PDA

Voir la version complète : Misère sociale à Oran : Bagarre entre Algériens et migrants africains


Page : [1] 2 3 4

zek
30/01/2013, 13h29
La scène qui s’est déroulée à Oran, au quartier Akid-Lotfi, pourrait relever d’un banal fait divers et perçue vraisemblablement ainsi, mais à bien y regarder, elle révèle ce qu’il peut y avoir de plus sombre, de plus choquant et d’inquiétant dans la société.

Et pour cause, le rond-point de la station-service du quartier Akid-Lotfi (ex-Fernand-ville) est depuis des années le point de chute de dizaines de manœuvres journaliers venant des quatre coins de la wilaya et même de plus loin, dans l’espoir de dénicher une journée de travail “à la tâche”.

Une sorte de marché d’hommes vendant leur force de travail aux plus offrants et quel que soit le travail, généralement décharger des conteneurs, des camions de matériaux de construction ou encore porter des sacs de ciment.

Dès les premières lueurs de l’aube, ces hommes n’ayant aucune qualification, vivant quasiment en marge de la société car beaucoup ont laissé au village ou au douar leur famille, guettent ainsi “le patron” qui viendra choisir deux, trois ou quatre d’entre eux pour gagner une maigre pitance qui ne dépassera pas les 2 000 DA la journée.

Une journée qui au mieux ne se répétera pas plusieurs fois dans la semaine. Parfois, il suffit qu’un recruteur arrive pour que son véhicule soit littéralement pris d’assaut.

Hier, l’assaut a été donné par un groupe de migrants africains qui sont venus chercher, eux aussi, une journée de tâche comme hommes de peine. Mal leur en a pris puisque des Algériens les agresseront brutalement avant qu’une bagarre n’éclate à coups de blocs de pierre. Les migrants ont été chassés et pourchassés, accusés de venir prendre le gagne-pain des Algériens.

“Ils viennent ici, ils nous bousculent et nous écartent pour prendre nos places ; ils n’ont rien à faire ici, ils doivent partir”, lâche un homme, la trentaine, approuvé par le silence de ses camarades. Au moment des faits, un employeur du jour désapprouve et réagit : “Oui, mais il ne fallait pas leur faire ça ! Allach hgartouhoum”, lâche-t-il. Le cercle des chômeurs et des journaliers s’agrandit et tout le monde se met à parler et tente de justifier la scène ; la tension monte.

Le besoin de travailler pour s’assurer durant quelques jours un minimum vital, du pain, un litre de l’ben ou quelques portions de fromage.
Voilà la seule perspective de ces hommes, alors que pour mettre de côté un peu d’argent pour la famille, il en coûtera des heures de travail.

Les migrants, face à la charge, se sont repliés plus loin, s’agrippant à leurs sacs en plastic renfermant peut-être tous leurs effets. Mais une fois la bataille passée, ils reviendront, car pour eux aussi, il s’agit, au rond-point Akid-Lotfi, de s’assurer de quoi manger, de quoi vivre dans un pays qui devait être une porte de sortie vers un ailleurs plus clément.

Ils joueront encore des coudes, se serrant les uns contre les autres, pour faire face, résister et arracher leur journée de tâcheron.

D. LOUKIL
Liberté

DocRemady
30/01/2013, 13h38
ils sont tous a plaindre
mais pas au point d'agresser de pauvres malheureux qui ne cherchent qu'a survivre, le même scénario aurait pu se passer outre mer pour les nôtres, et là on crie au racisme

Massnsen
30/01/2013, 13h39
Qui a dit que les algériens étaient racistes ?

MOMS13
30/01/2013, 13h54
a ne plus rien comprendre je sais que dans certaine villes d algerieon est en penurie de main d oeuvre batiments agricultures j arrive pas a comprendre ce pays .il y en qui disent que les jeunes refuse du travaille et d autres qui disent il n y a pas de travaille:rolleyes:

absent
30/01/2013, 14h41
MOMS13 a dit:
a ne plus rien comprendre je sais que dans certaine villes d algerieon est en penurie de main d oeuvre batiments agricultures j arrive pas a comprendre ce pays .il y en qui disent que les jeunes refuse du travaille et d autres qui disent il n y a pas de travailleDésolé, les vrais ouvriers qualifiés tu les trouve rarement dans ce genre de rond-point!

J'en ai fait l'amère expérience. Et j'en ai bavé !

J'ai fait travaux dans ma maison, qui devait durer initialement 6 mois au maximum !
Mais finalement, ils ont durés 3,5 ans. Pourquoi ?

Les chantiers en cours de construction se comptent par dizaines de milliers dans chaque ville Algérienne. Toutes les villes et les villages sont ainsi défigurées par ces chantiers "éternels' !

Alors comment expliquer les retards dans ces constructions ? Est-ce la pénurie de main d'oeuvre ?

A vrai dire, il n'y a pas beaucoup de vrais maçons en Algérie.
Les maçons vraiment qualifiés se font très très rares. La plupart tiennent des chantiers, 1 ou 2 ans pour pouvoir se libérer.
D'autres, moins sérieux, tiennent 3, 4, 5 chantiers à la fois, sans avoir la capacité de les finir tous. Alors, bonjour les retards !!!

D'autres encore (plus nombreux), se déclarent maçons, alors qu'ils ne connaissent même pas les rudiments de la maçonnerie.

Quand tu les abordent, ils te disent avoir assez d'expérience pour effectuer tes travaux et te propose des prix faramineux. Malgré çà, tu arrives à accepter leur prix, pensant qu'ils sont assez chers vu leur compétences. Mais, tu ne te rends compte du pot-aux-roses, que 2 à 3 semaines après.
Les plus malins d'entre eux (et plus escrocs :evil:), te demandent des avances pour acheter l'outillage, commencent les travaux, encaissent le maximum d'argent sans avoir fait grand chose.
Et le moment où tu te rends compte de la supercherie, ils partent et te laisses sur la paille !
D'ailleurs, ils peuvent abandonner même leur outillage, si tu verrouilles le chantier. Quoique, c'est toi que tu les leur as acheté ! :22:

Et rebelotte des arrêts de chantiers de plusieurs semaines à chercher d'autres maçons !
Alors, pour les ouvriers de chantiers, c'est exactement pareil.

Par conséquent, ces pseudos-maçons et leurs ouvriers en Algérie, tu les trouvent en train de trimballer de chantier en chantier, une semaine par çi, 2 jours par là, en train de déplumer ainsi leurs cibles.

Tous ces problèmes existent à cause d'un manque flagrant de main d'oeuvre qualifié dans le bâtiment en Algérie. D'ailleurs, toutes les entreprises du bâtiment accusent des retards considérables à cause de çà. La plupart d'entre elles, ferment boutique, à cause des pénalités de retard (sauf des fois où ils arrivent à glisser la patte :evil:).

prenpalatete
30/01/2013, 14h48
@Sid

C'est pour cela que certains petits malins débauchent les chinois des chantiers publics pour les faire travailler chez eux.

sinia
30/01/2013, 15h08
J'ai fait travaux dans ma maison, qui devait durer initialement 6 mois au maximum !
Mais finalement, ils ont durés 3,5 ans. Pourquoi ?


tu as fais une mauvaise estimation du temps des travaux..

traks
30/01/2013, 16h25
tu as fais une mauvaise estimation du temps des travaux..

non il a juste cru un algerien li galou "6 mois"...en langage de branq algerien ça veut dire ...4 ou 5 ans...

absent
30/01/2013, 17h48
sinia a dit:
tu as fais une mauvaise estimation du temps des travaux.. Ca se voit que tu n'as jamais essayé de faire de l'autoconstruction en Algérie.

D'un autre coté, tu as raison.

Vu que je n'ai pas estimé le temps où le chantier était à l'arrêt (4/5ème du tps) à attendre ces fameux maçons, ni le temps où mon moral était tombé aux raz des maquettes à cause des malfaçons et des escrocs.

Un chose est sûre :

Celui qui voudra faire de l'autoconstruction en Algérie, doit d'abord tomber sur la perle rare, puis de s'armer d'énormément de patience ...et, biensur, de gros paquets de billets de banque ... :mrgreen:

MOMS13
30/01/2013, 17h53
le mieux c est de constriure petit a petit il ne faut pas etre presse ou achete deja construie :22:

absent
30/01/2013, 18h08
MOMS13 a dit:
le mieux c est de constriure petit a petit il ne faut pas etre presse ou achete deja construie :22:

Acheter déjà construit ?

le problème est que c'est très très rare de tomber sur quelque chose qui correspond exactement à ce que tu veux. La majorité des maisons que j'ai visité, sont soit des labyrinthes, soit de gros buildings à plusieurs étages en béton, à un prix astronomique.

De plus, étant donné qu'il est très facile de maquiller les malfaçons graves ( et que nos maçons font le plus normalement du monde :evil: !), tu ne sauras jamais comment sont faites tes semelles, tes fondations, tes pilliers, tes dalles, ton réseau sanitaire, ...etc !

Tu achètes donc à tes risques et périls ! C'est pile ou face !

Tu as entièrement le choix !

Pour ma part, je n'ai pas voulu courir le risque, en plus du prix à l'achat qui est bien au dessus de mes capacités.

Bachi
30/01/2013, 18h11
3 ans et demi c'est vraiment beaucoup...
quelle surface habitable? combien ca t'a couté?

absent
30/01/2013, 18h16
@Bachi

140 m bati sur un terrain de 480m2, 1 niveau 1/2 construit + Rdc. Surface habitable 220 m2.

J'ai fait de grosses modifications. Donc, je ne saurais pas te dire le cout global des travaux, ni même que çà soit très parlant pour toi !

Pour le délai, le chantier était la majeure partie du temps à l'arrêt, par manque criant de main d'oeuvre qualifié.

Voilà !

MOMS13
30/01/2013, 18h45
il faut toujours construire sous la surveillance d une connaissance pas de confiance .le mieux c est de construire petit a petit je sais que la main d oeuvre et la matiere est de plus en plus chere mais c est peut etre mieux comme ca

djet 7
30/01/2013, 19h41
une maigre pitance qui ne dépassera pas les 2 000 DA la journée.
----------------------------------------------------------------------------
2000 da est une maigre pitance? C'EST 60000da par mois

KHORE
30/01/2013, 20h29
dans cette bagarre de Fernand ville, déclenchée par des jeunes organisés, n'y a t il pas un acte volontaire destiné à rappeler aux chefs de guerre maliens que s'en prendre aux pauvres arabes restés chez eux ...

fil blad en matière de mouvement de rue , rien n'est spontané et là où il ya un attroupement les services de sécurité veillent.

Maya's Lullaby
30/01/2013, 23h30
ils doivent être expulsés, il faut fermer les frontières, construire des murs electrifiés, sinon on va être envahi comme en France
notre taux de natalité est faible, et si on en laisse entrer, on va être foutu et notre peuple disparaitra

MOMS13
31/01/2013, 05h55
tu est mechante:73:

sinia
31/01/2013, 09h07
Ca se voit que tu n'as jamais essayé de faire de l'autoconstruction en Algérie.

peu importe...
ce qui est sur..c'est que si tu avais estimé à quelques mois..et que ça a pris quelques années...tu pourras evoqué toutes les raisons que tu veux...

la conclusion...sera toujours la même..
tu a très mal estimer les temps de travaux...

car quand on fait des gros oeuvres..on prend en compte ce type de paramaetre..spécifique..surtout concernant le planning...

donc ta réponse te concerne...tu n'as jamais essayé de faire de l'autoconstructuion en Algerie..

sinia
31/01/2013, 09h08
@Maya..

tu as un bon discour d'extreme droite europpéen..ou de parti fachiste..

Mounir2008
31/01/2013, 12h11
Le besoin de travailler pour s’assurer durant quelques jours un minimum vital, du pain, un litre de l’ben ou quelques portions de fromage.
Voilà la seule perspective de ces hommes, alors que pour mettre de côté un peu d’argent pour la famille, il en coûtera des heures de travail.

Et pendant ce temps, Amar Saidani ex-président de l'APN, debarqué par Bouhef pour vol ( il a detourné la somme astronomique de 3000 Milliards!!! destinés aux wilayas du sud dans le cadre du programme PNDRA) accorde interview sur interview et desserte sur la situation du FLN...

absent
31/01/2013, 12h29
@sinia

Avec quelle manque de modestie et d'humilité, tu me réponds ?!

Un marrocci qui nous donner des leçons dans un environnement où il ne connait fichtrement rien ?!

Eh ben dit-donc !?

adame
31/01/2013, 12h32
ils doivent être expulsés, il faut fermer les frontières, construire des murs electrifiés, sinon on va être envahi comme en France
notre taux de natalité est faible, et si on en laisse entrer, on va être foutu et notre peuple disparaitra


T'es serieuse Baya?même Marine lepen n'aurait pas dit mieux.Ces gens là ont fuit la misère, la guerre chez eux.De quel droit doit-on les traiter ainsi.
T'es adherente au front national?

sinia
31/01/2013, 12h46
Avec quelle manque de modestie et d'humilité, tu me réponds ?!


Pourquoi?? de quelle humilité ou de modestie...tu me parle??

Il s'agit de la vérité: il y a un fait..et je te donne mon avis sur celui ci..sans que l'humitlité ou la modestie ne soit concernée.

Un marrocci qui nous donner des leçons dans un environnement où il ne connait fichtrement rien ?!

Eh ben dit-donc !?

ah..et qu'est ce qui te permet de faire de telles conclusions?

tu aurais des info sur moi??

tu sais si j'ai de l'experience ou pas en la matière..

Effectivement si tu analyse de la même manière..tes prévisions de planning pour la construction..on peut comprendre..pourquoi cela a glissé ..legerment...

après peut être que la verité..te gene un peu ..mais ce n'est pas grave...ça s'appel acquerir de l'experience...

prenpalatete
31/01/2013, 14h24
@Traks
non il a juste cru un algerien li galou "6 mois"...en langage de branq algerien ça veut dire ...4 ou 5 ans...

même le temps n'est pas épargné par l'inflation!!!!:lol:

absente
31/01/2013, 14h29
Et pour cause, le rond-point de la station-service du quartier Akid-Lotfi (ex-Fernand-ville) est depuis des années le point de chute de dizaines de manœuvres journaliers venant des quatre coins de la wilaya et même de plus loin, dans l’espoir de dénicher une journée de travail “à la tâche”.

Une sorte de marché d’hommes vendant leur force de travail aux plus offrants et quel que soit le travail, généralement décharger des conteneurs, des camions de matériaux de construction ou encore porter des sacs de ciment.

Je ne pensais pas que ce genre de scène existait en Algérie !!

prenpalatete
31/01/2013, 14h55
faut pas croire que c'est le marché à esclaves!juste un point de rencontre comme il en existe pour les vendeurs de voiture à la sauvette,des marchés informels comme il en existe partout en Algerie.

absent
31/01/2013, 15h04
mazmazelle a dit: (http://www.algerie-dz.com/forums/member.php?u=76855)
Je ne pensais pas que ce genre de scène existait en Algérie !! Ca se voit que tu ne vis pas en Algérie mazmazelle (http://www.algerie-dz.com/forums/member.php?u=76855) ?!

C'est pour çà !

Fernand-ville est devenu un grand quartier du coté Est d'ORAN, où pilulent des centaines de chantier de villas et des buildings en perpétuel construction. Et ceci dure depuis des dizaines d'années déjà.

La main d'oeuvre non qualifié existe, et elle vient non seulement de toute l'Oranie, mais aussi des autres régions du pays, ainsi que des pays du sud.

La main d'oeuvre locale qualifiée est très très rare, surtout avec la grosse demande des entreprises qui travaillent sur les gros chantiers étatiques (Hai Essabah, Bir El jir, El Otmania, EsSenia, ...Tram, Ouvrages d'art, chantier naval...etc).

Alors, les particuliers se rabattent soit sur ces ouvriers non qualifiés (comme ceux qui viennent à ce carrefour tous les matins), soit sur certains ouvriers chinois, ou marocains qui 'osent' travailler au noir !

Voilà !

absente
31/01/2013, 15h09
@ Merci Sidmark, justement je vis en Algérie mais je n'ai jamais vue ça !! C'est ce qui m'a étonné aussi !! mais je suppose que cela se passe que dans certaines villes seulement !!

absent
31/01/2013, 15h20
A mon avis, si tu n'as pas rodé dans les villes algériennes, tu t'en apercevras même pas.

Personnellement, j'ai vu çà dans d'autres villes algériennes, et pas seulement à Oran (Sidi Belabes, Saida, Sig, Mascara, Maghnia, Relizane, Chlef ..etc)

En fait, chaque ville comporte un endroit où tu peux trouver ce genre d'ouvriers non qualifiés ! Surtout dans les quartiers en cours de construction.

Par contre, dans un pays comme le maroc (du moins pour les villes que j'ai visité comme Meknès, Taza, Casa Oujda...), il y a des endroits où on trouve vraiment des vrais ouvriers qualifiés (maçons, plombiers, électriciens ...etc) avec leur matos en train d'attendre leurs clients.

C'est pour dire qu'on a un vrai manque dans ce domaine, et qu'il n'y a pas des formations professionnelles adéquates en Algérie.

Cookies