PDA

Voir la version complète : Le mensenge de la chaine Al Manar sur les filles tunisiennes en Syrie (vidéo)


bel-court
31/03/2013, 22h04
La chaine Al Manar qui a rapporté que les filles tunisiennes se rendent en Tunisie pour Zawadj El Mounakaha en s'appuyant sur une vidéo de deux jeunes femmes djihadistes s'est avéré une pure fabrication pour discréter la rebellion syrienne. Les deux filles en question sont des Tchétchènes chez elles.

nFUUrjEDMOA

El Corso
31/03/2013, 22h10
Parti combattre en Syrie au nom de l’Islam
Les révélations du djihadiste tunisien Abou Kousay

Le djihadiste tunisien Abou Kousay, parti combattre en Syrie au nom de l’islam, est rentré au pays. Il s’est exprimé, lors d’une interview accordée au journal arabophone tunisien Assarih, sur son aventure dans ce pays rongé par la guerre civile et le rôle des Tunisiens dans cette guerre. Abou Koussay révèle que 2 000 jeunes Tunisiens, travailleurs et chômeurs, jeunes et adultes, combattent, actuellement, en Syrie avec les rebelles islamistes. Il avoue, dans la foulée, que 13 jeunes filles Tunisiennes ont rejoint la Syrie où elles s’y trouvent actuellement dans le but de faire le “djihad de nikah” qui consiste à satisfaire aux désirs sexuels des combattants de l’opposition. Celle qui les supervise n’est autre qu’une danseuse de la chaîne Ghinwa portant le nom d’Oum Jaafar. Abou Kousay indique qu’il y a une ligne directe pour envoyer les djihadistes à partir de la Libye. Ensuite, ils rejoignent les combattants syriens via la Turquie.
C’est un voyage qu’Abou Kousay regrette, du fait d’avoir découvert les Tunisiens maltraités et exploités pour renverser le régime syrien. C’est ce qui a poussé Abou Kousay tunisien à s’échapper de ce calvaire et rentrer au pays. C’est un témoignage qui doit être pris en considération par ceux qui prêchent l’unité entre les pays arabo-musulmans, et ceux qui croient à leurs fatwas, en vue de justifier la participation des combattants étrangers dans des guerres civiles. En fait, on remarque que même si les combattants multinationaux de l’opposition, qui se dit syrienne, sont réunis par un sentiment de nationalisme sunnite et anti-chiite, il semble que le sentiment de l’appartenance à une patrie est toujours présent dans leurs esprits, aux moins dans les esprits des combattants syriens et orientaux qui se méfient de leurs “frères” maghrébins. Ali Karbousi, un journaliste tunisien, qui était en Syrie, avait déclaré, il y a quelques semaines que les cadavres des combattants non syriens, notamment des combattants libyens et tunisiens, sont souvent brûlés. Il donne l’exemple d’un incident qui a eu lieu à Homs, où 140 Tunisiens et Libyens ont été brûlés vifs, et ensuite, ils ont été représentés, dans les médias, comme des civils tués par le régime syrien.
“Les Tunisiens sont de la chair à canon”, a-t-il avoué à la chaîne Al-Watanya. Les blessés tunisiens et libyens ne sont pas soignés, et parfois ils sont tués pour que le régime ne les prenne pas en otages. Ce témoignage a été confirmé par un combattant libyen qui s’est échappé de la guerre civile syrienne. Le djihadiste libyen a précisé que l'exploitation des guerriers libyens et tunisiens, ainsi que les scènes traumatisantes des viols et des “brûlés vifs” sont derrière sa “démission” de son devoir djihadiste.
Des radios tunisiennes ont affirmé que le djihadiste handicapé, Hamza Ben Rejab, est rentré en Tunisie, traumatisé par ce qu’il a vu en Syrie. Hamza Ben Rejab croyait aller à la terre du djihad. Mais, comme d’autres combattants tunisiens et maghrébins, il a rencontré une réalité différente.
D’autre part, Al-Qaïda au Maghreb islamique semble être consciente de la situation. Le mouvement a appelé, dans un communiqué, au djihad dans les pays du Maghreb contre la France et les laïcs.

Liberté

bel-court
31/03/2013, 22h17
Il y'a une volonté de discréditer la rebellion avec cette histoire de filles tunisiennes. Le but est surtout de tuer l'islamisme et Ennahda en Tunisie, quitte à le faire avec des mensenges et en se basant sur qal flane. La chaine Al Manar ne sait pas qu'elle a gravement abusé en utilisant la photo des deux Tchétchènes sans permission et pour les lier dans une affaire pareille.

El Corso
31/03/2013, 22h22
Sans commentaire ...

51-lDHzfQRc

bel-court
31/03/2013, 22h26
Du cinéma, rien ne prouve qu'elle a été enlevée dans ce but précis.

houari16
31/03/2013, 22h30
@bel-court
la chair à canon tunisienne et libyenne en Syrie , n est plus un secret
ces memes chair à canon qui vont aussi mener les combats dans les monarchies

Retient ce que je dis ...

bel-court
31/03/2013, 22h34
Mon msg était pour l'autre.

houari16
31/03/2013, 22h41
@bel-court
la chair à canon n a pas de frontière , ni nationalité , ni un pays ..
leur Dada l argent et le vol de l or ...
alors retient
ces mêmes chair à canon qui vont aussi mener les combats dans les monarchies ....

okba30
31/03/2013, 22h42
Qu'en est-il de cette fetwa, vraie ou fausse ?

cvlA4enOXE8

bel-court
31/03/2013, 22h54
Ne prenez pas ces gens du Golf pour ceux qui n'ont ni moeurs ni morales. D'abord l'auteur de la vidéo est un gars anti-islam, vas-y faire un tour pour voir ses vidéos, c'est son problème, il fait ce qu'il veut et je ne suis pas là pour le juger, mais il ne faut pas oublier qu'il est fort possible qu'il y'ait manipulation sur la vidéo. Je vois l'image et le son qui sont décalés, donc un peu difficile de dire si ce type a vraiment dit ces conneries, et s'agit-il vraiment d'un croyant, en tout cas il ne faut pas généraliser, et le considérer plutôt un malade mental s'il a tenu vraiment ce discours.

okba30
31/03/2013, 23h03
bel-court,
Des familles entières ont été massacrées avec des fetwas bizarroïdes comme celle-ci et du style ''égorger un enfant il finira au paradis''.
Le problème n'est pas dans le cheikh qui ragote ce genre de débilités mais en celui qui y croit... et applique les directives!

houari16
31/03/2013, 23h05
posté par bel-court
Ne prenez pas ces gens du Golf pour ceux qui n'ont ni moeurs ni morales. .
waw , il se justifie
une monarchie : Tabou de la critiquer !
vidéo ..la preuve

la sodomie pour le djihad , une pratique " halal "
Allah Yan 3alkoum , ya El Mounafiqine
c est comme ça comment on recrute les faibles d esprits pour etre de la chair à canon pour les mounafiqine rois
une autre preuve venant du Maghreb
la chair à canon
http://www.algerie-dz.com/forums/showpost.php?p=4411913&postcount=1
posté par bel-court
D'abord l'auteur de la vidéo est un gars anti-islam .
tu te trompes ?
C est un israélien ,un vrai de la monarchie saoudite

okba30
31/03/2013, 23h18
D'abord l'auteur de la vidéo est un gars anti-islamLa vidéo a créé un buzz sur la toile, qu'elle soit reprise par une mauvaise personne là n'est pas la question.

la sodomie pour le djihad , une pratique " halal "
Allah Yan 3alkoum , ya El Mounafiqine mdr ...
S'ils peuvent trouver des imbéciles qui se font enfirouaper pourquoi pas les user jusqu'à la corde avant de les envoyer se faire sauter!
On y peut rien pour les idiots.

houari16
31/03/2013, 23h35
S'ils peuvent trouver des imbéciles qui se font enfirouaper pourquoi pas les user jusqu'à la corde avant de les envoyer se faire sauter! .
des proies faciles ...
la chair à canon , ces faibles d esprit , ils en reçoivent "le baton-salafiste " et la drogue ... un chantage pour les maintenir jusqu à la mort ..

bonale
31/03/2013, 23h37
Nous savons aujourd'hui que ceux qui dirigent le monde sont les plus grand oppresseur que le le monde n'à jamais connu...et nous voyons que les guerres sur l'islam et les musulmans et à sa il y à une raison bien précise: pour nous ils agissent au nom de israél et notre prophete sal allah alihi wa selem nous à avertit de la fitna que il y aura chez les musulmans,il est important pour nous musulman de retourner au coran et de l'etudier pour qu'il nous explique se qui arrive dans le monde aujourd'hui et pour sa on à besoin pas seulement des yeux,mais aussi de l'oeil à l'intérieur de nous,chose que n'à pas belcourt...allah connait le coeur de ces serviteurs,ils devront diviser le pakistan en plusieur morceaux pour garantir qu'il ne se relevera plus en tant que puissance nucleaire une partie du pakistan irait alor à l'inde une autre à l'Afghanistan une autre parti deviendra etat independant du baluchistan et les vesitge seront sous hegemonie indienne ils n'ont pas à la bonne le gouvernement d'iran oui c'est un gouvernement shitte je sais! mais ils ne l'aiment pas et ils voudraient faire en iran ce qu'ils ont fait en afghanistan et placer un karazai au pouvoir en iran là ce sera un gouvernement shite pour de bon qu'ils exploiteront comme ils veulent contre les sunnites et ils ne peuvent pas faire sa avec le gouvernement actuelle parce que se gouvernement est sincere dans sa denonciasion d'israel et dans sa folie meurtriere sincere dans son soutien pour les palestiniens ils aimeraient donc bien attaquer l'iran pour renverser le gouvernement comme en afghanistan et le remplacer par un gouvernement à leurs botte comme celui de karzai en afghanistan,bizar que le belcourt ne dénonce pas l'arabie saoudite et les manifestations que il y à la bas!

houari16
31/03/2013, 23h48
,bizar que le belcourt ne dénonce pas l'arabie saoudite et les manifestations que il y à la bas! .
-les monarchies et Israel : Tabou !!!
reflète la position
Mmmm un algérien pas comme les autres :bandit::33: ????
Vu ses commentaire sue la Libye et Syrie , jamais nous parle de ce qui se passe dans les monarchies des mounafiqines ( les dictateurs religieux )

bonale
31/03/2013, 23h54
Vu ses commentaire sue la Libye et Syrie , jamais nous parle de ce qui se passe dans les monarchies des mounafiqines ( les dictateurs religieux ) Le jour ou les pays monarchique seront atteint par les révolution sa sera sa les vrais révolutions et elle aura du sens,pas comme les révolutions actuelle...,et se jour la jour là les révolution actuel n'auront aucun sens...israel aura vraiment peur

saaid
01/04/2013, 00h13
il y a jamais fummée sans feu;: ‘Sexual Jihad’ Fatwa Urges ‘Temporary Marriages’ for Syrian Rebels (CNSNews.com) – Reports about a fatwa urging young girls to travel to Syria to provide sexual services for jihadist rebels are causing a stir in Tunisia, while also drawing attention to the Islamic concept – little-known in the West and controversial among Muslims themselves – of “temporary marriage.” Girls as young as 14 are counted as eligible for the “sexual jihad,” and around a dozen young Tunisians are believed to have taken up the call, attributed to an influential Saudi scholar, Sheikh Mohamed al-Arifi. The pan-Arabic Al-Hayat newspaper reported this week that a video circulating on social media sites in Tunisia showed the parents of a girl younger than 18, saying she had recently returned from Syria after being convinced by Salafist fellow students to travel to the conflict-torn country “to support the mujahideen there.” It quoted Tunisian religious affairs minister Noureddine al-Khadimi as repudiating such fatwas (religious rulings), stressing Tunisians were not obligated to adhere to them. Although al-Arifi reportedly is now disowning the fatwa, Arab commentators seem skeptical. “Sources close to the sheikh denied that he had issued any such fatwa,” the pan-Arab news service Al-Bawaba said in a report Thursday. “Then again, one might backtrack, standing accused of selling young innocents to militant Muslims.” Al-Bawaba called the notion “indecent.” “Promiscuity among teenage girls getting the seal of approval from the most puritanical quarters of Islam is a turn-up for the holy books,” it commented. Al-Hayat said irrespective of the origin of the fatwa, it appears to have resonated with at least 13 Tunisian girls. It also pointed to a report of a young Tunisian man having divorced his wife before both traveled to Syria, to enable her “to engage in sexual jihad with the mujahideen.” Al-Arifi is no stranger to controversial fatwas, including one telling a daughter not to wear revealing clothing or sit alone with her father lest she incite his lust. Last December, an Iranian news service reported that al-Arifi had issued a fatwa saying Syrian rebels can “temporarily marry” Syrian girls as young as 14, and promising “paradise” to the “wives” concerned. (Some Arabic reports say that the fatwa controversy is being stoked by elements supportive of Syrian President Bashar Assad, in a bid to tarnish the opposition rebels.) The fight against the Assad regime has witnessed the emergence of radical Syrian Salafist groups – such as the al-Qaeda-linked Al Nusrah Front – and an influx of jihadists from Arab and European countries. (British Foreign Secretary William Hague in a speech last month noted that “Syria is now the number one destination for jihadists anywhere in the world today.”) It is these fighters, mostly young men, who would presumably be the beneficiaries of any such “marriage” rulings. Earlier this month the North African news service Magharebia (which is sponsored by the U.S. Africa Command) interviewed the head of the Tunisian League for Human Rights, Balkis Mechri-Allagui, about Tunisian youth in general being lured to the jihad in Syria. The interviewer touched briefly on the “sexual jihad” issue, citing the al-Arifi fatwa “that permits fighters to marry few hours with girls as young as 14,” and asking how widespread the problem was. “Although the number of young girls involved is small, we are not concerned by numbers as much as we are concerned with the presence of this case in our society,” Mechri-Allagui replied. “What we know is that there are girls being attracted to go to Syria for jihad, and therefore we must stand up against this problem,” she said. A cover for abuse, prostitution Scholars say the concept of “temporary marriage” (muta’a) – an agreement to be “married” for anywhere from an hour to a year – is a Shia one, shunned by Sunnis. In Iraq, for example, muta’a was outlawed under the Saddam Hussein’s Sunni regime but has become more prevalent since its toppling. Iraq is majority Shia. “Muta’a is a form of ‘temporary marriage’ only acceptable within Shi’ite communities, one that allows couples to have religiously sanctioned sex for a limited period of time,” Lebanese journalist Hanin Ghaddar wrote in a 2009 article for Foreign Policy magazine. He said the practice had become commonplace in strongholds of Hezbollah, the Shi’ite terrorist group that styles itself “the resistance” against Israel. Ghaddar wrote that allowing young Shia who have been exposed to modern media influences “to balance their sexual desires with their support for the ‘Resistance’ against the ‘Zionist entity’ is a vital ingredient to Hezbollah’s staying power.” Although the practice is purportedly frowned on in Sunni Islam, according to State Department reports on sex trafficking, temporary marriages also occur in some Sunni countries, including the Gulf states and Egypt, often as a cover for prostitution and abuse. “Some Saudi men used legally contracted ‘temporary marriages’ in countries such as Egypt, India, Mauritania, Yemen, and Indonesia as a means by which to sexually exploit young girls and women overseas,” said the June 2012 report, which covered the previous year. In Syria, it said, some Iraqi refugees were “placed into temporary ‘marriages’ to men for the sole purpose of prostitution.” In Egypt, “wealthy men from the Gulf, including Saudi Arabia, the United Arab Emirates, and Kuwait reportedly continue to travel to Egypt to purchase ‘temporary’ or ‘summer marriages’ with Egyptian females, including girls who are under the age of 18.” “[T]hese arrangements are often facilitated by the females’ parents and marriage brokers who profit from the transaction,” the report continued. “Children involved in these temporary marriages suffer both sexual servitude and forced labor as servants to their ‘husbands.’” In Iraq, the report said, “some women and girls are trafficked within Iraq for the purpose of sexual exploitation through the use of temporary marriages (muta’a), by which the family of the girl receives money in the form of a dowry in exchange for permission to marry the girl for a limited period of time.” Amid reports in 2009 that Saudis were entering into such arrangements with women in other countries, the kingdom’s grand mufti, Abdul Aziz Al-Asheikh, declared that temporary marriages are forbidden. “The concept of marriage involves settling down and making a home and temporary marriages do not allow this to happen,” Saudi Arabia’s Arab News quoted him as saying in a television message. The report drew a distinction between temporary marriage and polygamous marriage, which it said Sunni Islam does permit. Islamic law (shari’a) allows a Muslim to marry up to four wives. cnsnews

houari16
01/04/2013, 02h21
Le mensenge de la chaine Al Manar sur les filles tunisiennes en Syrie (vidéo).
@bel-court
je t avais dit ,
Constaté , lorsque tu postes une vidéo ou un résumé truqué , y a quelque chose qui ne tourne pas rond dans ton esprit
ton mensonge n a qu une petite durée
Relit la vérité

- Rapports au sujet d'une fatwa exhortant les jeunes filles à se rendre en Syrie pour fournir des services sexuels aux rebelles djihadistes sont à l'origine des remous en Tunisie, tout en attirant l'attention sur le concept islamique - peu connu dans l'Ouest eux-mêmes et controversé parmi les musulmans - de «mariage temporaire ». des fillettes de 14 ans sont considérées comme admissibles au« djihad sexuel », et autour d'une douzaine de jeunes Tunisiens sont soupçonnés d'avoir répondu à l'appel, attribué à un chercheur influent saoudien, cheikh Mohamed al-Arifi. ( cnsnews )

PS :
les monarchies sont devenu des diables contre l Islam Tolérant
des vrais salauds ont salit l Islam authentique

Cookies