PDA

Voir la version complète : Un imam arrêté en flagrant délit de vol des fonds de la zakat d'Oran


morjane
04/04/2013, 14h28
Les vols de toutes les formes, qui se poursuivent tout en prenant des courbes phénoménales, gagnent ces derniers temps les lieux de culte. La mosquée de Canastel en est un exemple concret, tandis que l'acteur principal n'est autre que son imam qui vient d'être surpris la main dans le sac.

En effet, les services de police d'Oran viennent de mettre fin à ses agissements en le prenant en flagrant délit de vol des fonds de la zakat. Son arrestation est survenue au milieu de semaine en cours suite aux informations minutieuses fournies par les bienfaiteurs qui ont alerté les services de la police, les informant de la disparition énigmatique et répétée des dons .Les derniers sont constitués en majeure partie de sommes d'argent.

Agissant méticuleusement, des policiers se sont présentés devant l'imam pour lui faire part de leur volonté de faire don d'une somme d'argent au profit du fonds de la zakat.Ces derniers ont, avant de mettre en branle leur machine, photocopié les billets qu'ils ont remis à l'imam. Ce dernier a dupliqué les dons en question avant d'introduire les faux billets dans la caisse tout en accaparant les billets authentiques. A sa sortie de la mosquée, les policiers le soumettent à une fouille corporelle et l'arrêtent en flagrant délit de vol.

De tels faits divers ne manquent pas dans une wilaya qui continue à se chercher sur tous les niveaux, notamment sur le niveau social.

Mardi après-midi, les habitants du quartier populaire de Saint-Pierre, situé en plein coeur de la ville d'Oran, ont vécu un drame les plongeant dans le désarroi et la désolation totale, un membre des groupes de légitime défense, qui a usé de son arme, a délibérément ouvert le feu sur deux jeunes filles les blessant.

Elles ont été mises sous haute surveillance médicale à l'hôpital d'Oran. Tout a commencé lorsque l'homme se présenta devant la maison des deux jeunes filles pour exiger le versement des frais de location de la maison. La rixe, qui s'est déclenchée, a vite fait de tourner à la tragédie.

Cette histoire est survenue presqu'au moment où le tribunal criminel près la cour d'Oran a prononcé la peine capitale à l'encontre d'un individu accusé d'avoir délibérément perpétré un double meurtre contre un homme et sa marâtre. Dans son réquisitoire, l'avocat général, qui a situé la gravité de l'affaire tout en retraçant avec force détails et d'arguments les faits, n'a pas été indulgent en requérant la peine de mort contre le prévenu. Le drame a eu lieu le 14 avril 2012 dans la commune de Gdyel, localité située à l'entrée est de la wilaya d'Oran.

Le même jour, les services de sécurité ont été informés, par le biais du numéro vert, d'une voiture qui a soudainement pris feu. Se rendant sur les lieux, les enquêteurs ont été surpris de découvrir deux cadavres entièrement carbonisés.
L'inculpé qui a nié le double meurtre, a, au cours des différentes étapes de l'enquête, indiqué que «son épouse était en relation étroite avec la victime avant son mariage».

Par Wahib AïT OUAKLI - L'EXPRESSION

mkh
04/04/2013, 14h41
Ca va dans tous les sens cet article... :rolleyes:

Nuit_Bleue
04/04/2013, 15h26
Un imam arrêté en flagrant délit de vol


c'est comme la saison des fraises là c'est la saison des " imam" ...l'honneur leur reviens ! :mrgreen:

Risk
04/04/2013, 16h10
connard d'imame, kla ldjifa.

mkh
04/04/2013, 16h16
L'histoire est tout de même abracadabrante... Si le journaliste l'a entendue dans un cabaret oranais...

Space
04/04/2013, 17h35
waa
que ce qu'ils sont fort nos policiers !
de vrais colombo

Cookies