PDA

Voir la version complète : Belkhadem à Iferhounene ( Tizi Ouzou )


Tamedit n-was
12/08/2006, 13h26
“Pas de vie pour une nation qui n’a pas d’histoire”


Par : Yahia Arkat/APS


Le Chef du gouvernement, M. Abdelaziz Belkhadem, a assisté, hier à Iferhounene, (60 km à l’est de Tizi Ouzou), à la commémoration du 50e anniversaire de la mort du chahid Amar Ath Chikh, premier responsable de la zone de la Haute-Kabylie, tombé au champ d’honneur le 11 août 1956 dans la région d’Iferhounene.

La cérémonie de recueillement, qui s’inscrit dans le cadre des festivités commémoratives du double anniversaire du 20 août (1955-1956), s’est déroulée au village d’Ibelkissen de la commune d’Iferhounène, en présence de moudjahidine, de familles de chouhada, des autorités locales, de représentants du mouvement associatif et de nombreux citoyens. Après avoir inauguré une stèle à la mémoire des martyrs et baptisée une maison de jeunes du nom du chahid Amar Ath Chikh, M. Belkhadem a prononcé une allocution, dans laquelle il a rappelé “le devoir de mémoire et l’ancrage de l’histoire dans l’esprit des jeunes”, car, a-t-il souligné, “il ne peut y avoir de vie pour une nation qui n’a pas d’histoire et de racines”. Auparavant, le Chef du gouvernement a également inauguré et baptisé des monuments de martyrs et des structures publiques aux noms de chouhada, se voulant être des repères de l’histoire de cette région où vécut la légendaire Lalla Fatma n’Soumer. C’est également du haut du pic d’Azrou n’Thor, dans le haut du Djurdjura, surplombant Iferhounene, que le général Bigeard avait lancé son fameux appel à la “paix des braves”, offre qu’ont déclinée les éléments de l’Armée de libération nationale (ALN) qui ont préféré se sacrifier pour que vive l’Algérie indépendante. Par ailleurs, ayant constaté le retard socioéconomique accusé par cette zone montagneuse, fortement pénalisée par son relief escarpé, le Chef du gouvernement s’est engagé à lui destiner un ensemble de projets relevant notamment de l’alimentation en eau potable, du logement social et du transport scolaire. Se référant à la bonne santé financière du pays, Belkhadem a déclaré que cette région aura sa quote-part du développement local. Avant de quitter Iferhounene, le Chef du gouvernement a fait un crochet à la zaouia Sidi-Moussa du village Aït Saci.
Pour rappel, le chahid Amar Oumohand, dit Amar Ath Chikh, est né le 24 novembre 1906 à Aïn El-Hammam. Il a adhéré au Parti du peuple algérien (PPA) en 1938, parti qui lui doit la prise en charge de l’organisation, en 1947 à Aïn El-Hammam, d’un meeting de Messali El-Hadj, figure de proue du nationalisme algérien. Harcelé pour ce fait par l’autorité coloniale, il prit le maquis la même année, en rejoignant les Krim Belkacem, Amar Ouamrane, Ali Mellah et autres. Dès le déclenchement de la lutte armée en 1954, il se distingua par plusieurs faits d’armes, en compagnie de ses pairs, tels qu'Aït Hamouda Amirouche, Ali Mellah et Saïd Babouche.
À la mort de ce dernier, il devint le premier responsable de la zone d'Aïn El-Hammam. Il tomba au champ d’honneur le 11 août 1956 au lieu-dit Ibelkissen, dans la région d’Iferhounene, avec 12 de ses compagnons, après une âpre bataille livrée à l’ennemi. À sa mort, Amirouche lui succéda à la tête du commandement de la zone d'Aïn El-Hammam.

Yahia Arkat/APS

zwina
15/08/2006, 14h56
Eh oui !!!!! contrairement à ce que beaucoup (même moi) pensaient la venue de Belkhadem a été salué en Kabylie et il a annoncé que toutes les revendications de la plate forme d'El Kseur seraient honorées par le nouveau gouvernement :D Il a visité la Kabylie et s'est rendu compte qu'il y avait effectivement un retard dans toutes les infrastuctures (routes, logements, électricité, gaz, eau...) par rapport au reste du pays ; il a promis le financement rapide de plusieurs projets en cours qui étaient supendues faute d'argent dans les caisses des comités de village. Il n'est d'ailleurs pas venu les mains vides puisqu'il a apporté plusieurs enveloppes budgétaires qui sont déjà à la dispositions des municipalités. Il a visité plusieurs zaouias (vous savez là où repose ceux que l'on nomme saint chez nous :mrgreen: ) et il a lui aussi constaté que nous n'avions nul besoin des cheiks egyptiens ou saoudiens type Kardaoui et consorts pour enseigner l'Islam aux algériens car nous avions des savants exégètes du Coran aussi qualifiés si ce n'est plus. Le plus étonnant pour moi a été de constater l'espoir que les jeunes mettent en Bouteflika :22: Malgré les erreurs passées de notre président, la jeunesse kabyle croit aujourd'hui que Bouteflika tiendra ses dernières promesses. Sur le terrain, je n'ai pu que constater que certaines avaient déjà été tenues : des travaux routiers nécessaires qui dormaient depuis longtemps sont en phase d'achèvement ; les immeubles qui attendaient le matériel pour ressembler à quelque chose prennent forme ; la mairie d'Azazga proposent le matériel (machines, outils, accessoires) à tous particuliers voulant réaliser des travaux de constructions ou de raccordements d'électricité, de gaz ou d'eau ; des aides financières et matérielles aux agriculteurs ont été mis en place........Il y a encore des progrès à faire c'est certain mais si les choses continuent ainsi même moi je vais crier VIVE BOUTEFLIKA !!!!!! et Vive Belkadem :22:

Tamedit n-was
15/08/2006, 15h09
salut zwina :mrgreen:
t'as mis tes pieds en kabylie ?? :mrgreen:

zwina
15/08/2006, 15h16
Et comment que j'y est mis les pieds dans ma Kabylie et tu ne peux t'imaginer avec quel bonheur :D D'ailleurs je vais commencer à préparer mon prochain départ :D Comme l'a dit Belkhadem, nos racines sont en nous et il suffit d'y aller pour que cet appel aux sources te prenne et te donne envie d'y retourner le plus souvent possible car rien n'est plus important que la terre de nos ancêtres qui a besoin de nous pour se développer et devenir une riche nation forte de sa population berbère et arabe.

kuchiki
15/08/2006, 18h31
How Zwina on croirait réver :eek: T'as bu ou quoi?? :mrgreen:

zwina
15/08/2006, 19h14
Vous m'aviez tellement fait peur quand Belkhadem a pris le poste de 1er ministre et ses antécédents ne jouant pas en sa faveur, j'étais plutôt pessimiste en me rendant en Algérie. Mais les oiseaux de mauvais augure ont eu tort, Belkhadem n'a en fin de compte pas oublié qu'elles étaient ses racines :D
De plus, l'important c'est que ceux qui vivent en Algérie voient leurs conditions de vie améliorées et il semblerait que la maladie de Bouteflika est eu un effet bénéfique qui profite aux algériens et même aux kabyles. J'espère seulement que ce n'est pas du seulement à l'arrivée des vacanciers et que la situation continuera pour que notre jeunesse est enfin l'espoir de vivre dignement dans SON pays.

kuchiki
16/08/2006, 08h44
Au moins une qu'est pas revenu du bled avec le digouttage :mrgreen:

job-trotter
16/08/2006, 08h57
j'arrête pas de me frotter les yeux.je crois que zwina s'est fait piquer son mot de passe par la S. M.

tariqlr
16/08/2006, 09h39
Ce témoignage me conforte et m'optimise. C'est ce genre de témoignages qu'il faut, beaucoup plus crédible et qui tient compte de toutes les réalités.
Merci Zwina.(tu n'es pas le genre à cirer les pompes).

Cookies