PDA

Voir la version complète : Bouira : Journée nationale de l’étudiant


morjane
19/05/2013, 13h54
Qui se souvient des victimes de Tlemcen ?

La journée de l’étudiant sera célébrée cette année à la wilaya de Bouira. Mais a-t-on pensé aux trois victimes natives de la région qui ont rendu l’âme, le 25 mai de l’année dernière, lors de l’explosion survenue au resto universitaire de Tlemcen ou ils poursuivaient leurs cursus?


http://www.depechedekabylie.com/thumbnail.php?file=2013/05/3347_18_961136139.jpg&size=article_medium

Massinissa Amouche, Mouloud Abbas et Saïd Takhlicht sont trois des neuf victimes de cette gabegie flagrante des autorités du resto universitaire Bakhti Abdelmadjid, sis au quartier El Kiffan de Tlemcen. Ces trois étudiants, décédés à la fleur de l’âge, faisaient la fierté de leurs parents et celle de leurs régions. Massinissa Amouche, originaire de Haïzer, Mouloud Abbas de Azaknoun, dans la commune d’El Adjiba et Saïd Takhlicht de Takerboust faisaient partie des étudiants qui ont été victimes de négligences avérées de cette université algérienne de renommée. Une des plus prestigieuses écoles préparatoires, dans les filières des sciences et des technologies, comprenant l’élite estudiantine.Ces étudiants, ayant obtenu leur bac avec des moyennes plus qu’honorables, étaient tous prédestinés à un avenir des plus prometteurs.

Aujourd’hui, force est de constater que l’évocation de leurs mémoires n’est pas au menu de la célébration de la journée nationale de l’étudiant, du moins pas au niveau de la wilaya de Bouira où les autorités locales auront à commémorer cette journée avec des festivités qui les mèneront à un dépôt de gerbes de fleurs au carré des martyrs et effectueront, ensuite, une visite à l’école coranique. Seuls leurs familles, leurs proches et leurs amis qui se souviendront de ces étudiants décédés il y a à peine une année.

Pour rappel, cinq mois après le drame, trois responsables des services universitaires avaient été condamnés à des peines de prison ferme pour « homicide involontaire ». Le directeur des œuvres universitaires a écopé d’une année de prison ferme, le directeur et le chef de service restauration de cette cité universitaire, quant à eux, ont été condamnés à 18 mois de prison ferme. De nombreux témoignages d’étudiants faisaient part, à l’époque, de négligences des responsables de l’université de Tlemcen.

Hafidh B.- La dépêche de kabylie

Cookies