PDA

Voir la version complète : En lavant les pieds à une musulmane, le pape a posé un geste inédit


absent
30/03/2013, 01h47
"Ce geste n'a pas une signification religieuse. Ils auraient aussi pu être de jeunes bouddhistes ou sikhs"

CITE DU VATICAN En lavant les pieds de deux jeunes musulmans, un garçon et une fille à la prison de Casal del Marmo, le pape François a fait un geste inédit. Marque de fraternité et de non discrimination, sa signification ne doit cependant pas être sur-évaluée, selon les experts.

"Ce n'est pas une rupture, ce n'est pas non plus une contradiction avec la doctrine: François n'est passé au-dessus d'aucune règle car le lavement des pieds est un rite mais n'a pas une valeur sacramentelle. Cela aurait été bien différent s'il avait donné la communion à un de ces jeunes", a commenté à l'AFP l'expert du Vatican Sandro Magister, en ajoutant que par définition, les célébrations dans les Eglises "sont ouvertes à tous".

Le pape François a reproduit un geste du Christ à ses apôtres. Il se trouvait dans une prison avec des jeunes de conditions, de nationalités et d'origines différentes, et il a voulu montrer simplement que l'amour du Christ, manifesté dans le lavement des pieds, n'avait pas de frontières.

"Ce geste n'a pas une signification religieuse. Ils auraient aussi pu être de jeunes bouddhistes ou sikhs. Il leur a lavé les pieds parce que c'étaient des gosses isolés, il n'a pas voulu faire de différences", affirme le vaticaniste Marco Tosatti de La Stampa.

Même s'ils considèrent le Christ comme un prophète, il n'est pas dit que tous les musulmans apprécient le geste du pape, alors que les imams sont très à cheval sur toute tentative des chrétiens d'attirer des musulmans vers leur religion. L'apostasie reste sévèrement punie en islam.

L'ancien cardinal et ex-archevêque de Buenos Aires Jorge Bergoglio avait déjà marqué l'importance qu'il accorde à des relations respectueuses avec l'islam dans l'homélie qu'il avait prononcée lors de sa messe d'installation.

Les autorités musulmanes, notamment l'université sunnite Al-Azhar du Caire, ont accueilli favorablement la démission de Benoît XVI et l'élection du pape argentin, en affirmant que les problèmes venaient de mauvaises relations avec le "pape allemand".

Mais la délégation musulmane était assez maigre à la messe d'inauguration, avec des personnalités de second rang, illustrant une défiance qui demeure depuis le discours du pape Benoît XVI à Ratisbonne en 2006, semblant associer islam et violence.

Après Ratisbonne, Benoît XVI avait multiplié les démarches pour exprimer son respect de l'islam, priant dans une mosquée à Istanbul. En septembre dernier, lors d'un voyage au Liban, il avait exhorté chrétiens et musulmans au Proche-Orient à coexister sans chercher à dominer les uns sur les autres.

Reste que les relations avec l'islam sont tendues en de nombreux endroits du monde, du fait de la montée de l'islamisme. Benoît XVI avait condamné tout fondamentalisme religieux, chrétien ou musulman et avait tendu la main à l'islam modéré, le pressant de clarifier sa position parfois ambiguë à l'égard de l'islam radical et violent.

La Dernière Heure 2013

gdesmon
30/03/2013, 07h38
«Le christianisme, nous dit Marcel Gauchet, est la religion de la sortie de la religion».
Mais n’oublions pas le mot de Bunuel « grâce à Dieu, je suis athé ».

absent
30/03/2013, 09h48
«Le christianisme, nous dit Marcel Gauchet, est la religion de la sortie de la religion».
Mais n’oublions pas le mot de Bunuel « grâce à Dieu, je suis athé ».

il ne faut pas mélanger désirs personnels avec la réalité effective !
La chrétienté se porte bien merci pour nous, le nombres de chrétiens ne fait qu'augmenter et en France on commence à regagner des adeptes , je sais ça emmerde les athées mais c'est la vérité!
les jmj par exemple attirent toujours les foules et dernièrement les manifs à Paris ont montré que les cathos étaient bien actifs et toujours majoritaires et ça très largement(au 2/3, les athées vous êtes encore minoritaires !)
La pratique a évolué moins rigoureuse c'est tout , on est en reconquête ;)

L 'athéisme tente à vouloir imposer ses diktats et à vouloir faire croire qu'elle représente bien plus que ce qu'elle n'est en réalité qque fois il n'y a pas plus intolérant qu'un athée surtout un athée qui se croit dégagé des contingences morales .... JE te laisse réfléchir la dessus

gdesmon
30/03/2013, 10h31
90 % des américains croient en Dieu, mais la foi diminue progressivement.
En France, forte érosion du catholicisme, en 1981 70 %n des français se disaient catholiques ils ne sont plus que 40 % aujourd'hui. En même temps les autre religions dont l'islam iont progressé de 3 à 8 % pour l'islam (ce qui tient à l'essor démographique).
Toujours en France les personnes se déclarant sans religion ou athées sont passées de 27 % à 50 %. Par contre la croyance en dieu résiste mieux que l'appartenance religieuse puisqu'elle reste autour de 52 %.
La France est le pays d'Europe qui compte le plus d'athées.

Mon cher Odinson je te conseille l'excellent livre de Marie Duucker et Frédéric Lenoir "Dieu" (existe en livre de poche) Amicalement

absent
30/03/2013, 11h18
j'ai pas les mêmes chiffres 65% des français se déclarent catholiques on est loin de tes 40%

Ifop (2011) cathos:65 % sans religions:25 % musulmans 7 % juifs 1 % protestants 2 %

absent
30/03/2013, 11h36
Ifop (2011) cathos:65 % sans religions:25 % musulmans 7 % juifs 1 % protestants 2 %

n'est il pas interdit de faire des sondage sur la religion

Iberius
30/03/2013, 11h43
En France, forte érosion du catholicisme

Au contraire, depuis quelques années la religion revient, de plus en plus de jeunes se remettent à la religion chrétienne, qui offre de vraies alternatives à la connerie du vide spirituel moderne, internet n'est pas un Dieu, l'argent n'est pas une religion !

Cookies