PDA

Voir la version complète : Population carcérale en Algérie : 60 000 détenus dans 131 prisons


morjane
18/05/2013, 15h34
En Algérie, 60 000 détenus séjournent à travers les 131 prisons du pays, selon le directeur général de l’administration pénitentiaire, Mokhtar Felioune. C’est une population carcérale à majorité masculine et adulte, selon ses dires et ne compte que 400 mineurs et 600 femmes.

Lors de sa visite jeudi dernier à Bouira, le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Mohamed Charfi, a inauguré le nouveau siège du tribunal de Lakhdaria, inspecté l’établissement pénitentiaire situé à la cité Saïd-Abid et supervisé le lancement des examens d’évaluation de niveau pour les détenus. De même qu’il a posé la première pierre pour la construction d’un nouveau siège pour le tribunal administratif de Bouira et présidé la cérémonie de sortie de deux promotions de gardiens de prison à l’Ecole nationale de l’administration pénitentiaire de Sour El-Ghozlane.

Selon les statistiques communiquées à l’occasion, le nombre des détenus inscrits aux différents systèmes d’enseignement à l’échelle nationale s’élève à hauteur de 29 000 (22 465 détenus dont 233 femmes, sont dans l’enseignement à distance, 5 798 dont 169 femmes aux cours d’alphabétisation et 891 dont 30 femmes à l’université). Quant aux inscrits aux examens d’évaluation de niveau, ils sont au nombre de 18 730 (14 123 au moyen et 4 604 au secondaire) en plus de 2 355 inscrits au Bac, 4 405 au BEM et 474 à l’examen d’admission à l’université de la formation continue (UFC). Il convient de noter aussi que 32 965 détenus poursuivent une formation professionnelle.

En ce qui concerne les établissements pénitentiaires, le DG de l’administration pénitentiaire, présent aux côtés du ministre de la Justice, a précisé que son administration gère 131 prisons de différentes capacités et devrait réceptionner des dizaines d’autres dans les années à venir.

«La plupart des prisons dont nous disposons actuellement sont héritées de l’époque coloniale et sont petites. Et hormis quelques-unes, leurs capacités d’accueil ne dépassent pas les 50 ou 80 places. Les prisons inscrites dans le programme du président ont été toutes réceptionnées, soit 13 établissements d’une capacité de 1 000 lits chacune, réalisés par le ministère dans le cadre du plan sectoriel. D’autres prisons sont en cours de construction dont une vingtaine d’une capacité de 500 lits (celle de Bouira Saïd-Abid a été réceptionnée et elle est fonctionnelle depuis deux mois) et d’autres plus petites, d’une capacité de 300 lits chacune», dira-t-il.

Lyas Hallas- Le Soir

Cookies