PDA

Voir la version complète : Belkhadem destitue du fln


Page : [1] 2

SamyBey
31/01/2013, 16h02
selon tsa et el watan ,
Les membres du comité central (CC) du parti du Front de libération nationale ont retiré leur confiance à Abdelaziz Belkhadem en sa qualité de secrétaire générale du parti.
160 membre du CC ont voté en faveur du retrait de confiance contre 156 pour son maintien à la tête du parti lors du vote qui a enregistré 7 bulletins nuls.

mister-T
31/01/2013, 16h05
il l'ont fait finalement !!
c'est la fin d'une époque quand meme

SamyBey
31/01/2013, 16h07
mister-T : on peut dire que l'Algerie avance dans le chemin de la démocratie une destitution sans grand grabuge !

Mais à qui profitera cette destitution?

absent
31/01/2013, 16h07
Tant mieux !

On veut des jeunes maintenant !

Du sang neuf !

Mais pas d'opportunistes !

bledna
31/01/2013, 16h10
Bon débarras

mister-T
31/01/2013, 16h16
@samybey
et bien je trouve que c'est une belle leçon de démocratie !!

néanmoins le FLN est un parti tentaculaire extrêmement bien implanté sur l'ensemble du territoire ALGERIEN , et désormais ses orientations vont avoir de sérieux impactes

une chose est sur l’influence de boutef a pris un sérieux coup depuis in amenas pour ne pas dire "le coup fatal" , pour voir le FLN (fidèle parti de tous les présidents) contrecarrer les volontés les manœuvres et le forcing de boutef , c'est de l'inédit et des choses vont changer ! wait & see

Fouad
31/01/2013, 17h01
Enfin, le symbole de la médiocrété est parti!!!!!!!
Et dire que ce Monsieur à remplacé des hommes comme MEHRI ou BENFLIS; quelle décadence!!!!!
Le changement oui et mille fois oui mais en mieux pas en pire!!!!!!!!

absent
31/01/2013, 17h05
mais pourquoi il a été destitué?

vivalgerie2002
31/01/2013, 17h10
Ce bouc va sortir de son élevage , quand un animal est sur excité dans un troupeau on lui fait castrer ses ******** .!!:rolleyes:

KHORE
31/01/2013, 17h12
selon Jeune Afrique, trois hommes ont contribué à cette mise à l'écart


ZIARI , MESSAHEL et SAIDANI

vu que les deux premiers sont des hommes fidèles au Président, faut admettre que BOUTEFLIKA cautionnait la démarche. MESSAHEL que l'on dit très proche de lui ne pouvait s'en prendre à BELKHADEM sans y être encouragé.

le FLN est en voie d'être rangé dans le placard de l'Histoire et céder la place à un parti contemporain.

156 voix contre 160 , la partie a été rude.

KHORE
31/01/2013, 17h24
mais pourquoi il a été destitué?


pour moi , le reproche majeur que ses adversaires est son intention d'islamiser le FLN historique pour s'attirer la symathie des radicaux et surfer sur la religion fonds de commerce.

entre lui qui quotidiennement frotte son front sur le tapis et tous les autres responsables qui ne s'endorment qu'après avoir siroté leur verre de Chi Vasque...

j'avoue que pour un militant laic de l'ancien FLN qui est comme son nom l'indique "front" ou une coalition des différents mouvements nationalistes qui se sont regroupés pour mener la lutte contre l'occupant, voir les réunions tenues par BELKHADEM débuter par des versets du Coran et et interrompues aux heures de prière, m'indisposait. Je n'ai jamais jeté la pierre à ceux qui ne respectaient pas le régime musulman orthodoxe et toujours considéré le Français comme une langue précieuse de travail.

vivalgerie2002
31/01/2013, 17h29
Khpré : il s'agit d'une mise à l'écart d'un minable flniste, mais le suivant aura la même politique voire pire, tant que les instances de vote, les décisions ne sont pas prises pour évoluer les choses et apporter, contribuer à progresser, moderniser le parti, les projets ........etc, mais hélas les décisons prises sont tjrs pour caser un pote et pouvoir définir comment s’enrichir plus et rester le plus temps possible sur la chaise pour abuser de la république (corruption, détournements, abus des biens sociaux) c'est ce que l'on appelle FLN.

KHORE
31/01/2013, 18h11
il s'agit d'une mise à l'écart d'un minable flniste, mais le suivant aura la même politique voire pire, tant que les instances de vote, les décisions ne sont pas prises pour évoluer les choses et apporter, contribuer à progresser, moderniser le parti, les projets ........etc, mais hélas les décisons prises sont tjrs pour caser un pote et pouvoir définir comment s’enrichir plus et rester le plus temps possible sur la chaise pour abuser de la république (corruption, détournements, abus des biens sociaux) c'est ce que l'on appelle FLN.


si BOUHARA remplace BELKHADEM, tes craintes ne sont pas justifées. L'homme , ancien officier de l'ALN connu pour son courage et son abnégation a occupé différentes responsabiltés sans provoquer de vague.

Leq reproches qu'on peut lui opposer sont son âge. Il doit avoir celui de BOUTEFLIKA et son engagement militaire. Avec lui les criminels du DRS seront officiellement toujours considérés comme des militaires respectabes auquels l'Algérie doit sa survie.

Iska
31/01/2013, 19h13
FLN: retrait de confiance à Belkhadem

http://www.elwatan.com/img/trans.gif (http://www.elwatan.com/actualite/fln-retrait-de-confiance-a-belkhadem-31-01-2013-201640_109.php#)http://www.elwatan.com/img/trans.gif (http://www.elwatan.com/actualite/fln-retrait-de-confiance-a-belkhadem-31-01-2013-201640_109.php#)
le 31.01.13 | 16h32
Les membres du comité central (CC) du parti du Front de libération nationale ont retiré leur confiance à Abdelaziz Belkhadem en sa qualité de secrétaire générale du parti.


160 membre du CC ont voté en faveur du retrait de confiance contre 156 pour son maintien à la tête du parti lors du vote qui a enregistré 7 bulletins nuls.

Elwatan.com



Il sera remplacé remplacé par un autre dinausore, Bouhara ou un autre.

Il y a crepage de chichons c'est sûr et certain .

WOMAN
31/01/2013, 19h44
Ben Oui, c'était un honnête politicien, comment vous voulez qu'il ne soit pas destitué

citoyen
31/01/2013, 20h20
Des noms de remplaçants circulent déjà :
- Amar Saidani : un "inconnu" :mrgreen:, jeune dynamique et vivace surtout lorsque il fait vibrer le bendir.
- AbdelKrim Abada : un vieux de la vieille mais mal vu par el Mouradia
- Amar Tou : un proche du président
- Tayeb Louh : même gabarit que Amar Tou
- Boudjemaa Haichour : Un "jeune" loup enfin c'est relatif.
- Si Afif : un éleveur de dobermans
- etc


bref la crise du FLN c'est un peu la syrie en miniature :mrgreen:.

okba30
31/01/2013, 21h12
Mais qu'est ce qu'il a vouloir s'accrocher! il n'y a pas que le FLN dans la la vie.

AARROU
01/02/2013, 14h07
Iska
FLN: retrait de confiance à Belkhadem
Il sera remplacé remplacé par un autre dinausore, Bouhara ou un autre.
Il y a crepage de chichons c'est sûr et certain .

Il ne fait pas le poids devant Ouyahia pour les présidentielles !!!

mister-T
01/02/2013, 14h18
je verrais bien Benflis à la tete du partis , ce dernier à des ambitions présidentielles et sera un candidat de taille

Lombardia
01/02/2013, 19h57
iIgk97kUUt4

absent
01/02/2013, 22h34
Des noms de remplaçants circulent déjà :
- Amar Saidani : un "inconnu" , jeune dynamique et vivace surtout lorsque il fait vibrer le bendir.
- AbdelKrim Abada : un vieux de la vieille mais mal vu par el Mouradia
- Amar Tou : un proche du président
- Tayeb Louh : même gabarit que Amar Tou
- Boudjemaa Haichour : Un "jeune" loup enfin c'est relatif.
- Si Afif : un éleveur de dobermans
- etc

ça changera quoi au juste l'élection d'un autre vautour à la place de celui qu'il a précédé pour l'Algérie vu que c'est le parti au pouvoir "élu" depuis plusieurs années?

tamerlan
01/02/2013, 22h38
ABADA peut etre...ou le retour d'un ALI BENFLIS??????????:rolleyes:

saaid
01/02/2013, 22h50
un vrai mouton de sacrifice! Enfin une fin de facade d une époque s il n est pas sorti par la porte pour revenir par la fenerte

Pangeen
02/02/2013, 06h52
Ouyahia a eu plus de panache que lui ( Belkhadem ).

Tous ces vautours ne veulent pas lâcher prise combien même la proie a été bouffée jusqu'à l'os.

Qu'attendent-ils pour remiser à l'histoire le sigle FLN ?

P.

Serpico
02/02/2013, 11h05
Une purge au sein de l'ex ( et toujours )parti unique !

Donc il n' y a vraiment pas de quoi fouetter un chat.

Harrachi78
02/02/2013, 11h22
Et pourquoi donc serait-ce une "purge" ? Un SG a été débarqué par ses paires du CC de manière ordinaire et réglementaire, rien de plus normal ni de plus commun dans la vie d'un parti politique.

Moi, je trouve que c'est très bon signe que les choses soient faites dans la légalité et la transparence !

Serpico
02/02/2013, 12h12
Et pourquoi donc serait-ce une "purge" ? Un SG a été débarqué par ses paires du CC de manière ordinaire et réglementaire, rien de plus normal ni de plus commun dans la vie d'un parti politique.

Moi, je trouve que c'est très bon signe que les choses soient faites dans la légalité et la transparence !

Harrachi

Le mieux aurait été que cette "transparence" se reflète à l’échelon national en donnant les mêmes possibilités de chances aux autres tendances politiques complétement marginalisées car il n' y en a que pour le FLN et son clone le RND .....en attendant le futur ( et probable ) parti de Belkhadem et de ses ouilles car il n'est pas seul evincé d'où le terme de "purge" que j'ai utilisé et qui me parait adéquat!!!

Harrachi78
02/02/2013, 12h15
A "l'échelon national" dis-tu ? De quoi je me mêle au juste ? Il s'agit un parti politique qui gère ses affaires intérieures selon ses statuts. Ni plus, nu moins.

Serpico
02/02/2013, 12h33
A "l'échelon national" dis-tu ? De quoi je me mêle au juste ? Il s'agit un parti politique qui gère ses affaires intérieures selon ses statuts. Ni plus, nu moins.

Harrachi 78

Il gère tout le pays et ce depuis 1962 ...

Et ce n'est pas un multipartisme de façade qui va changer les choses !!!

Une Révolution en attente de son accomplissement

Le multipartisme de façade

Par : Ahmed BENBITOUR

Nous avons comparé le mode d’installation des chefs d’État en vingt années d’intervalle.
La différence apparente est qu’en 1979, il y avait un parti unique assumé et en 1999, il y a multipartisme de façade !
La période d’après 2000 est caractérisée par la défaillance de l’État, la généralisation de la corruption et la perte de la morale collective.
Alors une question s’impose : si les erreurs se répètent, qui en est responsable ?
Il y a deux faits qui persistent : la répétition des erreurs avec plus de gravité dans le temps et le maintien du pouvoir dans les mêmes cercles du système de “la gouvernance par l’utopie et le faire-semblant”.
L’organisation de l’élection présidentielle en 2009 est révélatrice de la persistance de ce régime. De même, le mode de changement de la Constitution pour autoriser plus de deux mandats au chef de l’État en exercice. 
Elle prouve “par l’absurde” qu’il ne faut plus compter sur les institutions “républicaines” pour apporter le changement. Toutes les institutions, sans exception, ont été, soit vassalisées, soit neutralisées au profit du renouvellement du mandat du chef de l’État, imposé en 1999.
Une conclusion fondamentale se dégage : objectivement, le changement ne peut venir ni de l’intérieur du régime ni de ses satellites (partis politiques de la coalition, Parlement, organisations de la société civile dans leur état actuel).
Autrement dit, le régime ne mettra en œuvre les réformes significatives attendues que lorsque ceux qui sont en dehors de ses rangs le mettent sous pression de le faire, par tous les moyens légaux et en dehors de toute violence verbale ou physique.
La recette est claire : plutôt que de s’attacher à la prise de pouvoir par des processus qui ont prouvé leur inefficacité (pluralisme politique de maquillage, élections régulières...), il faut s’attaquer à la construction d’un État, digne de la prestigieuse Révolution d’indépendance et des sacrifices du peuple algérien par les armes et par le sang dans son combat contre la violence intégriste, d’un côté, et le totalitarisme, de l’autre. Cela commence par la refondation de l’État, la refondation de l’économie, la refondation de l’école.
Alors, ensemble pour un débat sur les moyens d’avancer vers une nouvelle voie pour réaliser le changement tant attendu par tous. Un demi-siècle d’errements ! C’est trop !
À jeudi prochain pour un autre sujet. Entre-temps, débattons sur les meilleurs moyens d’avancer vers un avenir de progrès et de prospérité pour tous les Algériens.
À la tentation du pessimisme, opposons la nécessité de l’optimisme !

Iska
02/02/2013, 13h13
Le mieux aurait été que cette "transparence" se reflète à l’échelon national en donnant les mêmes possibilités de chances aux autres tendances politiques complétement marginalisées car il n' y en a que pour le FLN et son clone le RND .....en attendant le futur ( et probable ) parti de Belkhadem et de ses ouilles car il n'est pas seul evincé d'où le terme de "purge" que j'ai utilisé et qui me parait adéquat!!!

Pourquoi ne viens-tu jamais commenter les discussions que j'ouvre à propose de la politique marocaine et de la soit-disante constitution .

Tu zappes sans arrêt .
Si encore tu donnais ton avis sur la politique de ton prêtre, je comprendrais tes interventions pour celle de l'Algérie .

Mais bon, zombi tu es zombi tu resteras mon vieux .

Juste capable de taper sur l'Algérie .

QUEL CERVEAU!!!!

Cookies