seule face au monde entier, aussi s'ils (les états étrangers) proclament un embargo économique (pétrolier, gazier) sur le pays, il est à parier que la situation se dégraderait très rapidement, pour tout le monde, le chaab et plus encore pour les institutions étatiques, tout sera balayé en un rien de temps...

fennec68
05/02/2013, 17h07
D'accord avec toi , commençons à avoir des ministres compétents et patriote et ont craindra moins les pressions extérieur

Cookies