PDA

Voir la version complète : Coupe d’Algérie (1/2 finales) : MCA-ESS et MCO-USMA, deux chocs entre spécialistes


MEK
11/04/2013, 20h11
http://www.aps.dz/IMG/arton96021.jpg
Stade 5 Juillet Alger

ALGER - Le MC Alger et l’ES Sétif croiseront le fer vendredi au stade du 5-juillet à Alger (17h00) dans une "finale avant la lettre", s’accordent à dire les observateurs, alors que le MC Oran recevra l’USM Alger le lendemain au stade Ahmed Zabana à Oran, dans l’autre affiche des demi-finales de la 49e édition de la coupe d’Algérie de football.

Ayant le vent en poupe en championnat de Ligue 1 ces derniers temps, le MCA et l’ESS auront du mal à se départager dans un rendez-vous qui se jouera à guichets fermés.

Il s’agit également d’un face-à-face opposant deux spécialistes en la matière, puisque les Sétifiens comptent huit trophées dans leur palmarès contre six pour leur adversaire du jour.

Des statistiques laissant prédire un choc de titans, où il sera difficile pour les pronostiqueurs de prévoir son issue.

"Ce n’est pas facile de faire le moindre pronostic sur ce match. Ce sera très serré entre les deux équipes, et personnellement, je m’attends à ce que les tirs au but y tranchent", déclarait dernièrement l’ancien entraîneur national, Rabah Saâdane, qui garde un très bon souvenir de son passage à l’Entente avec laquelle il avait remporté la coupe arabe des clubs en 2007.
Les entraîneurs des deux formations ne le contredisent pas. Que ce soit du côté du ’’Doyen’’ ou de ’’l’Aigle noir’’, l’on est unanimes à promettre "un suspense jusqu’au bout".
"Ce sera un match très difficile pour les deux équipes. Le volet psychologique sera sans doute très déterminant pour désigner l’heureux qualifié", estime l’entraîneur adjoint des Vert et Rouge de la capitale, Farid Zemiti.

Le coach français de l’ESS, Hubert Velud, qui est en train de réussir sa première expérience en Algérie (outre sa présence dans le dernier carré de la coupe, son équipe se dirige droit vers la préservation de son titre de champion), abonde dans le même sens.

"Celui qui pourra garder son sang froid disposera de grandes chances de gagner", commente-t-il, évoquant au passage la grosse pression qui s’est installée à Sétif, "avant même le match de la Ligue des champions d’Afrique" (l’ESS s’est qualifiée vendredi passé aux huitièmes de finale).
L’ancien sélectionneur du Togo a reconnu, en outre, que son adversaire se distinguait ces derniers temps par "un réalisme chirurgical", faisant allusion à la bonne santé de son attaque qui vient de s’illustrer successivement face au CS Constantine (3-0) en quart de finale de la coupe, et à la JS Kabylie (3-1) en championnat.

La dernière rencontre ayant opposé les deux équipes en coupe d’Algérie, remonte à 2006 lorsque les Mouloudéens avaient éliminé leurs homologues sétifiens en quart de finale (2-1 à Bouira). Les "gars de Bab El-Oued’’ se sont adjugés par la suite leur 5e trophée dans l’épreuve, un scénario que leurs nombreux fans souhaitent sûrement reproduire cette fois.

Renouer avec le sacre, objectif commun du MCO et de l’USMA

Dans l’autre demi-finale, et dont la domiciliation au stade Zabana a fait couler beaucoup d’encre, le MCO, qui commence à sortir la tête de l’eau en championnat en s’éloignant petit à petit de la zone rouge, espère profiter de l’avantage du terrain et du public pour sauver sa saison et gagner son cinquième trophée dans la compétition populaire, sachant que le club n’a plus goûté à la joie du sacre depuis 1996.

Seulement, son adversaire, l’USMA, revigoré par ses deux récentes qualifications en finale de la coupe arabe et aux huitièmes de finale de la coupe de la Confédération africaine, ne l’entend sûrement pas de cette oreille.

Mieux, les Algérois misent énormément sur une huitième coupe d’Algérie, eux qui sont spécialistes en la matière en parvenant à atteindre 13 fois la finale de l’épreuve.

Le fait que l’équipe se soit déplacée au Cameroun le week-end passé avec 15 joueurs seulement et en l’absence de plusieurs titulaires habituels, traduit tout l’intérêt qu’accordent les Usmistes à cette compétition, puisqu’ils étaient même prêts à sacrifier la coupe de la CAF à son profit.

"Nos deux qualifications en coupe de l’UAFA et celle de la CAF nous ont fait beaucoup de bien sur le plan moral. Elles vont ainsi stimuler les joueurs à aller chercher une troisième qualification d’Oran", a déclaré à l’APS, le vice-président de la formation de Soustara, Rabah Haddad, qui nourrit l’espoir de décrocher son premier titre, en tant que dirigeant avec l’USMA, dont l’effectif enregistrera l’absence du défenseur Brahim Boudebouda, blessé et du milieu de terrain Nassim Bouchema, suspendu.


Hadaf

.

Cookies