PDA

Voir la version complète : L’allocation de change sera revue à la hausse pour freiner le marché parallèle des devises (Laksaci).


RoboCop
12/03/2013, 17h22
ALGER- L’allocation de change sera revue à la hausse par la Banque d’Algérie (BA) dans le but de freiner l’élargissement du marché parallèle des devises, a indiqué mardi à Alger le Gouverneur de la banque, M. Mohamed Laksaci.

"Nous travaillons à la BA sur la révision des plafonds de l’allocation de change et cela vise à approfondir la convertibilité courante du dinar au profit des ménages pour restreindre leur recours au marché parallèle des devises", a confié le Gouverneur à des journalistes en marge d’une conférence organisée par la BA et animée par des experts du FMI.

La question est "en cours d’étude au niveau de la BA", s’est contenté d’affirmer M. Laksaci sans pour autant se prononcer sur un éventuel taux de relèvement ni sur l’échéance de la mise en application de cette mesure.

L’Algérie à adhéré en 1997 à l’article 8 du statut du FMI qui porte sur la convertibilité courante du dinar en fixant des plafonds pour les allocations de change au titre de la santé à l’étranger, l’éducation et le voyage.

L’allocation voyage, appelée communément allocation touristique est actuellement plafonnée à 15.000 DA (moins de 200 dollars) par an, un montant jugé dérisoire aujourd’hui.

Revenant sur la nouvelle centrale des risques des ménages, le Gouverneur a avancé qu’elle devrait être opérationnelle en 2014 en non pas en 2013 comme annoncé auparavant en raison des nouvelles exigences en matière d’infrastructure informatique.

En attendant, la BA dispose déjà d’une ancienne centrale des risques dont la mise à niveau a bien avancé, a-t-il rappelé.

Lors de sa participation à la conférence, M. Laksaci a saisi l’occasion pour revenir sur les solides indicateurs macro-économiques réalisés par l’Algérie en 2012.

Par APS.

tina6
12/03/2013, 18h26
je crois avec les credits de tout genre toute la masse monetaires seraient absorbés..donc il y auara peu d'artgent en surplus pour etre convertie en devise....les gens qui pretendent a une fuite de capiteaux la chose est amplifié..actuelemnt avec 1 milliards de centime c'est une somme dérisoire pour un investisseurs..

c'est vrai il ya par contre un besoin surtout des petites sommes entre 1000 et 5000 dianrs pour se payer de ptites choses en achetant en lignes..des medicaments des livres des films etc...là oui si la banque d'algerie pourra autoriser les banque privés a accepter le dinars contre les cartes visa..tu as droit dez remplir ta carte visa une fois par année par une somme de 1000 dianrs par mois...120 euro par année c'est dérisoire, la recharge se fera sous le coup d'une TVA qui va porter le taux de change de 100 a 140 du marché parrallele...avec la TVA on maintient le taux stable de la monaie..lorsque l'etat a besoin de dinars elle lance un bon cota de carte Visa sur les banques...les devises accumuilé dans la carte ne sont pas automatquement utilisée..donc c'est une forme d'epargne...
donc il n yaura ni allocation touriste ni rien du tout...tu as ta carte utilise là comme tu voudras a achetrter des medicament des livres des films ou faire un voyage

hben
12/03/2013, 20h44
Seule la convertibilité selon la loi de l'offre et de la demande mettra un point final au change parallèle... Tout le reste n'est que du pipi de chat!

Cookies